Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

SOCIAL ET JURIDIQUE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Prévenir le risque chimique

Partager :
Par Sophie Schneider, le 13 décembre 2008
✉ Découvrez notre newsletter gratuite SOCIAL ET JURIDIQUE
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le risque chimique est très présent dans le secteur du BTP et des matériaux de construction où il peut causer accidents et maladies professionnelles. Le point avec François Danger, consultant juridique en risques professionnels(1).

Le risque chimique doit être pris en compte dans le document unique d’évaluation des risques de l’entreprise… Comment procéder ?
Rappelons le rôle de la fiche de donnée de sécurité, expliqué par le fascicule INRS ED 954. Les fabricants, importateurs ou vendeurs y trouvent les renseignements nécessaires à la prévention et à la sécurité. Selon l’article R.4624-4 du Code du travail, l’employeur la transmet au médecin du travail.
Elle doit être datée et fournie gratuitement à la première livraison et après toute révision significative des propriétés ou précautions à prendre. Elle doit comporter 16 rubriques :
1. L’identification du produit chimique et de la personne, physique ou morale, responsable de la mise sur le marché.
2. Les informations sur les composants, leur concentration ou gamme de concentration.
3. L’identification des dangers.
4. La description des premiers secours en cas d’urgence.
5. Les mesures de lutte contre l’incendie.
6. Les mesures à prendre en cas de dispersions accidentelles.
7. Les précautions de stockage, d’emploi et de manipulation.
8. Les procédures de contrôle de l’exposition des travailleurs et les caractéristiques des équipements de protection individuelle.
9. Les propriétés physico-chimiques.
10. La stabilité du produit et sa réactivité.
11. Les informations toxicologiques.
12. Les informations écotoxicologiques.
13. Des informations sur les possibilités d’élimination des déchets.
14. Les informations relatives au transport.
15. Les informations réglementaires relatives en particulier au classement et à l’étiquetage du produit.
16. Toutes autres informations pouvant contribuer à la sécurité ou à la santé des travailleurs.

Sur quelles bases l’employeur évalue-t-il le risque chimique ?
L’article R.4412-6 du Code du travail dispose que celui-ci prend en compte, notamment :
- les propriétés dangereuses des agents chimiques présents sur les lieux de travail ;
- les informations relatives à la santé et à la sécurité communiquées par le fournisseur de produits chimiques ou d’autres sources aisément accessibles ;
- la nature, le degré et la durée de l’exposition impliquant des agents chimiques, y compris le nombre et le volume de chacun d’eux ;
- les valeurs limites d’exposition professionnelle et les valeurs limites biologiques fixées par décret ;
- l’effet des mesures de prévention prises ou à prendre sur le risque chimique ;
- les conclusions fournies par le médecin du travail concernant la surveillance médicale des travailleurs.

Quel rôle joue le médecin du travail ?
L’article D.4624-37 du Code du travail dispose que pour chaque entreprise ou établissement, le médecin du travail établit et met à jour une fiche d’entreprise ou d’établissement sur laquelle figurent, notamment, les risques professionnels et les effectifs de salariés qui y sont exposés. Le risque chimique y figure en bonne place.

Vers quels conseils l’employeur peut-il se tourner ?
L’employeur peut se tourner vers ses organisations professionnelles, OPPBTP, du médecin du travail, comme de sa Cram. Il peut utiliser certains outils, par exemple :
- le logiciel « Lara BTP » de l’OPPBTP dédié aux risques chimiques ;
- le logiciel de la Cram téléchargeable gratuitement « Oser » (Outil simplifié d’évaluation des risques chimiques).


(1) Par ailleurs, ancien maître de stage à l’Institut national des sciences appliquées de Rennes, diplômé de la faculté de Droit et de Sciences Politiques de Rennes 1, chroniqueur et conférencier juridique en droit de la sécurité du travail et de la prévention.


Articles L. 4121-1 et L. 4121-2 du Code du travail

L’employeur assure la sécurité des travailleurs par :
1° Des actions de prévention
2° Des actions d’information et de formation
3° La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés
Il doit :
1° Éviter les risques
2° Évaluer ceux qui ne peuvent pas être évités
3° Les combattre à la source
4° Adapter le travail à l’homme
5° Tenir compte de l’état d’évolution de la technique
6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas ou est moins dangereux
7° Planifier la prévention
8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures individuelles
9° Donner les instructions appropriées aux travailleurs
L’intercalaire 10 du Document unique d’évaluation des risques professionnels rassemble les données touchant à l’utilisation des produits dangereux dans l’entreprise. Il fait figure d’emplacement réservé à la médecine du travail mais aussi aux autres intervenants, OPPBTP, Cram, etc. Il indique les mesures à prendre où préconisées.


Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
  Zapping de semaine : Notre-Dame de Paris, un an après l'incendie
Il y a un an, un terrible incendie détruisait une large partie de la Cathédrale de Notre-Dame de Paris. Depuis, les travaux de restauration ont été retardés à plusieurs reprises (risques de contamination par le plomb, les vents violents cet hiver), aujourd’hui, ils sont suspendus à cause du Covid 19.
+ de vidéos BTP ça tourne
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Yann Madeline, président de la Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement
Crise du Covid-19 oblige, Construction Cayola a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Ou comment s’organise la profession en cette période inédite... Yann Madeline, président Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement (FNSA) s’est pris au jeu et nous évoque son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
L’OPPBTP modifie les préconisations de son guide concernant les masques
L’OPPBTP modifie les préconisations de son guide concernant les masques
Une modification est à prévoir concernant l’utilisation des masques alternatifs, après l’avis de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament). Le guide des préconisations, réalisé par l’OPPBTP, va être mis à jour aujourd’hui.
Hiab accélère dans la digitalisation
Hiab accélère dans la digitalisation
Avec HiConnect, Hiab propose aujourd'hui un système de gestion en ligne qui permet à ses clients possédant des équipements connectés de recevoir des informations en temps réel améliorant la sécurité et l'utilisation, ou l'identification des maintenances à venir.
L’Etat promet une aide forfaitaire de 1500 € par mois pour les TPE
L’Etat promet une aide forfaitaire de 1500 € par mois pour les TPE
En réponse à une demande de l’U2P, le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire s’est engagé à accorder aux TPE, ayant un chiffre d’affaires annuel de moins d’un million d’euros et ayant dû cesser leur activité, une aide forfaitaire de 1500 € par mois pendant leur fermeture.
Didier Roux-Dessarps nommé directeur général adjoint  du groupe Idex
Didier Roux-Dessarps nommé directeur général adjoint du groupe Idex
Didier Roux-Dessarps sera notamment en charge du développement Industrie et Grands Comptes du groupe Idex, lequel souhaite se développer son portefeuille dans le domaine des utilités industrielles et des services énergétiques aux grands comptes.
Trois nouvelles options pour les nacelles Haulotte
Trois nouvelles options pour les nacelles Haulotte
Haulotte propose désormais, sur ses nacelles élévatrices, des options visant à améliorer la productivité et le confort des opérateurs.
Tomra Sorting Recycling : une gestion de crise toute en réactivité
Tomra Sorting Recycling : une gestion de crise toute en réactivité
La lutte contre le Covid-19 repose en grande partie sur les mesures prises par les entreprises pour limiter la propagation du virus. Pour Tomra Sorting Recycling, la sûreté de ses collaborateurs est prioritaire, avec la continuité d’activité.
Deux PME ligériennes produisent 500 000 visières pour casque de chantier par semaine
Deux PME ligériennes produisent 500 000 visières pour casque de chantier par semaine
Pour répondre aux besoins des professionnels, Protecthoms, distributeur d’EPI et RBL Plastiques, spécialiste du thermoformage plastique ont associé leurs savoir-faire afin de concevoir et de commercialiser une visière universelle d’hygiène pour casque de chantier.
Tous les articles SOCIAL ET JURIDIQUE
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
bauma CTT RUSSIA
26 Mai 2020
bauma CTT RUSSIA
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Manoeuvre travaux publics
- Conducteur / Conductrice de travaux de génie climatique
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.