Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Metz : Demathieu Bard métamorphose le stade Saint-Symphorien

Metz : Demathieu Bard métamorphose le stade Saint-Symphorien
Par La rédaction, le 12 mars 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Depuis mai 2019, Demathieu Bard, mandataire du projet d’extension des tribunes du stade Saint-Symphorien, réalise d’importants travaux, en groupement momentané d’entreprises avec Costantini. Objectif : doubler la capacité d’accueil de l’infrastructure.

En août 2020, date de livraison de la nouvelle tribune, la capacité du stade de Metz aura quasiment doublé, avec 8800 places disponibles avec les virages contre 4500 jusqu’alors.

Pour ce chantier très symbolique et très attendu par le FC Metz, deux contraintes majeures ont dû être prises en compte par les équipes de Demathieu Bard et de Costantini. Tout d’abord, afin de ne pas impacter la saison sportive en cours, le terrain et les autres tribunes du stade resteront ouvertes pendant les travaux. En outre, les délais de réalisation de ce projet courts ont motivé la décision de préfabriquer autant que possible les éléments.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les différentes étapes réalisées

Le 23 mai 2019, le lendemain du match du championnat de Ligue 1, les équipes de démolisseurs et de désamianteurs (groupe Lingenheld) ont pris possession du terrain, en démarrant la déconstruction de l’ancienne tribune Sud. Durant les trois semaines suivantes, en vue de la réalisation des fondations profondes, les équipes se sont attelées à déconstruire les plateformes.

Mi-juillet 2019, deux grues à tour ont assuré les premières élévations de cette nouvelle tribune. Après sept mois de travaux intensifs, la deuxième grue a été démontée, en février 2020, tandis que le montage de la grue treillis, requise pour le levage de la charpente, a quant à lui démarré.

La charpente se termine

Jusqu’à fin mars, des travaux sont encore en cours au niveau de la charpente métallique. Une équipe mixte de 85 compagnons, de chez Demathieu Bard Construction et Costantini, est mobilisée pour ériger cet ouvrage.

En parallèle, la seconde phase est en phase de démarrage. Elle concerne la réalisation du parvis qui permettra le stationnement des joueurs, du staff et des VIP en sous-sol, ainsi que la circulation des supporters au RDC. La construction est en cours. Les deux virages qui, viendront se raccorder sur les deux tribunes existantes, démarreront, quant à eux, le 1er juillet prochain pour  être terminés début 2021.



Le chantier en quelques chiffres :


LA TRIBUNE

o 110 ml de longueur, 54ml de profondeur au maximum, 27ml de hauteur
o 8.800 places assises avec les virages
o Un espace multifonctionnel pour le client, permettant l’exploitation du
stade hors évènement sportif
o De nouveaux et nombreux espaces VIP sous les gradins
o Un parvis de 2.400 m2 à l’arrière pour desservir la tribune

LE GROS ŒUVRE

o 7 mois de travaux
o 2 grues de forte capacité (MD 560 et MD 689) prenant 13 To à 55m pour
la plus grosse, une première chez Demathieu Bard Construction
o 85 compagnons en pointe en horaire décalés de 5h00 à 23h00
o 55.000 heures de production
o 10.000 m3 de béton, 1.200 To d’acier
o 96 poutres crémaillères, 3.600 ml de gradins préfabriquées, 15.000 m2 de
planchers alvéolaires
o 9.000 m2 de murs maçonnés non porteurs

LA CHARPENTE METALLIQUE

o 2 mois d’assemblage au sol, en parallèle de la réalisation du gros-œuvre
o 2 mois de levage et d’assemblage en toiture
o 1.200 To d’acier soit 45 camions depuis l’usine de MARTIFER située à côté
de Porto au Portugal
o Un porte à faux de 44ml sur l’avant, soit 17,00ml de plus que les 2 tribunes
existantes
o 1 grue treillis à chenilles de 1.130 To en charge, de 84m de hauteur, avec
355 To de contrepoids déporté (80 camions ont été nécessaires afin
d’approvisionner les platelages et la machine). Il n’existe que 4 de ces
grues en Europe
o 3 grues mobiles complémentaires de 50 à 150 To, 12 nacelles, 3 chariots
élévateurs
o 4 colis de 47ml x 25ml x 14ml de hauteur et 242 To au maximum à gruter
à 30,00ml de hauteur et à 45ml de portée
 

Crédit: Costantini.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Spie assurera la maintenance des infrastructures du nord des Pays-Bas
Spie assurera la maintenance des infrastructures du nord des Pays-Bas
Spie, fournisseur de services multi-techniques dans les domaines de l'énergie et des communications, assurera pendant cinq ans la maintenance des infrastructures de la direction générale des travaux publics et de la gestion des eaux (Rijkswaterstaat) dans la zone nord des Pays-Bas (dont les régions de Frise à l'Ouest, Groningue et Drenthe à l'Est).
Quand Iveco fait appel à la connectivité pour l'APV
Quand Iveco fait appel à la connectivité pour l'APV
Avec IVECO Over the Air Update, le spécialiste du PL s'appuie sur la connectivité pour permettre aux clients de mettre à jour le logiciel de leurs véhicules à distance, sans devoir s’arrêter à un atelier.
Éolien offshore : Eiffage et NGE pour les ouvrages maritimes du Havre
Éolien offshore : Eiffage et NGE pour les ouvrages maritimes du Havre
Dans le cadre de l’implantation de la filière « éolien offshore » et de la construction par l’entreprise SGRE d’une usine d’assemblage et de fabrication de pâles, Haropa-Port du Havre a retenu un groupement d'entreprises constitué d'Eiffage Génie Civil, ETMF, ETPO, NGE Fondations et SDI pour la réalisation des ouvrages maritimes. 
Claude Bessière (Ingérop) lauréate du Prix Albert Caquot
Claude Bessière (Ingérop) lauréate du Prix Albert Caquot
Claude Bessière, directrice de l’Innovation et Responsable du pôle « AMO et Projets Spéciaux » de la direction Infrastructures Villes & Transports au sein du groupe Ingérop, s’est vue décerner le prestigieux Prix Albert Caquot. C’est la première femme à recevoir cette distinction.
« On ne peut pas ignorer les infrastructures dans le débat national sur la transition environnementale »
« On ne peut pas ignorer les infrastructures dans le débat national sur la transition environnementale »
Les infrastructures de mobilité, d’énergie et numériques ont leur rôle à jouer dans la transition écologique des métiers des travaux publics. Quelques pistes de réflexion ont été dévoilées ce matin à l’occasion d’un atelier-débat consacré à la transition environnementale des TP. Objectif : préparer l’activité des entreprises de TP de demain, dans la préservation de l’environnement.
Kögel Benelux étend son offre de services
Kögel Benelux étend son offre de services
Kögel poursuit son développement au Benelux. Sa filiale Kögel Benelux B.V., basée dans la ville néerlandaise de Kampen, sous la direction de Ronald Kroesen, proposera prochainement ses produits avec une offre de services étendue.
Une centrale TBA 3000 produit l’enrobé du circuit de Formule 1 de Sotchi
Une centrale TBA 3000 produit l’enrobé du circuit de Formule 1 de Sotchi
L’entreprise de construction russe Tekhalyans renouvelle sa confiance à Benninghoven pour les travaux de maintenance du circuit de formule 1 de Sotchi. Dans ce cadre, elle a investi dans une nouvelle centrale d’enrobage.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.