Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > Cameroun : le fleuve La Sanaga dérivé pour favoriser l'hydroélectricité
INFRASTRUCTURES TP

Cameroun : le fleuve La Sanaga dérivé pour favoriser l'hydroélectricité

PUBLIÉ LE 29 SEPTEMBRE 2022
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Cameroun : le fleuve La Sanaga dérivé pour favoriser l'hydroélectricité
Crédit : NGE
Au Cameroun, le fleuve La Sanaga a été dérivé afin de permettre l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal, un projet majeur. 

La dérivation provisoire de La Sanaga a été réalisée avec succès par NHPC, maître d’ouvrage du chantier Nachtigal. L’opération va permettre au groupement constructeur, mené par NGE et ses partenaires Besix et SGTM, au sein de CCN, de procéder à l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal.

La Sanaga est le plus grand fleuve du Cameroun (918 km). Son débit est quatre fois plus important que celui de la Seine. Pour assurer la continuité des travaux du projet Nachtigal, il était impératif de dériver le cours naturel du fleuve Sanaga à travers les ouvrages définitifs en partie amont de l’aménagement, et cela avant le démarrage de la grande saison des pluies.

Ainsi le flux principal de la Sanaga s’écoule désormais en rive gauche, à travers les deux futurs évacuateurs de crues du barrage avec les vannes ouvertes d’une part, et d’autre part via les quatre pertuis provisoires - ouvertures hydrauliques dans les structures en béton armé - construits en prévision de cette phase de dérivation.

Cette dérivation permettra de mettre « à sec » une autre partie du chantier afin de permettre la progression de la digue principale en direction de la rive droite. Avec une puissance installée de 420 MW, l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal produira, dès sa mise en service en 2024, l’équivalent de 30% de la capacité de production d’énergie du pays. Le taux d’avancement des travaux du chantier à date est de 70%.

Les chiffres clés 

200 collaborateurs au pic du chantier amont sur les 3000 collaborateurs que compte le chantier dans son ensemble
Travaux en poste jour et nuit
12 nacelles
3 pelles
2 grues à tour
2 grues mobiles
Plusieurs pompes à eau thermiques de 150 à 500 m3/h
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
BTP et sport : des Re.B'Elles au rallye Natur'Elles Aventure
BTP et sport : des Re.B'Elles au rallye Natur'Elles Aventure
Une édition spéciale pour les Transports Icare
Une édition spéciale pour les Transports Icare
BOAS s'installe à Paris
BOAS s'installe à Paris
3 niveaux de décarbonation chez Ermont
3 niveaux de décarbonation chez Ermont
Tous les articles Infrastructures TP
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS