Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Rénovation de l'Hôtel de ville de Pantin : un échafaudage culminant à 43 m de hauteur

Rénovation de l'Hôtel de ville de Pantin : un échafaudage culminant à 43 m de hauteur
Par la rédaction, le 23 avril 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Après le Centre Georges-Pompidou en mars dernier, c’est désormais l’Hôtel de ville de Pantin (93), édifice inscrit au rang des Monuments historiques, qui fait l’objet d’une campagne de restauration de sa toiture et de sa façade.

FMS Ringue, spécialiste de la location, de la pose et dépose d’échafaudages, a été retenu par l’entreprise Lanfry  pour la mise en place d’un échafaudage recouvrant totalement l’ouvrage et culminant à 43 mètres du sol. L’Hôtel de ville de Pantin appartient au patrimoine emblématique de la fin du 19e siècle, date de sa construction. Préservé grâce à son inscription au titre des Monuments historiques en 2017, le bâtiment nécessite une rénovation complète engagée par la municipalité. Les travaux de restauration débuteront par les façades, la dernière rénovation remontait aux années 60 ainsi que la réfection de sa toiture. Ce chantier d’une durée de 20 mois vient de débuter avec la mise en place à terme d’un échafaudage culminant à 43 mètres dans sa partie haute correspondant au corps central « Campanile » et à 28 mètres de haut dans sa partie intermédiaire où sera installé un parapluie permettant de couvrir l’ensemble de la toiture. FMS Ringue a fait appel au bureau d’études de Tubesca-Comabi pour concevoir un échafaudage qui épouse la géométrie de l’ouvrage. Par ailleurs, l’Hôtel de ville devra rester ouvert au public pour toutes démarches administratives ou événements pendant toute la phase de travaux, chaque entrée et sortie du bâtiment sera protégée par des tunnels. Le chantier de montage et démontage mobilisera 10
monteurs qualifiés pendant 2 mois.

120 tonnes de matériel utilisé et 900 m2 de parapluie

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Près de 120 tonnes de matériel seront utilisées pour recouvrir la totalité du bâtiment y compris la toiture. La structure a été entièrement conçue pour faciliter l’accès aux divers corps de métiers qui vont intervenir pour la restauration. Elle se compose d’un échafaudage de classe 5 (le M368 multidirectionnel) associé à un système de garde-corps MDS, et trois tours d’accès en escalier de chantier installés pour faciliter l’accès et l’approvisionnement des compagnons. La partie supérieure comprend un parapluie bi plan et mono plan de 900 m2 qui couvrira l’ensemble du bâtiment. Le choix s’est porté sur des fermes en aluminium, un matériau offrant légèreté, robustesse et un montage sans outils pour gagner en efficacité et rapidité. Enfin le bureau d’étude a prévu des avancées de toiture pour le travail des couvreurs à 20 cm des ardoises grâce à des échafaudages en encorbellement tous les 2 mètres en hauteur et à 20 cm sur chaque versant de toiture.
 

Retrouvez sur LinkedIn Christine Raynaud, rédactrice en chef de Prescription Béton.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Osmos au chevêt(re) de Notre-Dame de Paris
Osmos au chevêt(re) de Notre-Dame de Paris
Osmos Group a été missionné par les ACMH et la DRAC Ile-de-France, pour monitorer la cathédrale de Notre-Dame de Paris dont la structure endommagée fait l’objet de toutes les attentions après l’incendie d’avril 2019.
[Exclu] Les échafaudages parapluie : des avantages multiples !
[Exclu] Les échafaudages parapluie : des avantages multiples !
Les échafaudages dits ‘’parapluies ‘’ sont des structures provisoires qui permettent aux entreprises de travailler à l’abri et de ne plus être tributaires des intempéries. Nous avons demandé à Elodie Carlier, Chef du bureau d'études à La Chapelle d’Armentières pour Brand France / SGB Hünnebeck, de nous parler de ces structures.
Restauration de Notre-Dame-de-Paris : un appel à compétences est lancé
Restauration de Notre-Dame-de-Paris : un appel à compétences est lancé
L'établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris lance un appel à compétences, adressé aux artisans indépendants, maîtres d'art, entreprises... pour la restauration de la cathédrale.
Layher France lance un service de relevés des chantiers par drone
Layher France lance un service de relevés des chantiers par drone
Layher France lance un nouveau service de relevés des chantiers par drone unique sur le marché de l'échafaudage.
Trophées des grues à tour : les lauréats passés au crible
Trophées des grues à tour : les lauréats passés au crible
A l’occasion du salon des JDL qui se sont déroulés du 9 au 11 septembre dernier à Beaune, leDLR et le Syndicat Professionnel des Monteurs et Dépanneurs de Grues (SPMDG), ont organisé la deuxième édition des Trophées Grues à Tour. Manitowoc, Uperio, Vadori Frères et AMCS en sont sortis grands vainqueurs. Voici pourquoi.
Lycée Henri IV Paris : Layher à bonne école !
Lycée Henri IV Paris : Layher à bonne école !
Layher a été sélectionné pour la restauration du lycée Henri IV dans le 5ème arrondissement de Paris.
Hussor-Erecta : « Les clients s’orientent vers des matériels performants, fiables, sécurisants, et bien placés économiquement »
Hussor-Erecta : « Les clients s’orientent vers des matériels performants, fiables, sécurisants, et bien placés économiquement »
Hussor-Erecta dispose actuellement d’un parc de 10 000 tonnes de matériel d’échafaudage de sa fabrication. Pour pouvoir satisfaire ses clients, l’industriel investit chaque année entre 500 et 1000 tonnes de matériel neuf, ce qui lui permet de proposer en permanence du matériel récent à la location.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.