CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > [Exclu] ESTP Paris : " Nous devons être agiles et fédérés "
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

[Exclu] ESTP Paris : " Nous devons être agiles et fédérés "

PUBLIÉ LE 27 NOVEMBRE 2020
CH. RAYNAUD
Archiver cet article
[Exclu] ESTP Paris :   Nous devons être agiles et fédérés
Précédemment directeur des études de l’école, Joël Cuny a pris la direction de l’ESTP Paris le 2 octobre dernier, succédant ainsi à Florence Darmon. A l’heure où le monde de l’enseignement supérieur et le secteur de la construction sont en pleine mutation, nous l’avons interrogé sur les défis qui l’attendent en tant que directeur de cet établissement.
 
ConstructionCayola.com : Quels objectifs vous fixez-vous pour l’ESTP Paris ?
Joël Cuny : Mon objectif est de travailler sur plusieurs axes en lien avec les enjeux actuels qui sont au coeur de la construction. Tout d’abord, l’école va renforcer encore son positionnement sur les sujets de transition écologique et énergétique : bas carbone, génie écologique, économie circulaire, performance énergétique et énergies renouvelables. Bien évidemment nous poursuivons notre investissement dans le domaine du numérique avec des recherches autour de la construction 4.0, smart city, smart building, construction 3D, ou encore Bim. Aujourd’hui, l’ingénieur de la construction doit être numérique ! Tous ces enjeux rejoignent les sujets de recherches de l’ESTP Paris sur la constructabilité (ouvrages durables, matériaux constructifs, systèmes urbains) et passent par des approches multi échelles pour pouvoir gérer la performance globale des projets de construction en intégrant leur cycle de vie.  
 
Cc.com. : Ces nouvelles problématiques engendrent-elles une refonte des programmes d’enseignement ou la mise en place de nouveaux partenariats ?
J.C. : Précisément, depuis 2018, l’ESTP Paris a lancé de nouveaux cours et projets (l’ensemble de cette refonte sera finalisée pour la rentrée 2021). Nous souhaitons aussi renforcer le lien de l’école avec les établissements de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, mais aussi avec les entreprises (nous comptons déjà plus de 1000 partenaires) pour coller au plus près à leurs préoccupations. D’ailleurs, plusieurs fédérations et entreprises du secteur participent à la gouvernance de l’école. Dans le contexte économique que l’on connaît, il est primordial de rester agiles et fédérés ! Parmi d’autres initiatives cette année, nous signalerons la création d’un Bachelor Manager de la Construction à Paris, et d’un autre intitulé  Architecture et Construction sur le campus de Troyes dans l’Aube. Nous avons une vraie volonté de pousser les formations post-bac, notamment pour les conducteurs de travaux. Nous souhaitons aussi poursuivre le développement en région, avec notamment l’ouverture d’un troisième campus à Orléans en 2022. 
 
Cc.com. : Le profil des élèves a-t-il évolué ?
J.C. : Oui tout à fait, depuis quelques années nous constatons beaucoup de capacités d’entreprenariat et d’innovation chez les élèves. L’école doit accompagner et développer ces compétences. Ils sont aussi "tout numériques" et très collaboratifs. C’est pourquoi l’école se doit d’être la plus inclusive possible pour répondre à leurs demandes. On relève aussi chez eux énormément d’énergie, ce qui est une force sur laquelle on peut construire de beaux projets ! L’école recense plus de 50 associations étudiantes, ce qui témoigne d’une dynamique structurée et d’un engagement dans la vie de l’établissement.
 
Cc.com.  : Quel message souhaiteriez-vous passer aux acteurs de la construction ?
J.C. : Il est évident que le projet de l’école doit être construit avec et pour les entreprises du BTP. Il en va de l’intérêt général que tous les acteurs de la construction travaillent de concert pour répondre aux enjeux actuels.
 
 

A propos de l’ESTP Paris
L’ESTP Paris forme chaque année plus de 2 700 élèves en formation initiale (dont près de 400 étudiants de l’international) et 1 000 stagiaires en formation continue. L’école propose des formations sous statut étudiant ou apprenti, de bac+2 à bac+8 dans l’ensemble des domaines de la construction, du BTP, de l’aménagement, de l’ingénierie ou de l’immobilier. Les 45 000 cadres formés par l’ESTP Paris depuis sa fondation en 1891 ont pris pas à des projets de construction et d’aménagement majeurs en France et dans le monde.
 
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
ESTP : Spie batignolles remporte le concours du meilleur chantier de France
ESTP : Spie batignolles remporte le concours du meilleur chantier de France
Le train usine BOA serpente en zone hyper dense
Le train usine BOA serpente en zone hyper dense
Le génie écologique a sa chaire à l'ESTP
Le génie écologique a sa chaire à l'ESTP
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS