Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Une forte ambition environnementale pour le nouveau siège régional de RTE

Une forte ambition environnementale pour le nouveau siège régional de RTE
Par la rédaction, le 12 mai 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le pôle Architecture et le pôle Design d’Espaces du Groupe Kardham réaliseront dès 2023 sur le site des Fabriques au Nord-Est d’Euroméditerranée (15e arrondissement de Marseille), le nouveau siège régional de RTE (Réseau de Transport d’Electricité).
 
Le bâtiment répond à de forts objectifs de performances environnementales en cohérence avec l’architecture bioclimatique développée au sein de cet éco-quartier où la qualité de vie est un pilier de la conception et en accord avec les ambitions de RTE de s’engager pour la transition énergétique. Les travaux dureront deux ans. Situé à l’extrémité nord du périmètre de l’extension d’Euroméditerranée, au sein de l’îlot Phare, le projet RTE concerne la construction d’un bâtiment tertiaire bioclimatique de 13 100 m² destiné à réunir plus de 500 collaborateurs régionaux actuellement dispersés sur les trois sites de Marseille et d’Aix-en-Provence du gestionnaire du réseau public de transport d’électricité français. Ce siège régional qui s’élève sur huit niveaux comprend notamment des plateaux de bureaux, des espaces de vie et de communication (hall, restauration d’entreprise, showroom, salle de détente, place du village), un parking partiellement souterrain sur deux niveaux, un local vélo au rez-de-chaussée, un jardin et de larges terrasses végétalisées.
 
Un ouvrage singulier, lumineux et protecteur
 
Parfaitement fondu dans son environnement, le bâtiment se veut être une émergence géologique intégrant l’ensemble des contraintes et atouts du site qui l’accueille. C’est ainsi que la forte dualité entre l’avenue du Cap Pinède et la rue de Lyon au croisement desquelles le bâtiment est conçu inspire profondément sa morphologie. Tirant parti de la largeur de l’avenue du Cap Pinède et de sa forte exposition au mistral, c’est ici que le bâtiment porte le plus haut et prend le plus d’ampleur. Il s’y élève sur huit niveaux et vient former un premier versant culminant à 30 mètres préservant le coeur de l’îlot de l’épuisant souffle du vent méditerranéen. Perpendiculairement à la rue de Lyon, il redescend légèrement et propose en toiture de larges terrasses accessibles et protégées. Ainsi, les deux façades côté rues de l’immeuble peuvent être comparées à des versants abrupts d’une montagne, tandis que le coeur d’îlot à l’abri derrière la paroi Nord est à l’image des restanques et vallons méditerranéens : protégé du vent, baigné de soleil et de fraicheur. Une intériorité préservée qui permet le travail en plein-air comme la pratique d’activités collectives. Entre ces deux ambiances, se nichent les activités, espaces d’accès et autres lieux de rencontre et de distribution.
Toujours dans cette idée de faire dialoguer le projet avec le paysage méditerranéen au travers d’une architecture protectrice propice au bien-être des collaborateurs, les façades creusées dans un béton gris clair traduisent un imaginaire géologique qui laisse penser aux résurgences calcaires des buttes présentes à Marseille. Traitées tout en sobriété par de multiples perforations ciselées et dentelées selon un rythme tramé de pleins et de vides, elles jouent avec le soleil tout en apportant une large luminosité aux locaux qu’elles accueillent.
 
Une conception environnementale ambitieuse
 
Les équipes de Kardham Architecture, en partenariat avec Vincent Lavergne Architecte Urbaniste ont imaginé un bâtiment proposant des solutions à la pointe de la sobriété énergétique et d’optimisation des ressources et visant les plus hautes labellisations professionnelles.
La volumétrie et l’implantation de l’immeuble cherchent à tirer partie des éléments naturels, comme l’ensoleillement. Le coeur d’îlot est protégé du mistral par la façade Nord, tandis que le patio, les balcons et détails de menuiseries permettent un traitement de qualité des exigences de luminosités, acoustiques, de ventilation et thermiques. Le projet s’intègre en outre dans le Réseau de Chauffage Urbain Massiléo, un réseau de chauffage et de rafraîchissement alimenté par les calories de l’eau de mer, et prévoit la mise en oeuvre de panneaux photovoltaïques.
Par ailleurs, le projet ambitionne d’atteindre la labellisation BiodiverCity Ready qui vise à intégrer dans l’acte de construire un nouveau rapport avec la nature, notamment en ville, la végétation et le vivant. C’est ainsi qu’il inclut le plus possible de végétation, afin de profiter au maximum de la fraîcheur liée à l’évapotranspiration des plantes, inégalée par les systèmes de climatisation. L’aménagement prévoit un cœur d’îlot fertile, majoritairement en pleine terre, dont toutes les plantations sont dans la continuité de la palette végétale méditerranéenne, afin de répondre aux continuités écologiques.
La gestion de l’eau par stockage en tampon sur terrasse permet de réguler les pluies méridionales et d’alimenter les plantations. Une noue paysagère permet la rétention des eaux pour arroser la végétation lorsque les pluies se feront rares.
Enfin, l’ouvrage vise également la certification HQE –Bâtiment Durable 2016, avec un niveau d’évaluation Excellent en matière de qualité de vie, de respect de l’environnement, de performance économique et de management responsable.

Maitre d’ouvrage : RTE Réseau de Transport d’Electricité
Promoteurs : Linkcity et Bouygues Immobilier
Partenaires : Vincent Lavergne Architecture et Urbanisme, Hélène Pépin paysagiste, Bouygues Bâtiment Sud-Est, Lasa, Aveltys, AC2R, CCE Ingénierie, Projex
Mission : Maitrise d’œuvre de conception et d’exécution + space planning/Aménagement
Livraison : 2025
Qualité Environnementale : Label E+C-Label biosourcé, Label HQE bâtiment durable, Label Biodiversity Ready
BIM Management
 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Prescription Béton
Le magazine pour les professionnels du béton durable, enquêtes et réalisations, science et techniques innovantes.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  [Vidéo] Suite rapide caténaires : le train-travaux à grande vitesse
Contenu de marque
  [Vidéo] Copac déploie son offre combinée
Dernier numéro
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
N° 346
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Une levée de fond d’1,7 million d’euros pour Stimio
Une levée de fond d’1,7 million d’euros pour Stimio
Exposant sur le salon Sifer, le fournisseur en solutions connectées Stimio ne manquera pas d’informer les visiteurs sur la nouvelle levée de fond qu’il a réalisé auprès de Crédit Mutuel Innovation et de 574 Invest, le fonds d’investissement du Groupe SNCF.
Des bornes de recharge électrique chez Carrefour
Des bornes de recharge électrique chez Carrefour
C'est une décision de Carrefour pleine de bon sens : profiter du temps des courses pour permettre à ses clients de faire le plein d'électrons grâce à l'installation de bornes de recharges sur tout son réseau. Une actualité qui se télescope avec la demande de RTE de moins consommer ce matin.
Révision des tarifs du solaire : l'inquiétude est vive
Révision des tarifs du solaire : l'inquiétude est vive
Sous le titre "Révision des tarifs sur la filière photovoltaïque : l’autre éclipse solaire !", les 3 présidents Daniel Bour (Enerplan), Jean-Louis Bal (Syndicat des énergies renouvelables) et Nicolas Jeuffrain (Solidarité renouvelables) ont signé une tribune dénonçant le projet de décret du gouvernement qui mettrait toute la filière en danger économique. Voici cette tribune :
José Ramos, (FRTP IDF) : « La décarbonation doit être collective »
José Ramos, (FRTP IDF) : « La décarbonation doit être collective »
Chahutés par la désorganisation des collectivités liée à la crise sanitaire, les Travaux Publics d’Ile-de-France manquent de visibilité pour réussir un pan essentiel de leur transformation industrielle. Pilotés par José Ramos, récemment réélu président de la FRTP Ile-de-France, ils auront à étoffer leurs effectifs pour espérer décrocher les commandes nécessaires à un développement vertueux. Car la décarbonation a un prix. 
Syndicat des Énergies Renouvelables : un programme pour la présidentielle
Syndicat des Énergies Renouvelables : un programme pour la présidentielle
Le SER a présenté 10 propositions pour mener à bien le développement massif et accéléré des énergies renouvelables nécessaire pour atteindre la neutralité carbone en 2050.
Élections 2022 : les propositions de Syntec-Ingénierie
Élections 2022 : les propositions de Syntec-Ingénierie
Syntec-Ingénierie dévoile ses propositions pour les élections 2022 : réindustrialisation, souveraineté énergétique, transition climatique… 
Quelles batteries pour la France et l’Europe ?
Quelles batteries pour la France et l’Europe ?
Polluantes, éphémères, chères… les qualificatifs peu glorieux ne manquent pas pour désigner les batteries électriques d’aujourd’hui. Le système tend pourtant à changer. Leur recyclabilité s’améliore et leur utilité se fait davantage sentir du fait de la fragilité des data centers chargés de garder nos données. 
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
IAF 2022
28 Mai 2022
IFAT
30 Mai 2022
Assises Européennes de la Transition Energétique
31 Mai 2022
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre de chantier
- Chef de chantier électricité
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse du BTP
- Chef de projet BTP
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.