Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Trains de nuit : l’Etat se réveille

Trains de nuit : l’Etat se réveille
Par CB/collectif Oui au trains de nuit, le 25 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À la suite du voyage du Premier ministre à bord du premier train de nuit Paris-Nice, le gouvernement a dévoilé aujourd’hui un rapport qui propose la création d’un réseau de trains de nuit constitué de 20 lignes nationales et 5 lignes internationales. Reste à les financer avertit le collectif Oui au train de nuit.

Il s’agit d’un retournement de situation qui fait suite au quasi-démantèlement des trains de nuit ces quinze dernières années. « Un peu trop vite sacrifiés » selon les propos de Jean Castex, les trains de nuit sont maintenant présentés par l’exécutif comme étant « un message d’avenir », avec des avantages pour l’aménagement du territoire et le climat. Pour la première fois depuis plus de vingt ans, une étude officielle propose un réseau dense de trains de nuit, qui permettrait à la fois de desservir efficacement les longues liaisons transversales et d’irriguer les territoires les moins bien desservis par le TGV. Il serait ainsi possible de s’endormir à Strasbourg et de se réveiller à Nice ou dans les Pyrénées, ou d’aller de Lyon à la côte Atlantique.

Un investissement estimé à 1,4 Md€
Le gouvernement estime que ce réseau pourrait transporter plus de 5 millions de passagers par an, soit dix fois plus qu’aujourd’hui. Cette croissance rapide correspond à celle observée dans les pays européens, l’Autriche, la Suède ou l’Italie par exemple, qui ont développé leur offre de trains de nuit ces dernières années. Pour cela, il est nécessaire d’acheter six cents voitures neuves et soixante locomotives. Dans ce contexte, Le collectif « Oui au train de nuit » appelle donc à sauter le pas. L’acquisition d’une nouvelle flotte de trains de nuit aurait déjà dû avoir lieu durant les années 2010. Ce temps perdu entraîne une pénurie de matériel qui se fait sentir dans toute l’Europe de l’Ouest et retarde aujourd’hui la relance de ce service. La commande de matériel prend du temps, souvent de 4 à 8 ans. L’investissement, que le gouvernement estime à 1,5 milliard d’euros, est donc à valider sans attendre, dès 2021, pour que tous les trains circulent avant la fin de la décennie.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Moderniser le réseau ferré
Le collectif Oui au train de nuit appelle aussi à un investissement massif dans la modernisation du réseau ferré afin de garantir des trajets de qualité, en fréquence et en temps de parcours, de jour comme de nuit. L’Allemagne investit 12,7 milliards d’euros pour l’amélioration de son réseau en 2021, alors que la France plafonne le budget de SNCF Réseau à 6,2 milliards d’euros... De nombreux territoires ont besoin d’un réseau amélioré pour les trains de jour et de nuit. L’enjeu est particulièrement important dans le cœur du Massif Central qui risque de se voir totalement privé de trains et des trains de nuit en particulier, si les voies ferrées ne sont pas régénérées dans les meilleurs délais.
Pour que les annonces gouvernementales soient suivies d’effets, « Oui au train de nuit » appelle les candidats aux régionales à se positionner pour le retour des trains de nuit en cohérence avec les stratégies ferroviaires des régions.
Les candidats sont invités à s’engager en répondant au questionnaire sur www.ouiautraindenuit.wordpress.com.
 

Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Colloque de l'AFRA :  demandez le programme
Colloque de l'AFRA : demandez le programme
L'AFRA organise son colloque « L'ouverture à la concurrence du marché ferroviaire : freins et attentes » le mardi 14 septembre prochain à 14h30 dans l'amphithéâtre de l'ASIEM, 6, rue Albert de Lapparent 75007 Paris.
Sifer : 2 questions à SNCF Réseau
Sifer : 2 questions à SNCF Réseau
Rendez-vous de référence pour tous les acteurs de la filière ferroviaire, le salon Sifer est un incontournable pour le gestionnaire de réseau.
Dubaï :  une skyline à portée de téléphérique ?
Dubaï : une skyline à portée de téléphérique ?
Dans le cadre de sa stratégie de développement d'un réseau de transport urbain performant, l'autorité organisatrice des transports de Dubaï RTA a signé un protocole d'accord avec le spécialiste français MND, leader industriel du transport par câble.
Stabilisation nocturne d’un passage à niveau
Stabilisation nocturne d’un passage à niveau
Spécialisée en consolidation des sols et stabilisation des bâtiments par injection de résine expansive, la société Uretek a récemment comblé un dalot et traité un fontis sous voie SNCF Réseau. Elle présentera ce projet inédit le mercredi 27 octobre, à 11h30, lors du salon Sifer 2021.
Sferis et Captrain présentent leurs métiers les 1 et 2 octobre à Autun
Sferis et Captrain présentent leurs métiers les 1 et 2 octobre à Autun
Désireux de faire découvrir leurs métiers à leurs clients, partenaires et au grand public, Sferis et Captrain, deux filiales du groupe SNCF, organisent un « week-end découverte » le vendredi 1er et samedi 2 octobre à Autun.
Colas Rail dévoile sa stratégie marketing RH
Colas Rail dévoile sa stratégie marketing RH
Pour atteindre son objectif de recruter plus de 1 000 collaborateurs cette année et 1 500 en 2022, Colas Rail lance une campagne de marque employeur, qui place l’humain et l’expertise de ses collaborateurs au cœur de ses prises de paroles.
SNCF Réseau : changement à la tête des ressources humaines
SNCF Réseau : changement à la tête des ressources humaines
Le 1er octobre prochain, Misoo Yoon succèdera à Georges Ichkanian à la direction générale des ressources humaines de SNCF Réseau.
Tous les articles RAIL
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.