Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

RAIL
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Trouver des alternatives à la créosote

Trouver des alternatives à la créosote
Par CB /SNCF Réseau, le 5 juillet 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Anticipant la fin de la dérogation à l’arrêté ministériel du 11 janvier 2019 qui interdit l’utilisation de la créosote, SNCF Réseau mène un projet d’innovation avec l’appui de la start-up Durwood pour trouver des substituts durables à ce produit biocide servant à traiter le bois des traverses de chemin de fer.

Le bois des traverses est vulnérable aux attaques de bactéries, champignons ou autres insectes ainsi qu’aux conditions climatiques. Pour protéger et accroître leur durée de vie, SNCF Réseau, comme la majorité des gestionnaires de réseaux ferroviaires, utilise depuis plus de 100 ans de la créosote. L’Union européenne souhaite interdire ce produit biocide issu de la distillation de la houille. Mais, faute d’alternative performante et autorisée, et aux conditions socio-économiques favorables, il bénéficie encore pour les applications ferroviaires d’une autorisation de mise sur le marché renouvelée tous les cinq ans. 

36 produits alternatifs passés au crible
La majorité des traverses est traitée par imprégnation de la substance par l’établissement industriel SNCF Réseau Quercy Corrèze, situé à Bretenoux (46). Depuis 2016, SNCF Réseau mène un projet d’innovation pour trouver des substituts durables à la créosote. Pas moins de 36 produits ou matériaux alternatifs sont ou ont été évalués sur leurs performances techniques, toxicologiques et environnementales tout au long du cycle de vie de la traverse. « Nous devons à la fois garantir la continuité des approvisionnements indispensable à la rénovation du réseau et anticiper la mutation de l’établissement industriel Quercy Corrèze qui sera nécessaire si des alternatives sont validées », explique Vincent Auriat, chef du département Développement Durable à la Direction Générale Industrielle et Ingénierie (DGII) de SNCF Réseau et chef du projet « Post-créosote ». « Nous menons des études indépendantes des acteurs de la chimie, avec l’idée d’être parfaitement transparent pour aider les autorités à prendre des décisions éclairées. »  

15 expérimentations réalisées en voie  
Afin de faire progresser l’identification d’alternatives à la créosote, SNCF Réseau s’appuie sur une start-up située en Belgique : Durwood. Cette entreprise réalise à la fois des essais en laboratoire, des essais sur le terrain et des essais de pré-industrialisation. « Nous disposons notamment d’une chambre servant à simuler les conditions climatiques et leurs effets à long terme sur le vieillissement du bois en fonction du produit utilisé pour le traitement », explique François Amorison, fondateur dirigeant de Durwood. Le projet de recherche comprend des expérimentations in situ sur quinze chantiers de SNCF Réseau. À l’occasion de travaux de renouvellement de voies, de nouvelles traverses imprégnées par les nouvelles solutions sont posées en alternance avec des traverses créosotées. Des prélèvements sont effectués par Durwood et par un bureau d’étude pour vérifier à la fois la bonne imprégnation du produit dans la traverse, et son innocuité pour les sols et donc, son action sur l’environnement.
 


Imaginer les scénarii de transition industrielle
Sur les 36 produits évalués au départ, trois ont été retenus, considérés comme les plus prometteurs pour les essais. Si l’Union européenne prolonge l’autorisation concernant la créosote – sa décision est attendue à l’automne 2021 –, SNCF Réseau disposera de quelques précieuses années supplémentaires pour fiabiliser les nouvelles solutions et réussir sa transformation industrielle.
« Dans cette perspective, nous travaillons en lien étroit avec les équipes de la Direction Générale Industrielle et Ingénierie et de Durwood, confie Cédric Bouzou, Dirigeant de proximité maintenance à l’établissement industriel Quercy Corrèze. Nous échangeons notamment sur les paramètres d’imprégnation qui permettront d’industrialiser les produits de substitution ainsi que sur les prévisions d’autorisation de mise sur le marché. Notre future installation devra être flexible pour pouvoir s’adapter à plusieurs produits, ce qui constitue un changement important. »

Demain, les traverses seront des ressources
Avec l’introduction des nouveaux produits d’imprégnation, les traverses  pourront  être réutilisées après avoir servi sur le réseau ferré. « Vu l’essor de l’économie circulaire, nous aurons la possibilité de capter de nouveaux marchés en France et en Europe si nous devenons le premier site industriel à utiliser des produits de substitution. Par ailleurs, les traverses en fin de vie qui n’auront pas été traitées à la créosote pourront servir, par exemple, sur des voies de chemin de fer touristiques ou bien pour construire du mobilier urbain, confie Vincent Terrioux, Dirigeant d’unité opérationnelle à l’établissement industriel Quercy Corrèze. La fin de la créosote apparaît donc comme une formidable opportunité pour maintenir nos emplois tout en répondant aux enjeux sanitaires et environnementaux. » À noter également : la démarche engagée par l’entreprise permet de conserver une fourniture – le bois – qui contribue à capter du CO2, tout en soutenant la filière bois dans les territoires. 
 
 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  [Vidéo] Suite rapide caténaires : le train-travaux à grande vitesse
Contenu de marque
  [Vidéo] Copac déploie son offre combinée
Dernier numéro
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
N° 43
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Ligne 15 Sud – l’ouvrage Stade Desmont, prêt à la descente des rails
Ligne 15 Sud – l’ouvrage Stade Desmont, prêt à la descente des rails
Grâce à son architecture, l’ouvrage souterrain Stade Desmont va recevoir les rails et les équipements destinés aux deux voies de circulation du tunnel.
La grande Interview : Fabrice Guégan, Président d’ETF
La grande Interview : Fabrice Guégan, Président d’ETF
​Présent en France comme à l’international, ETF, filiale de VINCI, débute l’année dans la continuité de 2021. Afin que celle-ci perdure, Fabrice Guégan, Président d’ETF dresse le panorama des actions à mener qu’elles soient stratégiques, environnementales ou humaines.
ETF fait appel à Feroway pour ses trains travaux
ETF fait appel à Feroway pour ses trains travaux
ETF, mandataire du marché Suite Rapide Zone Dense, fait appel à Feroway pour la traction et la préparation de l’ensemble des trains travaux en base arrière.
Combirail : une école  de formation ouverte à tous
Combirail : une école de formation ouverte à tous
Afin de répondre aux besoins du transport combiné rail-route, Combirail a ouvert une école en 2021 à destination des demandeurs d’emploi. Une approche innovante et unique en France.
Un partenariat pour un transport de marchandises plus vertueux
Un partenariat pour un transport de marchandises plus vertueux
À l'occasion de la Semaine de l'Innovation du Transport et de la Logistique (SITL), du 5 au 8 avril 2022, et de la journée du fret ferroviaire le 6 avril 2022, le Groupement National des Transports (GNTC) et Hellio, acteur de référence de la maîtrise de l'énergie, annoncent la signature d'un partenariat.
Crise énergétique :  le fret ferroviaire oublié
Crise énergétique : le fret ferroviaire oublié
L’Alliance 4F (Fret Ferroviaire Français du Futur), qui rassemble les acteurs de la filière du fret ferroviaire et du transport combiné rail-route en France, s’inquiète des conséquences de la crise énergétique sur son activité.
Govia empoche le contrat de maintenance du réseau GTR
Govia empoche le contrat de maintenance du réseau GTR
Via sa joint-venture Govia, Keolis remporte un contrat de 3 ans la maintenance des trains et l’exploitation du plus grand réseau ferroviaire d’Angleterre, le Govia Thameslink Railway,
Tous les articles RAIL
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre travaux publics
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Chef de chantier travaux publics
- Manoeuvre gros oeuvre
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.