Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Réseaux VRD > L'IFEP se questionne sur le décret de la REUT
RÉSEAUX VRD

L'IFEP se questionne sur le décret de la REUT

PUBLIÉ LE 9 NOVEMBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
L'IFEP se questionne sur le décret de la REUT
L’IFEP, syndicat des Industriels français de l’eau de pluie, demande un éclaircissement sur le décret du 29 août 2023 réglementant la réutilisation des eaux usées et de l’eau de pluie. Un texte qui suscite des interrogations à l’heure où la préservation de la ressource est primordiale.

Pour illustrer son propos sur l’intérêt de démocratiser la REUT, l’IFEP donne un chiffre : une chasse d’eau représente 4,5 litres, soit 3 bouteilles d’eau. En période de tension sur l’eau potable, l’utilisation responsable de chaque ressource est primordiale. 
Hors, depuis sa parution, le décret a ouvert la voie à de nombreuses réactions et interprétations sur la possible interdiction de l’utilisation de l’eau de pluie dans les toilettes. "Véritable retour en arrière, il semble mettre en péril 15 ans de travail des acteurs du secteur pour en faire une pratique durable et responsable", s’inquiète le syndicat créé en 2007, et qui doit faire face à de nombreuses sollicitations des professionnels et des particuliers très inquiets, et se voit contraint de porter un recours contentieux devant le Conseil d’État pour contester ce décret qui semble aller à contresens des défis de l’urgence climatique.

Interdit ou pas interdit ?

Pour Thomas Contentin, Président de l’IFEP : "Priver les citoyens et les entreprises de l’utilisation de l’eau de pluie dans la maison et les bâtiments, notamment dans les toilettes, est une mesure difficilement compréhensible à l’heure où l’économie d’eau potable est un défi crucial. L’IFEP est déterminé à défendre l’utilisation responsable de l’eau de pluie".
Le syndicat déplore un décret difficilement compréhensible : "la parution de ce décret fin août a laissé nombre de professionnels dubitatifs quant à sa portée et à sa nature. Les interrogations et inquiétudes exprimées sont malheureusement restées sans réponses précises ni étayées de la part des Ministères signataires du décret. Face à cette menace directe sur le bien fondé de l’utilisation de l’eau de pluie pour les toilettes, l’IFEP, accompagné du cabinet Huglo-Lepage pour le volet juridique, a décidé de porter un recours contentieux devant le Conseil d’État demandant l’annulation de ce décret difficilement compréhensible.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
« Il faut faire voler en éclat les clichés »
« Il faut faire voler en éclat les clichés »
Birco change de peau et élargie son offre
Birco change de peau et élargie son offre
Vinci modernise le réseau électrique du Royaume-Uni
Vinci modernise le réseau électrique du Royaume-Uni
Belleville-en-Beaujolais gère ses eaux pluviales avec Eiffage
Belleville-en-Beaujolais gère ses eaux pluviales avec Eiffage
Tous les articles Réseaux VRD
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS