Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Lyon : Redman et Icade Promotion lauréats pour la transformation de la Tour Guillot-Bourdeix
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Lyon : Redman et Icade Promotion lauréats pour la transformation de la Tour Guillot-Bourdeix

PUBLIÉ LE 20 JUILLET 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Lyon : Redman et Icade Promotion lauréats pour la transformation de la Tour Guillot-Bourdeix
crédit : Nouvelle AOM et Virgin Lemon
Suite à l’appel à projets international « Reinventing Cities » lancé par la Ville de Lyon et le C40 en mai 2022, visant la transformation d’un emblème architectural scientifique Lyonnais en site exemplaire de la ville post carbone, le Groupe Redman et Icade Promotion associés à la Nouvelle AOM (Franklin Azzi Architecture, ChartierDalix Architectes et Hardel Le Bihan Architectes) et l’architecte du patrimoine Charlotte Vergely, dévoilent le projet de réhabilitation de la Tour Guillot-Bourdeix qui développera près de 13 500 m2 de logements, bureaux, commerces, locaux d’activités dédiés à l’ESS et services de santé.
 
En tant que reconversion exemplaire, celle-ci conservera au maximum les bâtiments existants, dont l’ensemble patrimonial composé de la tour et de l’auditorium érigés en 1972 et dessinés par les architectes Pierre Bourdeix et Paul Guillot, qui abritaient les locaux du CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer) jusqu’en 2022. L’opération prévoit aussi la renaturation du site faisant la part belle à la biodiversité et au cycle de l’eau qui sont au cœur du projet.
 
Fondé sur l’héritage architectural et urbain du site, ce projet de régénération s’inscrit dans la volonté de la ville de Lyon de convertir les anciens laboratoires de recherche en un projet démonstrateur de la ville résiliente, sobre et désirable.  À l’est, la tour Guillot et l’auditorium Bourdeix seront mis en valeur et retrouveront leur configuration d’origine. Le pas d’étage atypique de la tour permettra d’accueillir de nouveaux logements sociaux et libres bénéficiant tous d’espaces extérieurs et d’une large offre de services. Au contact de l’espace public sur ses quatre côtés, un véritable « parc boisé » sera rendu accessible aux Lyonnais. À l’ouest, l’îlot faubourien sera complété avec une nouvelle voie reliant l’avenue des Frères Lumière au cours Albert Thomas, deux nouveaux bâtiments construits selon des modes constructifs bio et géosourcés et au cœur un jardin productif et comestible. Le bâtiment Latarjet sera quant à lui agrandi et transformé en centre de santé, mémoire de l’activité médicale du site.

Le futur site intégrera 6 770 m2 de logements mixtes, 1 955 m2 de bureaux réversibles dédiés aux TPE/PME, une maison de santé de 2 720 m2 et 2 070 m2 de commerces et activités comprenant un tiers lieu chronotopique, des commerces orientés vers le bien consommé, un hub des mobilités décarbonées et un restaurant bistronomique en rooftop de la tour. Il ne proposera aucun stationnement privatif et prévoit 210 places de vélo ainsi que des véhicules en autopartage. Le projet privilégie la réhabilitation et l’extension des bâtiments existants et l’utilisation massive de matériaux de réemplois. Les bâtiments neufs bénéficieront d’un mode constructif biosourcé – bois et paille hachée – et géosourcé – terre crue. Le projet visera ainsi les plus hauts niveaux de performances dont le label BBCA pour tous les bâtiments et le seuil 2031 de la RE2020 pour les bâtiments neufs. La conception de l’ensemble permettra de garantir un confort d’été optimal. La reconversion du site permettra : une réduction de 75% de l’empreinte carbone annuelle des habitants pour la partie bâtimentaire ; la réhabilitation de 63% des surfaces du projet ; la valorisation de 80% des matériaux issus de la déconstruction.
 
Quant à la renaturation du site, un des piliers de l’opération, elle passe notamment par la « déminéralisation » de l’ensemble des espaces dédiés au stationnement pour atteindre un ratio de pleine terre de plus de 40%, la plantation d’une centaine d’arbres, la végétalisation des toitures et 1000 m2 de culture comestible. La surface de la canopée sera triplée, le coefficient de Biotope multiplié par 2, avec un potentiel écologique quadruplé participant ainsi à une baisse de température en plein cœur de l’îlot.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
15 jours supplémentaires pour candidater aux Trophées Grues à tour
15 jours supplémentaires pour candidater aux Trophées Grues à tour
Des JDL d'Or de haute tenue
Des JDL d'Or de haute tenue
Haulotte récompensé en Allemagne
Haulotte récompensé en Allemagne
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS