Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Réseaux VRD > Dans l'Orne, clap de fin pour la "route solaire" de Ségolène Royal
RÉSEAUX VRD

Dans l'Orne, clap de fin pour la "route solaire" de Ségolène Royal

PUBLIÉ LE 4 MARS 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Dans l'Orne, clap de fin pour la  route solaire  de Ségolène Royal
Génération d'IA de voitures roulants sur une route solaire. Une vision qui ne se réalisera finalement pas
Elle était porteuse d’espoir. Elle devait montrer la voie à des routes productrices d’électricité. Finalement, le démonstrateur construit dans l’Orne s’arrête dans l’anonymat des projets, n’ayant pas atteints leurs objectifs. Mais tout n’est pas à jeter.

En décembre 2016, nous titrions sur le raccordement de la route solaire, appelée officiellement Wattway, un projet porté par la ministre de l’environnement de l’époque (Ségolène Royal). Situé sur la commune de Tourouvre-au-Perche (Orne), ce tronçon d’1 km sur la route départementale N°5 (RD5) était alors raccordé au réseau Enedis avec une production attendue de 17 963 kwh par jour, soit la consommation pour l’éclairage public d’une ville de 5 000 habitants. Comment ? Grâce à un concept de revêtement routier photovoltaïque unique au monde développé par Colas : des dalles comprenant des cellules photovoltaïques enrobées dans un substrat multicouche, adaptables aux routes du monde entier et capables de supporter la circulation de tout type de véhicule, y compris les poids lourds.

Rien ne s’est passé comme prévu

Malheureusement, de la théorie à la pratique, il y a un pas que ce démonstrateur n’as pas su franchir. Ce sont nos confrères de Le Perche qui nous apportent l’info du démantèlement de Wattway, 7 ans après son inauguration, et qui n’a pas fait la joie des usagers.
Sept ans après son inauguration, la première route Wattway va être démantelée. Une expérience qui n’a pas fait l’unanimité des habitants de la commune. "Comme je le dis à chaque fois, on savait que ça allait arriver", confie Franck Poirier, maire de Tourouvre-au-Perche, à nos confrères. La diminution régulière de la longueur du tronçon n’était pas un signe de bonne santé. Le fait que Colas réalise qu’on ne pouvait pas rouler à grande vitesse dessus, non plus.
"Constamment en travaux et empêchant l’accès des Tourouverains à la RN12, ce projet était souvent décrié", explique notre confrère. A cela s’ajoute une polémique de décoration d’un muret longeant le tracé et ayant été payé au prix fort (près de 50 000 €) et qui va aussi être démoli.
Néanmoins, comme tout démonstrateur, celui-ci aura été riche d’enseignements.

 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
NGE met la Métropole du Grand Lyon à vélo
NGE met la Métropole du Grand Lyon à vélo
« Il faut faire voler en éclat les clichés »
« Il faut faire voler en éclat les clichés »
Smart Dash ouvre de nouvelles perspectives aux conducteurs de camions
Smart Dash ouvre de nouvelles perspectives aux conducteurs de camions
Tous les articles Réseaux VRD
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS