Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Sète : ça bouge sur l'Ile de Thau

Partager :
Sète : ça bouge sur l'Ile de Thau
Par J.T., le 21 janvier 2015
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
A Sète, le projet de réhabilitation du centre commercial vieillissant de l’Ile de Thau en logements sociaux refait surface.

Le 15 décembre dernier, le projet de restructuration du centre commercial datant de la fin des années 70 au coeur de l’Ile de Thau a été à nouveau évoqué lors du dernier conseil municipal. Un temps envisagée, la réhabilitation avait été abandonnée en raison d’un projet polémique proposé par HMD. La société biterroise planifiait de démolir "l’église et le centre social Nicolas-Gabino pour les réintégrer dans un nouvel ensemble flambant neuf, comprenant des logements sociaux aux niveaux supérieurs", rappelle Midi Libre.

Le projet immobilier a été relancé par la majorité à la suite de la modification du PLU. Il se heurte néanmoins à une opposition farouchement contre un projet de logements sociaux soulevant également "la question du coût de l’opération", précise Midi Libre.


Sète, quartier nord (Ile de Thau) - Crédit photo : igorinoo
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
  Le zapping de la semaine
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
AOS lance une plateforme de  Chantier Privé
AOS lance une plateforme de "Chantier Privé"
Le spécialiste de la gestion des appels d'offres en France AOS vient de lancer Chantier Privé, une plateforme qui permet de trouver des chantiers issus du marché privé en exclusivité.
Le siège de BMW Group France a été livré
Le siège de BMW Group France a été livré
À l'issue d'un chantier d'une durée de trois ans, Drees & Sommer France a livré à Montigny-le- Bretonneux, le nouveau siège social français de BMW.
Un promoteur en guerre contre des squatteurs !
Un promoteur en guerre contre des squatteurs !
Depuis 3 ans, le promoteur immobilier Valoptim se bat ! Une lutte quotidienne contre la quarantaine de squatteurs qui occupent le terrain de 2000 m2 dont il est propriétaire à Aubervilliers (93). Edouard Pellerin, fondateur et président de Valoptim nous a confié son impuissance face à une bataille judiciaire qui s’éternise sans débloquer la situation.
Devillers et Associés poursuit le développement de Mantes Innovaparc
Devillers et Associés poursuit le développement de Mantes Innovaparc
A l'issue de la consultation de maîtrise d'oeuvre urbaine lancée en avril dernier pour la ZAC Mantes Innovaparc, la commission consultative d’attribution des marchés de l’Epamsa a renouvelé sa confiance à l’agence Devillers et Associés (D&A) pour poursuivre la transformation de ce quartier d’activités.
Inde : la construction repart à +11,6 % en 2021
Inde : la construction repart à +11,6 % en 2021
En recul de 50,3 % (!) au 2e trimestre 2020, le secteur de la construction en Inde devrait chuter de 14,9 % à la fin de l'année 2020. Cependant, il devrait rebondir de 11,6 % en 2021 en raison d'une forte demande.
Notre-Dame : la restauration à l'étude avec 4 grandes écoles
Notre-Dame : la restauration à l'étude avec 4 grandes écoles
Restaurons Notre-Dame (rND) lancera le jeudi 17 septembre prochain à l'ENSTIB d'Épinal le projet d'étude universitaire de la restauration de la charpente, flèche et toiture de Notre-Dame de Paris en collaboration avec quatre grandes écoles : l'ENSA de Nancy, l'ENSTIB d'Épinal, l'ESB à Nantes et HTW SAAR à Sarrebruck (Allemagne).
[Tribune] « MaPrimeRénov’ doit bénéficier de mesures complémentaires »
[Tribune] « MaPrimeRénov’ doit bénéficier de mesures complémentaires »
La Ministre du Logement Emmanuelle Wargon, dévoilait ce week-end les contours plus précis de MaPrimeRénov’. Effy, premier spécialiste de la rénovation énergétique auprès des particuliers, salue l’ouverture de l’aide à tous les ménages et sa plus grande progressivité grâce aux barèmes de prise en charge selon les niveaux de revenus. Le groupe attend désormais des mesures concrètes quant au financement du reste à charge des travaux, aux contrôles systématiques des chantiers subventionnés et à la bonne maîtrise de l’enveloppe budgétaire. « Nous nous réjouissons de l’ouverture à tous de MaPrimeRénov’ avec des barèmes progressifs. Il est désormais indispensable de protéger le dispositif des charlatans en instaurant des contrôles systématiques sur chantier : leur coût est faible par rapport au montant de la subvention ! Par ailleurs, l’utilisation de l’enveloppe budgétaire devra être régulièrement communiquée afin d’éviter les coups d’arrêt brutaux et permettre que le dispositif soit piloté plus rigoureusement en transparence avec la filière. Enfin, au-delà des subventions, il ne faut pas oublier d’apporter des réponses à la question du financement du reste à charge. » Pour Effy, 3 actions complémentaires assureront la réussite de MaPrimeRénov’ auprès des Français Renforcer les contrôles sur les chantiers et prévoir une enveloppe budgétaire pour les financer Afin d’éviter que l’ouverture de MaPrimeRénov’ ne fasse le jeu des margoulins, il est indispensable de renforcer les contrôles sur les travaux aidés et de prévoir une enveloppe budgétaire dédiée à ces contrôles. Un contrôle sur site coûte moins de 200 € pour une subvention de plus de 5 000 € en moyenne. Assurer un pilotage budgétaire rigoureux et transparent Pour assurer l’efficacité du dispositif et éviter les à-coups, un pilotage rigoureux des dépenses sera nécessaire. Cela doit passer par une communication transparente régulière sur l’utilisation du budget (en engagements et en versements par type de travaux et catégorie de revenus). Accélérer sur les mesures pour faciliter le financement du reste à charge, avec notamment des incitations en faveur de l’éco PTZ L’existence de 4 taux d’écrêtement implique des restes à charge situés entre 10 et 60 %. La question de leur financement via des dispositifs bancaires n’est pas abordée dans le Projet de loi de finances. Il est essentiel de l’y intégrer.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Congrès IDRRIM 2020
29 Septembre 2020
Salon Des Professionnels de l’Amiante
29 Septembre 2020
Salon du littoral
29 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires en électricité
- Mécanicien / Mécanicienne d'entretien et de maintenance d'engins de chantier et de travaux publics
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Chef de chantier du BTP
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.