Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
FR
|
EN
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Covid-19 : le DLR s'insurge contre les ruptures de contrats abusives

Partager :
Covid-19 : le DLR s'insurge contre les ruptures de contrats abusives
Par S. B., le 16 avril 2020
DÉCOUVREZ NOTRE NEWSLETTER GRATUITE
Bâtiment - Gros oeuvre
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La situation de la location est un gros sujet d’inquiétude pour la fédération DLR depuis la crise du Covid-19 et l’arrêt quasiment complet de l’activité du secteur du BTP. Un arrêt qui pousse certains à résilier leurs contrats. A tort ?

La fédération DLR rappelle que la crise du Covid-19 n’est pas un cas de force majeure. "Compte tenu de l’arrêt des chantiers décidé unilatéralement par la majorité des entreprises de BTP, les loueurs ont reçu en masse, dès le 17 mars 2020, des demandes de suspensions des contrats de location et donc de paiement des loyers de leurs clients qui se retranchaient derrière l’ordonnance du 25 mars 2020 et prétendaient que le Covid-19 constituait un cas de force majeure", explique-t-elle par voie de communiqué. Mais elle affirme que rien dans cet ordonnance ne permet ces suspensions de contrats!

Pas de suspension dans l’ordonnance

L’ordonnance du 25 mars 2020 ne règle que partiellement la question de ces suspensions de contrats. En effet, elle porte sur les factures d’eau, les loyers, etc. Elle ne concerne que certaines entreprises définies par leur taille et la perte de chiffre d’affaire par rapport à la même période l’année dernière. Mais surtout, la fédération DLR le martèle : "elle ne prévoit pas la suspension des contrats mais se borne à limiter les effets du non-paiement (neutralisation des clauses résolutoires et des clauses pénales, des intérêts de retard et activation des garanties pendant un délai de 2 mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire)."

La fédération recadre les choses

La fédération le souligne avec insistance : "aucun arrêté, aucune ordonnance n’a interdit la poursuite des chantiers de travaux publics, le gouvernement ayant au contraire incité les entreprises à maintenir leur activité ; la cessation d’activité est donc une décision de l’entreprise dont elle doit assumer les conséquences, notamment en termes de baisse de son chiffre d’affaires, sans les faire supporter par ses cocontractants. Si les entreprises ont pu légitimement invoquer, sur la deuxième quinzaine de mars, la nécessité d’arrêter les chantiers faute de pouvoir assurer la protection de leurs salariés en raison, notamment, d’un manque de masques, ce n’est plus le cas aujourd’hui"

Le bon sens doit entrer en jeu

Pour que cette crise se passe sans trop de dégâts, la fédération suggère que les entreprises pourraient invoquer la notion d’imprévision qui permet à une partie de renégocier les contrats en raison du « changement de circonstances imprévisible lors de la conclusion du contrat rendant l’exécution excessivement onéreuse pour une partie qui n’avait pas accepté d’en assurer le risque » (article 1195 du Code civil). Un acte de raison et d’ouverture de dialogue sans doute salutaire pour éviter les situations embarassantes à la fin du confinement et à la reprise de l’activité. Des accords équilibrés valent mieux qu’une tentative de passage en force.
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans :
BTP Magazine Matériels avec son cahier Construction
Nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
(+ son cahier Construction)
Découvrir
Acheter un numéro
  Les Tours Duo, une contruction exceptionelle
+ de vidéos BTP ça tourne
Dernier numéro
N° 52
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (25 €)
À lire également
JO 2024 : GCC rafle la construction du centre aquatique de Marville
JO 2024 : GCC rafle la construction du centre aquatique de Marville
Le marché global de performances du futur Centre aquatique de Marville, site d'entraînement pour le water-polo durant les jeux olympiques de 2024, a été attribué au groupement d'entreprises mené par GCC.
Un nouveau directeur général pour Edycem
Un nouveau directeur général pour Edycem
Edycem, l’activité béton du Groupe Herige, a accueilli le 12 novembre dernier Olivier Collin qui succèdera en tant que Directeur Général à Philippe Queneau à partir de fin janvier 2021. Ce dernier l’accompagnera durant cette période et fera valoir ses droits à la retraite, après plus de quarante ans au service de l’entreprise, fin mars 2021.
Un habillage en bois pour la médiathèque de la Jarrie à Olonne-sur-Mer
Un habillage en bois pour la médiathèque de la Jarrie à Olonne-sur-Mer
LCA Construction Bois, entreprise vendéenne spécialisée dans la construction du gros œuvre bois et de l'enveloppe extérieure, signe une nouvelle réalisation en construction-restructuration implantée au cœur du parc paysagé de la Jarrie, à Olonne-sur-Mer. 
Paris : restructuration lourde au 9 rue d'Argenson
Paris : restructuration lourde au 9 rue d'Argenson
Foncière Raynouard, family office spécialisé dans l'acquisition, la transformation et le re-développement d'immeubles à Paris, lance la restructuration lourde d'un immeuble de bureaux situé au 9 rue d'Argenson dans le 8e arrondissement.
Balcons : un meilleur contrôle de la mise en œuvre des armatures est crucial
Balcons : un meilleur contrôle de la mise en œuvre des armatures est crucial
L’étude de l’Agence Qualité Construction (AQC) sur les balcons, commandée par le ministère en charge du Logement face à l'augmentation des effondrements de balcons, vient d'être publiée. L’AFCAB (1) plaide pour le renforcement de la règlementation relative aux armatures des constructions en béton armé. 
L'ESTP ouvre un laboratoire numérique mutualisé à Troyes
L'ESTP ouvre un laboratoire numérique mutualisé à Troyes
L'ESTP Paris a ouvert un laboratoire numérique sur son campus de Troyes dans l'Aube.
Metronom : un nouveau projet immobilier mixte à Lille
Metronom : un nouveau projet immobilier mixte à Lille
Le quartier lillois de Saint Sauveur accueillera prochainement un nouveau programme immobilier mixte piloté par la société Becity. Le projet Metronom mixera réhabilitation et construction neuve.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
Pollutec 2020
1er Décembre 2020
Confs'Amiante Hors-série Indus
8 Décembre 2020
Energaïa Live
9 Décembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Chef de chantier
- Manoeuvre gros oeuvre
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse du BTP
- Conducteur / Conductrice de travaux du BTP
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.