Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Paris : une réhabilitation lourde dans l’ensemble immobilier de l’AccorHotels Arena

Paris : une réhabilitation lourde dans l’ensemble immobilier de l’AccorHotels Arena
©Schnepp Renou
Par la rédaction, le 28 mars 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’agence Hardel Le Bihan transforme les bureaux d’Andrault & Parat dans l’ensemble immobilier de l’AccorHotels Arena, rue de Bercy à Paris. Une restructuration lourde basée sur la réouverture du socle, des façades et des circulations vers l’extérieur.
 
Réhabiliter 14 000 m² de bureaux était un parti-pris ambitieux pour les porteurs de projets comme pour les architectes. En étudiant l’existant de manière approfondie, l’agence Hardel Le Bihan a donné une nouvelle vie au bâtiment original construit par les architectes Andrault & Parat (ANPAR). Le nouveau bâtiment est pensé pour les usages collaboratifs adaptés aux modes de travail et de communication de demain : il favorise les dynamiques collectives et la sérénité dans les espaces de travail. « Notre responsabilité d’architecte est de concevoir des bâtiments pérennes. A fortiori dans le cadre d’une réhabilitation. Nous avons donc mobilisé tous les moyens pour que ce que l’on refait aujourd’hui ne soit pas obsolète dans 10, 15 ans », explique Cyrille Le Bihan. La réflexion sur les matériaux répond à cette stratégie globale de développement durable. En façade, le choix de la céramique et la terre cuite émaillée est d’abord un hommage au bâtiment existant, mais il répond aussi à une exigence de pérennité technique et esthétique. La céramique étant un matériau robuste qui peut traverser le temps, les décennies sans se dégrader. « La principale différence par rapport à la brique réside dans la brillance : l’émail donne à la céramique une profondeur de la matière tout en créant un lien fort avec l’environnement qui se reflète subtilement sur les différentes facettes de la façade », précise Mathurin Hardel. En 1986, la construction d’origine présentait des barres articulées autour de silos abritant les noyaux de circulation aveugles en béton. L’inscription du nouveau programme dans l’existant a été un défi en chantier puisque la structure du bâtiment a été largement remaniée avec les démolitions et reconstructions des angles, la création d’une extension des plateaux sur l’atrium et la réalisation d’une surélévation pour le dernier niveau. « Le bâtiment se développant sur un parking propriété de la mairie de Paris et exploité par l’Accord Hôtel Arena, nous avons dû envisager la restructuration en limitant les nouvelles charges appliquées sur les fondations. Face à l’impossibilité d’intervenir sur l’infrastructure, nous avons recherché un gain de poids via des structures mixtes béton / charpente métallique, venant s’appuyer sur des éléments porteurs existants », indique Romaric Duriez, directeur technique MOX (qui assure la maîtrise d’œuvre d’exécution pour AXA IM Alts).
 
Dans l’existant, le rez-de-chaussée, occupé par un parc de stationnement tournait le dos la place Bernstein et au parc de Bercy. Le projet de Hardel Le Bihan rouvre ce bâtiment coupé de son environnement. La façade s’allège par le biais de trumeaux, la trame s’élargit dans la hauteur grâce au sciage des allèges augmentant le clair de vitrage en élançant le bâtiment. Sur la rue de Bercy, l’entrée et le hall sont conservés mais le parking est réduit à une poche centrale ceinturée de commerces ouverts sur l’extérieur.

Au cœur du bâti, une agora surmontée d’une verrière (27 m x 19 m x11 m), à la fois cafétéria, lieu événementiel et de travail informel, est créée à la place du socle démoli (ancien R+1). Baignée de lumière naturelle, au-dessus des places de stationnement condensées au centre, l’agora augmente l’expérience du hall et multiplie les possibilités de parcours pour accéder aux étages. Les utilisateurs montent à leur bureau via un grand escalier en bois non encloisonné, complètement ouvert et éclairé naturellement. Cet escalier constitue un élément architectural, décoratif, fonctionnel, structurant, et liant pour l’ensemble des utilisateurs. Sa charpente métallique et ses marches ajourées en bois massif mènent jusqu’au toit. Les paliers baignés de lumière et spacieux favorisent les échanges informels et encouragent à utiliser ce mode de déplacement plutôt que les ascenseurs. A chaque niveau se décline un grand plateau de bureaux lumineux facilement reconfigurables.

Sur la toiture du restaurant du RDC, le PLU a permis la création d’une serre agricole de huit niveaux, (aromates, fleurs, fruits et légumes, variant en fonction de la saisonnalité). Enfin, au R+7, tous ont accès à la terrasse végétalisée avec une vue à 360 degrés et dégagée sur le tout-Paris. Depuis le hall d’accueil jusqu’au rooftop l’utilisateur est en contact 100% de son temps avec la nature : l’univers végétal dans les bureaux permet d’offrir une rupture mentale, clairement propice à la concentration, à l’apaisement, à la réflexion, à la créativité, et à la collaboration. « La matérialité du bâti répond à un souci de pérennité environnementale avec la céramique et terre cuite émaillée et dialogue avec la nature environnante », précise Mathurin Hardel.  « Le projet nommé Bloom, axé sur le parcours l’utilisateur, propose des espaces collectifs de sérénité uniques pour les différents moments de la journée », ajoute Cyrille Le Bihan. « Pour répondre aux enjeux de la direction du chantier en Corps d’États Séparés, nous avons pu constituer une équipe pluridisciplinaire capable de maîtriser avec précision et exigence l’ensemble des mises au point techniques et architecturales de chaque typologie d’espace », déclare Uriel Ruleta, directeur MOX.
 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Prescription Béton
Le magazine pour les professionnels du béton durable, enquêtes et réalisations, science et techniques innovantes.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Une journée avec un chauffeur livreur
Dernier numéro
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
N° 347
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Artisanat du Bâtiment : + 3,5 % de croissance au 1er trimestre 2022
Artisanat du Bâtiment : + 3,5 % de croissance au 1er trimestre 2022
La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) présente les chiffres de l’activité du 1er trimestre 2022 pour les entreprises artisanales du bâtiment. Dans le prolongement de l’année 2021, le 1er trimestre 2022 affiche une croissance dynamique de 3,5 % portée notamment par l’entretien-rénovation et les travaux d’amélioration en performance énergétique du logement.
Le cap des 10 000 machines nacelles pour Workplatform
Le cap des 10 000 machines nacelles pour Workplatform
Ce n’est pas un chiffre anodin : le distributeur Genie Workplatfomr vient de faire l’acquisition, en l’espace de 12 ans,  de sa 10 000ème machine Genie, en l’occurrence, un ciseau GS 1932 E-Drive.
Un chiffre d'affaires en hausse pour Vicat
Un chiffre d'affaires en hausse pour Vicat
Avec un chiffre d’affaires consolidé au 31 mars 2022 à 789 millions d’euros, en hausse de +12,4% à périmètre et change constants, le groupe Vicat affiche une solide progression de son activité sur l’ensemble de ses zones.
Testo lance des caméras thermiques intelligentes et connectées
Testo lance des caméras thermiques intelligentes et connectées
Après avoir lancé en 2007 la première caméra thermique entièrement développée en Allemagne, Testo n’a cessé de faire évoluer ses solutions de thermographie infrarouge. Aujourd’hui l’industriel lance une nouvelle gamme de caméras thermiques intelligentes et connectées.
Architect@Work  Lyon accueille 13% de prescripteurs de plus qu’en 2018
Architect@Work Lyon accueille 13% de prescripteurs de plus qu’en 2018
Lyon a accueilli, pour la 6ème fois, l’événement professionnel Architect@Work mercredi 11 et jeudi 12 mai derniers.
Carnon : une base nautique cachée sous la dune
Carnon : une base nautique cachée sous la dune
D’une surface totale de 700 m², le bâtiment de la nouvelle base nautique de Carnon (34) a été durablement conçu et construit pour se voir le moins possible et se fondre parfaitement dans le paysage. Pour assurer l’étanchéité de l’ouvrage, l’entreprise ODL Etanchéité a sélectionné deux références de membrane synthétique FPO proposées par Sika.
Une grue mobile électrique chez Liebherr
Une grue mobile électrique chez Liebherr
Sur le JDL Expo, on a pu voir sur le stand Liebherr une grue mobile sur porteur thermique pouvant travailler en électrique.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Juin 2022
Forum Zéro Carbone Bordeaux
30 Juin 2022
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
+ d'événements
Emploi
- Technicien(ne) d'études BTP génie climatique et énergétique
- Conducteur / Conductrice de travaux en électricité
- Manoeuvre de chantier
- Responsable HSE - Hygiène Sécurité Environnement BTP
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.