CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Dingli en mode conquête
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Dingli en mode conquête

PUBLIÉ LE 5 AVRIL 2024
TANGUY MERRIEN
Archiver cet article
Dingli en mode conquête
En Chine, Dingli est un acteur de poids. En France, il découvre le marché...
Pour la deuxième année consécutive, Laurent Guillaux, GM Europe de Dingli, accompagné de Cédric Albert, était présent au Congrès du DLR. Une occasion pour le responsable de présenter la force des gammes de Dingli sur le marché français où il dispose d’un catalogue de 150 machines.

Jusqu’ici Dingli était notamment connu, en Europe continentale, pour l’accord OEM avec Magni qui permet à Magni de vendre des nacelles Dingli sous sa propre marque. Aujourd’hui, si Dingli est installé en UK depuis 2016, c’est vers toute l’Europe continentale que regarde le Chinois désormais. « Dingli a fait le choix de commercialiser et distribuer ses produits sur le Vieux Continent sous la marque Dingli », confirme ainsi Laurent Guillaux, GM Europe du constructeur et qui était pour la deuxième année consécutive au congrès du DLR à la conquête des loueurs, principale cible de Dingli. Ce dernier ne manque pas d’atouts avec une base arrière solide.
En Chine, le constructeur peut s’appuyer sur un nouveau site de production de 30 000m² flambant neuf, en plus des 4 autres déjà existantes, entièrement automatisé pour répondre à la demande locale qui compte un marché de 120 000 unités annuelles. Dingli y capte des parts de marché conséquentes. « Tout s’est accéléré en l’espace de 20 ans avec un CA qui a dépassé l’année dernière le milliard de dollars US », s’enthousiasme Laurent Guillaux.

Ce dernier insiste sur les capacités industrielles, technologiques et de développement d’un constructeur prêt à faire de l’Europe, un nouveau bastion. Si toute la production est réalisée en Chine, 25% du CA est généré sur le Vieux Continent. Pour le responsable européen, Dingli possède dans sa manche plusieurs atouts : « nous sommes le constructeur chinois qui vend le plus de grandes machines, de plus de 15 mètres. Nous avons notamment une flèche de 44 mètres électrique. Et surtout, nous sommes présents sur toutes les gammes (flèches, ciseaux) avec trois possibilités d’entrainement : thermique, hybride et électrique. En effet, Dingli a rapidement compris l’intérêt de l’électrique», rappelle Laurent Guillaux.  « Nous disposons actuellement d’un catalogue de 150 machines», ajoute encore le dirigeant Laurent Guillaux qui poursuit l’implantation de Dingli en France. En 2023, l’entreprise AEB a complété son parc avec 39 nacelles Dingli, quand 72 flèches ont été livrées à Huet Location. Enfin, Dingli s’est rapproché de Chronoflex pour la gestion des fluides et le bon fonctionnement des machines. Lentement mais sûrement, Dingli fait son nid.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
CCCA-BTP lance la campagne  La Construction, la vivre c’est encore mieux !
CCCA-BTP lance la campagne "La Construction, la vivre c’est encore mieux !"
L’électrique, une réalité chez Dieci
L’électrique, une réalité chez Dieci
SMABTP s'internationalise encore un peu plus
SMABTP s'internationalise encore un peu plus
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS