Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
FR
|
EN
Menu

ENVIRONNEMENT
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

[Tribune] La nouvelle économie du BTP prend racine dans les terres excavées

Partager :
Et aussi :
Valgo recrute
Valgo recrute
[Tribune] La nouvelle économie du BTP prend racine dans les terres excavées
Par Emmanuel Cazeneuve, fondateur et P.D.G. de la société Hesus, le 2 mars 2020
Nos newsletters gratuites ›
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) produit en France 260 millions de tonnes de déchets par an. 70 % sont des terres excavées. Assurer une traçabilité sans faille de ces terres pour une réutilisation optimale permettra au BTP de s’inscrire dans un avenir plus vert.

Ces derniers jours, la question de l’implication du BTP dans la gestion des déchets n’a jamais autant progressé. Votée fin janvier par le parlement, la nouvelle loi sur l’économie circulaire lui consacre un volet important. Avec cette mesure phare : la mise en place d’une filière pollueur-payeur à l’horizon 2022.
Dans cette même dynamique, Brune Poirson, la secrétaire d’État à la Transition écologique, vient tout juste de lancer un appel à projets pour aider les acteurs du BTP à prendre les bonnes habitudes de recyclage, rapidement, à l’échelle de chaque chantier.

Autre initiative publique déterminante : le service géologique national français, le BRGM, pour Bureau de Recherches Géologiques et Minières, a décidé, lui, de s’impliquer dans la gestion des terres excavées. Les "tex", comme on les appelle dans le BTP.
L’institution, gardienne des risques des sols et des sous-sols, s’est associée à Soltracing. Cette solution numérique française est à ce jour le seul indicateur qui permet de suivre et de sécuriser les échanges de terres excavées d’un chantier à l’autre.

160 millions de tonnes excavées en 2020
Cette implication du BRGM constitue un premier pas vers la mise en place d’un contrôle indépendant, qui manque tant au secteur aujourd’hui. Si l’utilisation des "tex" est déjà soumise à une réglementation et une obligation de dépollution, c’est loin d’être suffisant.
En 2020, 160 millions de tonnes de terres excavées seront charriées et transportées en France. Sur la seule région parisienne, au moins 15% des "tex" seront potentiellement valorisables, en réutilisation hors site. Soit 5,3 millions de tonnes de terres.

Du point de vue technique, l’étape incontournable de la traçabilité assure une valorisation et réutilisation raisonnée des déchets, loin de la pratique criminelle du remblai sauvage. Elle favorise les alternatives à l’exploitation de matières premières. Comme elle favorise aussi l’optimisation du transport, et donc de l’empreinte carbone générée par les chantiers.

Une diminution des coûts de 20 %
Selon des simulations de l’ADEME, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, l’utilisation de terres excavées permet aussi de réduire jusqu’à 87% la quantité de matériaux neufs utilisés par le chantier receveur. Soit une diminution des coûts de 20%.
Pour récolter de tels bénéfices, de façon pérenne, il est capital de s’appuyer sur un système de contrôle simple et indépendant. La crédibilité des données traitées en dépend, tout comme la réelle fiabilité du système pour notre environnement.

L’implication du BRGM va dans ce sens. Mais les pouvoirs publics auraient tout intérêt à aller encore plus loin dans l’exploitation et l’optimisation des terres excavées. En créant par exemple un observatoire alimenté par les données numériques recueillies sur les chantiers. De quoi alors voir sortir de terre une nouvelle économie du BTP pleinement vertueuse.

Emmanuel Cazeneuve
Fondateur et P.D.G de la société Hesus
 
© Hesus
Mat Environnement
Le magazine des matériels et process. Pour les professionnels confrontés aux respects des législations.
Découvrir
Acheter un numéro
  Détection et réparation d'une fuite d'eau
+ de vidéos BTP ça tourne
Dernier numéro
N° 101
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (28 €)
À lire également
Les carburants alternatifs d'Altens
Les carburants alternatifs d'Altens
Enens, dont l'activité principale est la distribution de carburants et de combustibles, lance sa filiale Altens, un fournisseur qui propose une large gamme de carburants alternatifs. 
[Tribune] : La rénovation énergétique : un sujet clé du plan de relance en 2021
[Tribune] : La rénovation énergétique : un sujet clé du plan de relance en 2021
La question énergétique et particulièrement celle liée à l’habitat domestique est désormais une question centrale des politiques de relance initiées par les pouvoirs publics. En effet, déjà initiées il y a quelques années, les politiques de rénovation énergétique ont connu ces derniers mois un coup d’accélérateur historique qui continue de produire ses effets notamment avec l’ouverture de MaPrimeRenov’ qui permet à tous les foyers, quelles que soient leurs ressources, de bénéficier d’aides pour améliorer l’efficacité énergétique de leur logement.
Déchets du BTP : Ecodrop lève 5 M€
Déchets du BTP : Ecodrop lève 5 M€
Ecodrop, spécialiste de la collecte des déchets de chantiers grâce à sa solution digitale, vient de lever 5 M€ auprès de Turenne Groupe et Amundi, via son fonds Amundi France et Solidarité, accompagnés par ses actionnaires historiques que sont Saint-Gobain et plusieurs Business Angels.
Déchets : Baudelet Environnement donne un coup d'accélérateur
Déchets : Baudelet Environnement donne un coup d'accélérateur
Baudelet Environnement, spécialiste de la collecte, le traitement et la valorisation des déchets au grand Nord de Paris, lance un appel à projets  Valorisonsnosdechets.com pour accélérer l'innovation de la filière déchets.
Énergies renouvelables : Spie modernise la station de transformation de Lubmin
Énergies renouvelables : Spie modernise la station de transformation de Lubmin
SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l'énergie et des communications, a été chargée par l'opérateur du réseau de transmission 50Hertz de moderniser l'appareillage de la station de transformation de Lubmin.
Burkasan mise sur Tomra
Burkasan mise sur Tomra
Burkasan a choisi la technologie de tri de Tomra pour recycler les bouteilles en PEHD dans sa nouvelle usine de recyclage des plastiques. L’usine équipée des machines Autosort et Autosort Flake trie 5 tonnes de déchets à l’heure, notamment du PET, du PEHD et du PP.
À la Réunion, une école exemplaire en matière d’efficience énergétique
À la Réunion, une école exemplaire en matière d’efficience énergétique
Fruit de la collaboration entre le groupe réunionnais Gaïa, spécialiste de l’énergie solaire, et l’entreprise occitane Sirea, experte en automatisme industriel et efficience énergétique, un système de climatisation solaire innovant équipe depuis quelques mois l’école de Saint-Leu.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Événements
Bio360
24 Mars 2021
EuroRail Hub DIGITAL
24 Mars 2021
Rencontres Produrable - 100 % Digital
29 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Assistant / Assistante de gestion d'entreprise
- Chef de chantier du BTP
- Manoeuvre travaux publics
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse du BTP
+ d’offres
Vous cherchez un métier, un emploi, découvrez sur notre site emploi nos reportages sur des profils métiers.
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.