ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
INSCRIPTION TOP 50 DES LOUEURS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Deux nacelles électrique et hybride chez JCB

Par La rédaction. Publié le 9 mai 2023.
Deux nacelles électrique et hybride chez JCB
DR
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
JCB lance deux nacelles articulées, les A45E et A45EH, avec un choix de chaînes cinématiques électriques à batterie complète et hybrides diesel/électrique.
 

L’A45E est une version entièrement électrique de la précédente AJ48D, offrant un travail sans émissions avec toutes les performances, la hauteur de travail et la portée nécessaires pour les chantiers. Cette machine est alimentée par huit batteries de 6V, créant un système de fonctionnement de 48V, 400AH. Les batteries sont situées de part et d’autre du châssis inférieur, ce qui permet de maintenir un centre de gravité bas pour une plus grande stabilité et une meilleure traction. Les batteries alimentent le moteur de translation et la pompe hydraulique de la machine via un moteur hydraulique.
 
De son côté, la A45EH est une version hybride diesel/électrique de la même machine, idéale pour travailler dans des endroits plus éloignés où une alimentation électrique externe n’est pas facilement disponible. Ce modèle utilise un moteur diesel trois cylindres de 14,8 kW et un groupe électrogène de 7,5 kWa pour alimenter les huit batteries 6 V de la machine. Le moteur est monté sur un plateau pivotant, ce qui facilite l’entretien et la maintenance. Un réservoir de carburant de 40 litres fournit plus de carburant qu’il n’en faut pour une semaine complète d’utilisation, faisant de cette machine la nacelle à faibles émissions idéale pour les endroits les plus reculés. La batterie peut également être branchée sur le secteur.

Les deux nacelles sont équipées de série de quatre roues motrices et de deux roues directrices. Les roues sont entraînées par quatre moteurs à courant alternatif qui récupèrent l’énergie grâce à un frein régénératif, afin de prolonger l’autonomie de la machine. Chaque roue étant entraînée individuellement, la machine est capable de gravir des pentes allant jusqu’à 40 %. Un essieu oscillant permet de maintenir une traction maximale sur les terrains accidentés lorsque la flèche est rangée. Toutefois, l’essieu est verrouillé, pour assurer la stabilité de la machine, lorsque la flèche est levée.
 
Levage maximum
 
La nacelle comporte trois points d’entrée pour faciliter l’accès. Il y a quatre points d’accrochage du harnais, permettant à l’opérateur un accès complet autour du panier. La longueur de la plate-forme est de 0,84 m et sa largeur de 1,84 m. Un système de protection supplémentaire est fourni, arrêtant automatiquement les fonctions de la flèche lorsqu’il est déclenché, afin de protéger l’opérateur et d’éviter l’écrasement.  Les rampes sont équipées d’une fonction de reconnaissance de l’oscillation, garantissant à l’opérateur que la tourelle est pivotée dans le gabarit du châssis avant de lever la flèche. Un capteur d’inclinaison empêche l’élévation de la machine lorsque le châssis se trouve sur un sol non stabilisé. La hauteur maximale de la plate-forme est de 13,84 m pour une hauteur de travail de 15,84 m sur les deux modèles, avec une portée horizontale allant jusqu’à 7,47 m. La capacité de levage des deux nacelles est de 300 kg.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
29 mars 2023
Frustrant mais encourageant Loin de la catastrophe annoncée, l’exercice 2022 aura finalement dévoilé plusieurs bonnes nouvelles sur l’état du marché des matériels TP. Malgré les difficultés rencontrées ces douze derniers mois, le marché a tout juste faibli. Résultat ? Si les constructeurs de matériels, et en premier lieu, les full-liners s’estiment frustrés, ils voient aussi de nombreux signes encourageants pour poursuivre dans leurs stratégies respectives. L’optimisme est de mise avec la décarbonation en guise de fil rouge.
Frustrant mais encourageant
13 avril 2023
EvoQuip "on-air" ! EvoQuip augmente sa visibilité dans 60 pays grâce à son podcast, Crush, Screen & In-Between. Animés par Michael Garvey, directeur de la Formation et des Applications, et Andrew Armstrong, chef de produit EvoQuip, le podcast donne aux auditeurs un aperçu unique et divertissant de l'industrie du concassage et du criblage.
EvoQuip  on-air  !
19 juillet 2023
En quoi l'électrification des machines TP diffère de celle des véhicules routiers ? À un niveau très large, il existe de nombreuses similitudes entre les secteurs des TP et de la route. Par exemple, au fil du temps, le marché remplacera progressivement le diesel par des moteurs alternatifs, la tendance n'est pas aux véhicules hybrides, et l'infrastructure de recharge/ravitaillement reste un enjeu important. 
En quoi l'électrification des machines TP diffère de celle des véhicules routiers ?
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola