x
  
Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ENVIRONNEMENT
Page spéciale
SIM 2019
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Un bassin de stockage des eaux de pluie en construction à Bordeaux

Partager :
Un bassin de stockage des eaux de pluie en construction à Bordeaux
Par La rédaction, le 5 février 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
Dans le cadre de son plan d’action de lutte contre les innondations, Bordeaux Métropole a décidé d’aménager un nouveau bassin de rétention des eaux pluviales dans le quartier de Nansouty. D’une profondeur de 20 m et d’une capacité de stockage de 2600 m3, il est actuellement en construction.

D’une profondeur de 20 m pour un diamètre de 15 m, ce bassin recevra les eaux de pluie du quartier de Bordeaux sud pour les stocker. Elles seront ensuite redirigées vers la station d’épuration Clos-de-Hilde à Bègles.

A sa mise en service prévue pour l’été 2018, il représentera sous terre l’équivalent d’un immeuble de six étages.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Son coût de construction est de 4,5 millions d’euros, plus 2,5 millions d’euros pour la reprise du réseau de collecte des eaux de pluie dans les rues adjacentes à la place Nansouty.

Bordeaux Métropole est le maître d’ouvrage et Suez le maître d’œuvre de ce chantier situé en cœur de ville. 

Plus d’une quarantaine de bassins de rétention de ce type existent déjà au sein de la métropole.


 

Crédit: haut-relief / Bordeaux Métropole
Retrouvez toute l'information "environnement" dans Mat Environnement.
Mat Environnement, l'actualité de la filière environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Rechercher dans nos articles
  Rencontre avec les présidents de la FNTP et de la FFB

Bruno Cavagné et Jacques Chanut commentent l'actualité du BTP.
+ de vidéos BTP ça tourne
Exclu
Claire Duhamel (Shell): "La planète, c’est la responsabilité de tous"
Claire Duhamel vient d’être nommée au poste de directrice Bitumes France & Benelux chez Shell. Ayant auparavant occupé plusieurs fonctions aux départements Lubrifiants, Aviation et Marines, elle travaille au sein du groupe depuis une vingtaine d’années.
À lire également
Stradal traite les eaux pluviales
Stradal traite les eaux pluviales
Stradal VRD et Génie Civil exposera sur le Village Béton de Pollutec son système de traitement des eaux pluviales : le décanteur hydrodynamique First Defense. Une innovation primée par le Concours 2018 Pollutec "40 ans d'innovations".
Le plus gros chantier français de dépollution
Le plus gros chantier français de dépollution
En seulement quatre ans, Colas Environnement s’est fixé comme objectif d’arrêter, sécuriser, désamianter et démanteler une raffinerie de 90 ans s’étendant sur une superficie de 90 ha au cœur du port de Dunkerque qui a, pour couronner le tout, été bombardée à trois reprises pendant les deux guerres mondiales. C’est tout simplement le plus gros chantier actuel de dépollution en France ! Pour mener cette mission à bien en un temps record malgré de nombreux obstacles, 1 To de données a été collecté au moyen du BIM, une première sur un chantier de dépollution. Nous avons pu visiter ce chantier hors norme à la pointe de la technologie en compagnie d’Henri Molleron, directeur de Colas Environnement, pour mieux comprendre les défis en jeu.
Maccaferri fournit des écrans pare-blocs géants pour protéger la station d'épuration
Maccaferri fournit des écrans pare-blocs géants pour protéger la station d'épuration
EPC France et IMS-RN installent en trois phases des écrans pare-blocs dynamiques géants de 8 600 kJ pour sécuriser la station d'épuration AmphitriA du Cap Sicié à La Seyne-sur-Mer (83). Conçus par Maccaferri, ils sont capables de retenir un rocher de 20 t tombant à 100 km/h. Une première en France !
Le plastique recyclé s’emballe
Le plastique recyclé s’emballe
Parmi les déchets les plus difficilement recyclables figure le plastique. Néanmoins, les films plastiques d’emballage ont trouvé la voie de la recyclabilité grâce à l’expertise du groupe français ExcelRise, devenu leader européen sur le marché de l’emballage plastique flexible recyclé. L’industriel vient de se doter, avec le rachat de Plasti-Rhône-Alpes, du dernier maillon de la chaîne qui lui faisait défaut, à savoir le tri, le broyage et le lavage des déchets de films plastiques post-consommation. En pilotant la globalité de la chaîne de valeur liée au recyclage de ces matières plastiques, la boucle est désormais bouclée dans le schéma d’ExcelRise.
Les six matériaux durables du futur
Les six matériaux durables du futur
Et si nous pouvions faire usage de champignons pour réchauffer nos maisons ? Ou utiliser des alliages à mémoire de forme pour faire durer nos infrastructures ? Voici 6 matériaux, connus et inconnus, qui pourraient transformer radicalement notre mode de construction.
Un aquatextile pour dépolluer les eaux de ruissellement
Un aquatextile pour dépolluer les eaux de ruissellement
ardi 13 novembre, la société TenCate Geosynthetics a présenté son nouveau produit : un aquatextile oléo-dépolluant permettant de retenir et de biodégrader les hydrocarbures transportés par les eaux de ruissellement. « Contrairement aux géotextiles qui constituent une solution pour la gestion quantitative de l’eau, l’aquatextile TenCate GeoClean est une solution pour la gestion de la qualité de l’eau dans les sols », explique le directeur général de TenCateGeosynthetics, Jean-Pascal Mermet. En effet, TenCate GeoClean est « oléo-dépolluant ». C’est-à-dire qu’il permet de retenir et d’éliminer grâce à un processus naturel, les résidus d’hydrocarbures contenus dans les eaux de ruissellement. « Plus l’urbanisation et la l’imperméabilisation des sols est forte et moins l’infiltration des eaux est possible », souligne Jean-Pascal Mermet. Il prend l’exemple de Paris, où seuls 5 % de l’eau de pluie s’infiltrent en profondeur. 10 % s’infiltrent de façon superficielle, 30 % sont évaporés et 55 % finissent par ruisseler. Ces eaux de ruissellement chargées en hydrocarbures peuvent s’infiltrer et polluer les nappes.
2,6 millions de mètres cubes de biométhane seront produits dans le Calaisis
2,6 millions de mètres cubes de biométhane seront produits dans le Calaisis
La 1ère pierre du futur pôle de valorisation des déchets résiduels du Calaisis a été posée symboliquement hier par Guy Allemand, président du SEVADEC (Syndicat d'élimination et de valorisation des déchets du Calaisis), et Natacha Bouchart, maire de Calais et vice-présidente de la région Hauts-de-France.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Applications
Accès au kiosque
Événements
33ème Congrès National AMORCE
16 Octobre 2019
33ème Congrès National AMORCE
Batimat
4 Novembre 2019
Batimat
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
13 Novembre 2019
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
+ d'événements
Emploi
- Projeteur / Projeteuse Voirie Réseaux Divers (VRD)
- Coordonnateur / Coordonnatrice de chantier
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Electricien / Electricienne du bâtiment
+ d’offres
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.