Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

INFRASTRUCTURES TP

Les ponts des Yvelines et des Hauts-de-Seine sous contrôle

Partager :
Les ponts des Yvelines et des Hauts-de-Seine sous contrôle
Par Julia Tortorici, le 12 septembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
L’Etablissement public interdépartemental des Yvelines et des Hauts-de-Seine a missionné Socotec Infrastructure pour inspecter les principaux ouvrages sur la Seine des deux départements. Afin de mener à bien ces marchés évalués à 1 M€ sur 4 ans, le bureau d’études travaille avec des passerelles de visite négatives.

« Le but de ces travaux d’inspection est de repérer, définir et quantifier les désordres sur la structure de l’ouvrage », explique Jean-Michel Guillaumot, chargé d’affaires chez Socotec Infrastructure. « Les constats sont rapportés sur une cartographie puis mis au propre sur le logiciel Autocad qui délivre des plans digitalisés sur lesquels s’appuie le rapport d’inspection détaillé. Ce dernier comporte 3 parties : les constatations d’anomalies sur la structure de l’ouvrage, la synthèse des désordres par ordre d’importance, et les conclusions globales sur l’état général de conservation. Elles s’accompagnent d’un estimatif des travaux à engager et des délais pour les réaliser ». Le pont de Poissy (78) fait aujourd’hui partie des ouvrages à contrôler. Celui de Maisons-Laffitte (78), qui fait la liaison avec la commune de Sartrouville, subit sa deuxième campagne d’inspection. « De premiers contrôles avaient été réalisés en 2016 sur ce pont que nous considérons ‘malade’. De nouvelles inspections sont faites en 2018 afin d’évaluer l’évolution des défauts sur les appuis », souligne le responsable. Conscient de son état global pouvant vite devenir alarmant, le Conseil départemental des Yvelines prévoit de débuter les travaux de réparation de l’ouvrage à l’été 2019.

Une machine à la portée négative

Sur le pont de Poissy et le pont de Maisons-Laffitte, les curieux pourront apercevoir un drôle de véhicule doté d’un bras permettant l’accès sous l’ouvrage. « Dans le cadre de ces travaux d’inspection et de contrôle, mais également lors de travaux de réparation, nous employons une passerelle de visite négative. Elle facilite l’accès aux zones placées sous le pont généralement inaccessibles à des cordistes ou aux drones », poursuit le chargé d’affaires. Si, on le sait, les cordistes impliquent un investissement important, il n’en va pas de même pour les drones, dont l’utilisation n’est pas systématiquement requise, assure Jean-Michel Guillaumot. « Dans 90% des cas, un pont peut être inspecté à l’aide d’une simple passerelle de visite négative. Un drone sera intéressant dans l’optique d’une approche plus fine des différentes parties de l’ouvrage. Les endroits exigus lui sont toutefois trop difficiles d’accès ».

Des loueurs spécialisés

Alors que l’utilisation de la passerelle de visite négative semble monnaie courante pour Socotec Infrastructure, les loueurs qui la proposent ne sont pas légion. Loin de là. Le bureau d’études se fournit d’ailleurs hors Ile-de-France. Il fait généralement appel aux sociétés Albert Nacelles (Metz), Dumont Clean Services (Grenoble), Gabriel Location (Isère) ou encore Start Access (Lyon) qui fournit actuellement la machine intervenant sur le pont de Poissy. La MBI140 dispose d’une passerelle de 14 m offrant une capacité de charge de 600 kg (soit 6 personnes). Montée sur un porteur Scania d’une puissance de 400 ch et d’un poids de 29 t, elle n’est pourtant pas la machine de plus grosse capacité du loueur. Ce dernier possède un parc de 15 passerelles de visite négatives dont la plus petite présente une capacité de 4,5 m et la plus grosse, de 21 m. Méconnues du grand public, elles sont pourtant très prisées des bureaux d’études (Socotec...), grands groupes (Bouygues, Freyssinet…) et des sociétés concessionnaires autoroutières (Vinci Autoroutes, APRR, ATMB...).
 
Une passerelle de visite négative fournie par Start Access sur le pont de Poissy, dans les Yvelines. Crédit photo : BTP Magazine
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
[ GRAND FORMAT ] Cipat : le 3e volet d’une saga 100 % électrique
Voir tout le reportage
Applications
À lire également
RER A : ripage programmé à Noisy-Champs
RER A : ripage programmé à Noisy-Champs
Du 27 octobre au 1er novembre prochain, la RATP procèdera à une opération de ripage, liée aux travaux d'interconnexion avec le Grand Paris Express, en gare de Noisy-Champs sur le RER A.
Réparation du pont du marché de Rungis
Réparation du pont du marché de Rungis
Technirep, filiale du groupe ETPO, s'apprête à procéder aux travaux de vérinage en vue de remplacer les appareils d’appuis, réparer le tablier et les piles et changer les joints de chaussée du pont du marché international de Rungis.
Des chaussures de sécurité premium chez Gaston Mille
Des chaussures de sécurité premium chez Gaston Mille
Le fabricant d'EPI Gaston Mille a conçu une gamme de chaussures de sécurité robuste, 100% française, qui intègre des technologies utiles répondant aux exigences du secteur des TP.
Infrastructures : l’écart se creuse entre les dépenses et l’évolution de la surface du réseau
Infrastructures : l’écart se creuse entre les dépenses et l’évolution de la surface du réseau
Entre 2012 et 2016, le réseau routier de France s’est étendu de 3,8 % dont, près de 616 km supplémentaires pour les autoroutes non concédées.
Construction : l'Afrique subsaharienne galope en tête
Construction : l'Afrique subsaharienne galope en tête
Dans les 5 prochaines années, en Afrique subsaharienne, l'industrie de la construction connaîtra la croissance la plus rapide de toutes les régions du monde.
Le renforcement structurel ou comment pérenniser nos ponts
Le renforcement structurel ou comment pérenniser nos ponts
La maîtrise du vieillissement des ouvrages d’art passe par de nouvelles solutions et techniques.
L'abandon de l’A45: une  erreur historique  selon la FRTP AURA
L'abandon de l’A45: une "erreur historique" selon la FRTP AURA
Le gouvernement a décidé d'abandonner le projet de l’A45 entre La Fouillouse et Brignais, pourtant reconnu d’utilité publique en 2008.
Tous les articles Infrastructures TP
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Salon des maires et des collectivités locales
20 Novembre 2018
Salon des maires et des collectivités locales
Salon Amiante
27 Novembre 2018
Salon Amiante
40 ans du salon Pollutec
27 Novembre 2018
40 ans du salon Pollutec
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment - Gros œuvre
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.