Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Terrassements > Rencontres du Matériel Durable : les pelles de moins de 12 t seront monitorées
TERRASSEMENTS

Rencontres du Matériel Durable : les pelles de moins de 12 t seront monitorées

PUBLIÉ LE 10 OCTOBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Rencontres du Matériel Durable : les pelles de moins de 12 t seront monitorées
Bastien Courteix, directeur matériel régions multimétiers de NGE. Crédit : Kiloutou
A l’occasion des 5e Rencontres du Matériel Durable, fabricants de matériels, loueurs, entreprises du bâtiment et des travaux publics ont présenté les résultats d’un premier projet transversal mené sur l’impact environnemental du taux de ralenti moteur des matériels thermiques. 
 
10 acteurs de la filière, fabricants de matériels, loueurs, et entreprises de la construction se sont réunis autour d’un premier projet mené de manière transversale à l’échelle de la filière. Ce projet pilote, conduit sur quatre séances de travail entre avril et septembre 2023, porte sur le taux de ralenti moteur des pelles thermiques de 5 à 8 tonnes. Rappelons que 20% des émissions de CO2 du matériel de chantier proviennent des pelles inférieures à 12 tonnes. Le passage du taux de ralenti d’environ 37% (taux actuel) à 20% (taux cible) permettrait ainsi d’éviter l’émission de 65 000 tonnes de CO2 par an et ferait économiser 30 millions d’euros par an (pour un litre de GNR à 1,5€ TTC). 

Bien que la réduction du taux de ralenti soit clairement identifiée comme un levier concret de décarbonation, les acteurs de la filière sont confrontés à un manque d’accès à la donnée brute. C’est donc collectivement que ces derniers se sont engagés à optimiser l’équipement, à assurer une meilleure transmission de la donnée (API, tableaux de bord, etc.) et à mettre en place un plan d’action de monitoring. 

Au cours de la journée, les porte-parole représentants de toutes les typologies d’acteurs de la filière ont partagé à l’ensemble des 85 participants différents retours d’expériences sur des chantiers bas-carbone, et fait un point d’actualité sur les travaux menés au sein des fédérations et avec les pouvoirs publics, ainsi que les évolutions en cours de la fiscalité et réglementation en matière de développement durable. 

Enfin, les 5e Rencontres du Matériel Durable se sont conclues sur la nécessité d’accélérer la structuration prochaine d’une communauté afin d’assurer la pérennité, l’impact et l’atteinte des objectifs en matière de transition de la filière. Pour formuler cette ambition, les représentants de 10 entreprises volontaires (Haulotte, JCB, Manitou, Volvo, Kiloutou, Salti, Bouygues Construction, Colas, Eiffage et NGE) ont d’ores et déjà pris l’initiative de se réunir pour travailler au développement du projet d’une communauté. 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Une unité de recharge mobile chez Volvo CE
Une unité de recharge mobile chez Volvo CE
Yanmar CE à  nouveau distingué
Yanmar CE à nouveau distingué
Le développement durable passe par un bon pneu
Le développement durable passe par un bon pneu
Volvo CE investit dans ses usines suédoises et coréennes
Volvo CE investit dans ses usines suédoises et coréennes
Tous les articles Terrassements
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS