Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Non au projet de liaison ferroviaire Roissy-Picardie

Non au projet de liaison ferroviaire Roissy-Picardie
Par CB, le 29 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les élus du Val-d’Oise réunis vendredi 26 mars autour de Marie-Christine Cavecchi, présidente du département, ont émis un avis défavorable au projet de liaison ferroviaire Roissy-Picardie et regrettent qu’aucun nouveau tracé mieux adapté aux besoins de déplacements des habitants n’ait été étudié depuis la concertation.

 « Le Département avait rendu un avis défavorable à ce projet de liaison Roissy-Picardie début 2020. Les élus, les habitants et la Région Ile-de-France ont rejeté ce projet qui n’apporte aucune réponse aux enjeux de mobilité du département mais des conséquences négatives notables. Ces travaux vont impacter au quotidien le déplacement des Valdoisiens sur les lignes B et D qui elles pâtissent déjà de sous-investissements depuis des dizaines d’années. Le Val d’Oise ne peut que déplorer cette inégalité territoriale sur les aspects de développement des mobilités et de gestion des nuisances environnementales. Au cas où la décision serait maintenue, le Département demande de prendre en compte dans ce projet la totalité du financement de la passerelle en gare de Survilliers-Fosses et l’arrêt en gare des TER Picardie Paris » s’est insurgée Marie-Christine Cavecchi, présidente du département du Val d’Oise.
Les élus du Département s’inquiètent plus particulièrement du planning de travaux très chargé sur l’axe Nord avec plus de 15 projets majeurs et notamment les travaux de régénération des voies et d’adaptation pour le matériel roulant des lignes du quotidien qui concernent le RER D et B, ainsi que le projet CDG express.
Dans ce contexte, le département demande la confirmation du financement dans sa totalité du projet de passerelle en gare de Survilliers-Fosses par l’Etat et la Région Hauts-de-France et l’élargissement du pont route portant la RD922 au nord de la gare en raison de l’accroissement du trafic. Les élus du Val d’Oise demandent également l’arrêt des TER direct Creil-Paris Nord en gare. Les aménagements nécessaires pour créer un pôle d’échange multimodal performant (parking relais, aménagement des abords pour les modes doux...) doivent également être étudiés et financés.

Préservons la carrière du Guépelle, espace naturel sensible 
En outre, les élus interpellent SNCF Réseau sur la nécessité de trouver une autre solution de gestion des terrassements, notamment pour les 500 000m3 de déblais excédentaires. Le département n’acceptera aucune solution sur la carrière du Guépelle à Saint-Witz, propriété du Département et classée espace naturel sensible. Au-delà de la présence d’espèces botaniques et faunistiques d’intérêt, le site présente des spécificités géologiques (–40,4 à –37,2 millions d’années) qui justifient pleinement des mesures de protection conservatoire. Des travaux d’aménagement pédagogique viennent d’être terminés en vue de son ouverture au public scolaire.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
 

Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
La croissance verte doit embarquer le transport combiné
La croissance verte doit embarquer le transport combiné
Le groupement national des transports combinés, GNTC, appelle les pouvoirs publics à s’engager fortement dans le développement du transport multimodal. Un levier essentiel selon lui pour « combiner » reprise économique et croissance verte.
Incident en gare d’Austerlitz : état des lieux
Incident en gare d’Austerlitz : état des lieux
Débutés jeudi dernier, les opérations d’évacuation de la poutre coffrante tombée sur les voies du RER C nécessitent le déploiement d’engins de travaux lourds et notamment la mobilisation de deux grues Kirow.
SNCF Réseau IDF : « Il s’agit de raisonner en entreprise élargie »
SNCF Réseau IDF : « Il s’agit de raisonner en entreprise élargie »
Suivis par plus de 400 professionnels de l’écosystème ferroviaire, les 6e Ateliers de la réussite se sont avérés, et en dépit du format digital de l’évènement, être une belle …réussite ! Un avis partagé par Guillaume Marbach, directeur général IDF de SNCF Réseau, qui revient pour BTP Rail sur les annonces fortes qui ont marqué ces deux journées.
SNCF Réseau : 3 nouvelles formations niveau bac
SNCF Réseau : 3 nouvelles formations niveau bac
Trois titres de formation reconnus par l’État et validés par France compétences ont été créés début janvier par SNCF Réseau. Ils viennent renforcer sa position de leader en tant qu’organisme de formation ferroviaire pour les métiers de l’infrastructure.
Fraisage correctif : l’exemple probant du réseau hollandais
Fraisage correctif : l’exemple probant du réseau hollandais
Attributaire du marché de maintenance corrective des rails aux Pays-Bas, Vossloh a mis les bouchées doubles pour répondre de façon optimale aux interruptions de trafic limitées parfois à quatre heures seulement.
Lignes TET : une mise en concurrence classée sans suite
Lignes TET : une mise en concurrence classée sans suite
Constatant que les conditions ne sont pas remplies pour permettre une mise en concurrence juste et équitable des lignes de trains d’équilibre du territoire Nantes – Bordeaux et Nantes – Lyon, le gouvernement a décidé de déclarer sans suite l’appel d’offres en cours.
Ligne 15 du GPE : Eiffage Rail mise sur le fret
Ligne 15 du GPE : Eiffage Rail mise sur le fret
Pour accompagner la Société du Grand Paris dans le développement d’un mode transport des déblais de chantiers moins émissif, Eiffage Rail a choisi de privilégier le fret ferroviaire sur le chantier de la future ligne 15 du Grand Paris Express.
Tous les articles RAIL
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.