ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ BÂTIMENT - GROS OEUVRE

FFB : « La crise est amorcée dans le logement neuf »

Par la rédaction. Publié le 23 mai 2023.
FFB : « La crise est amorcée dans le logement neuf »
crédit : Studio Erick Saillet
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Dans le logement neuf, la crise est amorcée. En glissement annuel sur trois mois à fin février 2023, les mises en chantier se replient 1,1 %, dont -8,6 % dans l’individuel, alors que le collectif, du fait de délais plus longs, s’inscrit encore en petite hausse de 4,4 %. Cette crise va s’amplifier, puisque les permis s’effondrent de 26,7 %, individuel et collectif étant aspirés dans le vortex des ventes passées.
 
La crise continue de se préparer dans le logement neuf. De fait, en glissement annuel sur trois mois à fin février 2023, les mises en chantier ressortent en territoire légèrement négatif, à -1,1 %, l’individuel, en avance, chutant de 8,6 %, alors que le collectif progresse encore de 4,4 %. Quant aux permis, ils plongent de 26,7 %, mouvement qui résulte des deux segments. D’ailleurs, les perspectives de mises en chantier exprimées par les promoteurs restent mal orientées et leurs ventes chutent, comme celles des constructeurs de maisons individuelles, respectivement de 16,2 % en 2022 et 28,3 % en glissement annuel sur trois mois à fin février 2023. S’en suivront une accentuation de la chute des permis, puis des mises en chantier courant 2023.

Dans le non résidentiel neuf, en glissement annuel sur trois mois à fin février 2023, les surfaces commencées chutent de 14,5 %, pénalisées par les commerces et les locaux agricoles (-7,5 % chacun), mais surtout par les bâtiments industriels et assimilés (-32,8 %) qui affichaient, il est vrai, un très haut niveau il y a un an. En revanche, sur la même période, les surfaces autorisées accélèrent à +7,9 %, tous les segments contribuant à ce mouvement hormis les commerces (-3,7 %).

Quant à l’activité en amélioration-entretien, elle progresse de 2,1 % à prix constants en 2022, avec toutefois un score un peu décevant de seulement +1,9 % pour la rénovation énergétique. On relève également un ralentissement entre les quatrièmes trimestres 2021 et 2022 à +1,8 % pour l’ensemble et des perspectives à l’horizon du printemps 2023 peu encourageantes, malgré des carnets de commandes en rénovation au bon niveau de 3,6 mois à fin décembre.

Sur l’ensemble de 2022, les créations (nettes) d’emploi, salariés (y compris apprentis) et intérimaires (en équivalent-emplois à temps plein) confondus, s’établissent à 16 100 postes dans le bâtiment. Plus récemment, soit entre les quatrièmes trimestres 2021 et 2022, l’emploi salarié se tasse et l’intérim reste en repli. À l’horizon du printemps, les perspectives d’emploi salarié ressortaient encore bien orientées, tout du moins pour les structures de plus de dix salariés. Les trésoreries des entreprises de bâtiment, quant à elles, retrouvent un niveau proche de leur moyenne de long terme. Quant aux prix bâtiment, en moyenne sur 2022, ils s’affichent finalement en progression un peu plus rapide que les coûts (8,7 % versus 7,5 %). Les résultats 2022 des entreprises devraient donc se maintenir dans le vert. Toutefois, les prix de certains matériaux (tuiles, céramiques et produits verriers ou issus du ciment) accélèrent fortement début 2023, sous l’effet des niveaux élevés des factures d’énergie. Les tensions sur la rentabilité des chantiers se maintiennent donc.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
20 avril 2023
Intermat est lancé ! A un peu plus d’un an de l’ouverture du salon, le 24 avril 2024, toutes les fédérations du secteur s’étaient donné rendez-vous à l’occasion d’une table ronde portant sur les ambitions de la filière de la construction dans la course à la décarbonation. Pendant plus d’une heure et demie, tous les dirigeants de la filière en question, Philippe Cohet (DLR), Bruno Cavagné (FNTP), Christophe Possomé (FFB), Pascal Guillemain (Seimat), Jean-Claude Fayat (Evolis) ainsi que Laurent Noël et Isabelle Alfano (ComExposium) ont présenté les enjeux de ce nouveau salon.
Intermat est lancé !
26 septembre 2023
Isabel Talaia, élue présidente de la FFB Artisans Isabel Talaia, dirigeante d’une entreprise artisanale, a été élue le 19 septembre 2023 présidente de la FFB Artisans pour 3 ans.
Isabel Talaia, élue présidente de la FFB Artisans
3 janvier 2024
Un Master pour se former sur les transitions numériques et environnementales dans le Bâtiment Le CFA du Bâtiment Saint-Lambert, porté par le Syndicat des Entrepreneurs de la Construction (SEC) de la FFB Grand Paris Ile-de-France, propose depuis octobre 2023 un Master « Transitions numériques et environnementales dans le Bâtiment » (TNEB), en collaboration avec le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM).
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola