ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ INFRASTRUCTURES TP

Watèa by Michelin simule les coûts de la recharge électrique

Par la rédaction. Publié le 20 février 2024.
Watèa by Michelin simule les coûts de la recharge électrique
Crédit : Watèa
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Watèa, filiale du groupe Michelin et Crédit Agricole Leasing and Factoring dédiée à l’électrification des flottes de véhicules utilitaires des entreprises intègre à son application un simulateur de coût de recharge.

Le manque de transparence sur les coûts de la recharge, majoritairement liée à l’absence de clarté et d’information, est un réel frein pour passer à l’électrique. Pour un maximum de clarté sur les coûts de la recharge, Watèa enrichit ses outils digitaux, en y intégrant dès janvier 2024, une nouvelle fonctionnalité permettant d’anticiper les différents coûts que cela implique. Grâce à ce simulateur du coût de recharge, le conducteur et le gestionnaire de flotte peuvent éviter les mauvaises surprises (surcoût de parking, non-arrêt de la charge, etc), et anticiper le coût et le type de la recharge selon : 
  - le temps disponible du chauffeur
  - le niveau de charge souhaité à la fin de la charge

"Nous avons conçu cette nouvelle fonctionnalité, le simulateur du coût de recharge, en réponse à la complexité et à l’opacité entourant la tarification de la recharge des véhicules électriques. Entre la recharge lente et rapide, les différents types de prises, la durée, le stationnement, il est pratiquement impossible de savoir instantanément combien coûte la recharge", explique Louis Henrard, responsable marketing Produit chez Watèa by Michelin. 

Plusieurs facteurs contribuent au manque de transparence dans la tarification de la recharge : 

- Multiplicité des opérateurs de recharge : Il existe de nombreux opérateurs de recharge, et chacun peut avoir sa propre structure tarifaire. Certains utilisent des tarifs à la minute, d’autres au kilowatt-heure, et il peut y avoir des coûts supplémentaires selon la vitesse de recharge ou l’emplacement de la borne.
- Différences de tarifs selon la localisation : Les tarifs de recharge peuvent varier considérablement selon l’emplacement géographique. Les bornes de recharge situées sur des autoroutes ou dans des zones urbaines peuvent avoir des tarifs différents, et cela peut être source de confusion pour les conducteurs.
- Manque de normes : L’absence de normes claires et universelles pour la tarification de la recharge rend difficile la comparaison entre les différents fournisseurs de services de recharge.
- Frais cachés : Certains opérateurs de bornes de recharge peuvent appliquer des frais cachés, tels que des frais d’adhésion, des frais de session, ou d’autres coûts qui ne sont pas toujours évidents pour les utilisateurs.
- Complexité des offres : Certains opérateurs proposent des offres complexes avec des abonnements, des tarifs spéciaux pour certaines heures de la journée, des forfaits de recharge, etc. Cette complexité peut rendre difficile la compréhension réelle du coût de la recharge.
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
24 novembre 2023
Solutrans : les lauréats des I-nnovation Awards Le salon Solutrans, organisé par la FFC, a récompensé 25 innovations à l'occasion de ses I-nnovation Awards : 7 dans la catégorie Carrossiers Constructeurs, 7 dans la catégorie Equipementiers, 7 dans la catégorie « Digital Award » et enfin 4 dans la nouvelle catégorie « Vélo-cargo ».
Solutrans : les lauréats des I-nnovation Awards
22 mars 2024
Les livraisons de la semaine du 18 au 22 mars 2024 Les constructeurs de matériels et distributeurs aiment s’appuyer sur les réseaux sociaux pour mettre en avant les machines livrées à leurs clients finaux. L’occasion de découvrir, parfois, les dernières nouveautés dans les gammes, ou, des machines personnalisées à la demande des clients. Voici un aperçu des livraisons de la semaine du 18 au 22 mars.
Les livraisons de la semaine du 18 au 22 mars 2024
18 janvier 2024
Christophe Lecarpentier : « Le World Of Concrete Europe 2024 se mobilise pour répondre aux enjeux de la décarbonation » Pour sa troisième édition, le World Of Concrete Europe réunira du 24 au 27 avril 2024, conjointement au salon Intermat, toute la chaine de valeur de la filière du béton autour d’une exposition et d’un forum. Nous avons rencontré Christophe Lecarpentier, directeur du Pôle Agro Equipements et Construction de Comexposium, pour passer en revue les grandes orientations du salon.
Christophe Lecarpentier : «  Le World Of Concrete Europe 2024 se mobilise pour répondre aux enjeux de la décarbonation »
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola