Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Alpes Contrôles lance le Pass Réemploi

Alpes Contrôles lance le Pass Réemploi
Par la rédaction, le 29 avril 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Désireux d’accompagner ses clients et les filières émergentes concernées dans la décarbonation de la construction, tout en abordant sans a priori la mise en œuvre de solutions innovantes et durables, Alpes Contrôles, contrôleur technique agréé, lance aujourd’hui le Pass Réemploi.

Avec plus de 403 000 entreprises, la filière du bâtiment représente à elle-seule un quart des émissions nationales de CO2. Le réemploi, qui consiste à réutiliser un matériau, produit ou équipement dans le même usage que celui qu’il occupait avant déconstruction, s’avère une solution efficace pour améliorer significativement le bilan carbone des bâtiments. C’est pourquoi il s’inscrit dans une actualité politique favorable.

En effet, la Loi énergie climat, le Code de l’environnement ou encore la
future RE 2020 en font mention afin d’inciter notamment les acteurs de la construction à pratiquer cette démarche vertueuse. Par ailleurs, les effets de la pandémie et de la crise économique qui en découle bousculent le marché depuis la fin 2020.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La filière doit faire face à la fois à une pénurie mondiale de certains matériaux et une flambée des prix des matières premières utilisées dans la construction. Les prix auraient augmenté de 15 à 45 % selon la Fédération Française du Bâtiment (FFB). Un contexte qui touche tous les acteurs de la filière.

Pourtant, l’industrie du BTP produit encore chaque année 46 millions de tonnes de déchets et gravats issus de la démolition ou de la déconstruction. Si certains de ces déchets sont de plus en plus recyclés, seulement 1 % sont réemployés aujourd’hui. Cela peut s’expliquer par le fait que le réemploi est assimilé à une pratique « hors-référentiel » et bouscule l’art de bâtir.

Il demande d’installer un lien de confiance technique entre tous les acteurs, principalement en ce qui concerne la caractérisation et l’évaluation des performances des produits, matériaux et équipements. Toutefois, plusieurs textes y font référence et la documentation sur le sujet ne cesse d’augmenter. Mais l’approche générale partagée par tous sur le réemploi fait, elle, toujours défaut du fait de l’absence de méthodes et de règles reconnues.

Cela engendre inévitablement de nombreux freins de la part de l’ensemble des acteurs de la filière, notamment en ce qui concerne les problématiques de durabilité, de conformité au code de la construction et d’assurance. 

« Ce vide crée un blocage entre les acteurs qui ont des produits à réemployer et ceux qui veulent les utiliser. Pourtant, règlementairement, le code de la construction n’impose pas de construire avec du neuf à partir du moment où l’on réussit à justifier des performances des produits pour répondre aux objectifs à atteindre. L’idée est donc de créer le maillon manquant entre les acteurs amont et aval du réemploi pour le fluidifier et le faciliter » explique François Geney, directeur Technique et Qualité d’Alpes Contrôles.

Pour faciliter l’acceptabilité du réemploi 

Face aux freins actuels au réemploi, Alpes Contrôles lance aujourd’hui le Pass Réemploi. Il s’agit d’une validation par Alpes Contrôles, contrôleur technique agréé, des caractéristiques et performances techniques déclarés par le demandeur et portant sur un lot de matériaux, produits ou équipements destinés au réemploi.

Ainsi, les acteurs de la construction souhaitant utiliser ce lot bénéficient d’une information précise et fiable sur ses caractéristiques et performances connues. La délivrance d’un Pass Réemploi s’adresse aussi bien aux acteurs proposant des matériaux de réemploi (déconstructeurs, plateformes de revente, ressourceries, MOA déconstructeurs...) que ceux souhaitant les utiliser dans leurs projets de construction (maîtres d’œuvre, maîtres d’ouvrage, entreprises, AMO réemploi...).

Ces derniers, comme pour un produit neuf, s’attachent ensuite à sélectionner des matériaux, produits ou équipements permettant de répondre aux exigences applicables à leurs projets.

Pour Arnaud Busquet, directeur général d’Alpes Contrôles : « Ce Pass Réemploi répond à un besoin évident de la filière pour faciliter la démarche de réemploi. Il permettra ainsi d’aider les acteurs de la construction à réduire leur impact carbone et faire face aux problématiques économiques actuelles. Ce Pass Réemploi correspond tout à fait à la façon dont Alpes Contrôles envisage son accompagnement : se placer en tiers de confiance en mettant en avant sa compétence technique et son indépendance pour sécuriser la mise en place de solutions innovantes ».

Alpes Contrôles proposera par la suite un label accessible aux établissements tels que les plateformes de revente ou les ressourceries reconnaissant leurs compétences en matière de déclaration des caractéristiques et performances de matériaux, produits ou équipements destinés au réemploi.

Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Marangoni : 20 ans d'activité au Brésil
Marangoni : 20 ans d'activité au Brésil
Marangoni opère au Brésil et en Amérique latine depuis 20 ans. Elle y développe sa technologie RINGTREAD sans joints pour le rechapage des pneus de poids lourds et de bus. 
24 collectivités appelées à rendre un avis sur le dossier de DUP de Cigéo
24 collectivités appelées à rendre un avis sur le dossier de DUP de Cigéo
24 collectivités territoriales sont appelées à rendre un avis dans le cadre de l’instruction du dossier de demande de déclaration d’utilité publique (DUP) du centre de stockage de déchets nucléaires Cigéo.
Mobitec France lance sa nouvelle gamme d'aménagements en aluminium
Mobitec France lance sa nouvelle gamme d'aménagements en aluminium
Mobitec France présente sa nouvelle gamme d'aménagements en aluminium, fabriquée en France. Ces meubles sont 2,5 fois plus légers qu'une version acier et permettent donc de gagner en charge utile, tout en diminuant les émissions polluantes des VU aménagés.
Eqiliance, la garantie « travaux écologiques » de Spie Batignolles
Eqiliance, la garantie « travaux écologiques » de Spie Batignolles
Spie Batignolles lance Eqiliance, sa marque regroupant les travaux en faveur d’une meilleure résilience des territoires et de la protection de la biodiversité.
Un AMI pour les matériaux biosourcés et la terre crue
Un AMI pour les matériaux biosourcés et la terre crue
Dans la continuité de la démarche bretonne pour le développement de l’usage des éco-matériaux et matériaux biosourcés initiée en 2013, l’État, l’Ademe et la Région Bretagne lancent un AMI (Appel à Manifestation d’Intérêt) sur la thématique «Construire avec les matériaux biosourcés et la terre crue ».
Nouveau compacteur à déchets Cat
Nouveau compacteur à déchets Cat
Le nouveau compacteur à déchets Cat 816 affiche une structure améliorée, et protégée, qui allonge la durée de vie de la machine.
20 % de matériaux biosourcés d’ici cinq ans
20 % de matériaux biosourcés d’ici cinq ans
À l’heure du réchauffement climatique et de l’entrée en vigueur de la RE2020, et alors que les prix des matières premières flambent, les professionnels des matériaux biosourcés, et notamment les industriels des isolants biosourcés, regroupés au sein de l’Association des Industriels de la Construction Biosourcée (AICB), s’organisent afin d’apporter une réponse pertinente aux priorités du secteur de la construction. 
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.