Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > BTP : le harcèlement est bien présent pour 76% des salariés
INFRASTRUCTURES TP

BTP : le harcèlement est bien présent pour 76% des salariés

PUBLIÉ LE 25 AVRIL 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
BTP : le harcèlement est bien présent pour 76% des salariés
Illustration. Crédit : DR
Selon les résultats de la grande enquête réalisée par Qualisocial avec IPSOS, 41% des salariés du BTP déclarent avoir été témoins de harcèlement au travail, et 76% considèrent que les situations de harcèlement sont fréquentes dans l’entreprise où ils travaillent.

Les résultats de la grande enquête réalisée par Qualisocial, acteur majeur de la santé au travail, avec IPSOS, permettent de chiffrer l’ampleur du phénomène du harcèlement au travail dans le domaine du BTP. Premier constat : le harcèlement est très présent mais extrêmement tabou. En effet, la part des hommes ne se sentant pas soutenus lors d’une situation de harcèlement est bien plus élevée que dans les autre secteurs : 21% tous secteurs confondus contre 40% dans le secteur BTP. C’est 2 fois plus de victimes en situations d’isolement. 

Deuxième constat : dans le secteur du BTP, les femmes qui affirment avoir été victimes de situation de harcèlement, sont souvent en présence de collègues témoins. C’est le cas de 48% des femmes tous secteurs confondus alors qu’elles sont 54% dans le secteur du BTP. Par ailleurs, l’étude révèle que la majorité des témoins a soutenu l’auteur de harcèlement dans 16% des cas, tous secteurs confondus, et dans 35% dans le secteur du BTP. Soit 2 fois plus de situations où l’auteur est soutenu. 

Les haut responsables hiérarchiques seraient les principaux auteurs de harcèlement dans 19% des situations, tous secteurs confondus , alors qu’ils le sont à 31% dans les grands groupes du BTP (+12% de hauts supérieurs hiérarchiques auteurs). Les haut responsables hiérarchiques sont ainsi les 1er auteurs de harcèlement dans le secteur du BTP, alors qu’ils sont en 3ème position tous secteurs confondus (derrière le supérieur direct et les collègues de travail).

Qualisocial et IPSOS notent par ailleurs une surreprésentation du harcèlement sexuel et du cyberharcèlement. Pour preuve, la part des salariés déclarant être victimes de harcèlement sexuel au travail est de 7% tous secteurs confondus et de 20% dans les grands groupes du BTP. C’est presque 3 fois plus de situations de harcèlement sexuel ! La part des salariés déclarant être victimes de cyberharcèlement au travail est de 4% tous secteurs confondus contre 25% dans le secteur du BTP, soit environ 6 fois plus de situations de cyberharcèlement. 
 
« Le secteur du BTP est grandement exposé au phénomène de harcèlement. Les salariés ont besoin d’être sensibilisé à ce sujet, pour que les auteurs sachent que leur comportement relève du harcèlement, mais également qu’ils connaissent les limites et expliquer aux salariés comment réagir en tant que témoin ou victime. Il ne faut pas que les gens pensent que le harcèlement émane seulement des personnes malveillantes par nature », relève Camy Puech, président fondateur de Qualisocial.

Méthodologie de l’étude

Le Baromètre « Les salariés Français et le harcèlement au travail » Ipsos pour Qualisocial, a été réalisé en ligne. Les interviews ont été faites du 15 au 19 septembre 2022 auprès d’un échantillon de 2 000 actifs travaillant dans une structure privée ou publique d’au moins cinq personnes, constituant un échantillon national représentatif de cette population. Parmi les 2000 actifs interrogés, 482 d’entre eux travaillent dans le secteur public (fonction publique, établissement public ou entreprise publique).


 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Cummins développe son outil industriel
Cummins développe son outil industriel
L’effondrement du pont de Baltimore impactera-t-il le marché des engins TP aux USA ?
L’effondrement du pont de Baltimore impactera-t-il le marché des engins TP aux USA ?
Au Chili, un AMI en vue d'un brise-lames à Puerto Exterior
Au Chili, un AMI en vue d'un brise-lames à Puerto Exterior
L’australien Makinex prêt à bondir sur le marché français
L’australien Makinex prêt à bondir sur le marché français
Tous les articles Infrastructures TP
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS