Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Terrassements > Les fabricants de lubrifiants sont-ils prêts pour l'électrique ?
TERRASSEMENTS

Les fabricants de lubrifiants sont-ils prêts pour l'électrique ?

PUBLIÉ LE 20 JUILLET 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Les fabricants de lubrifiants sont-ils prêts pour l'électrique ?
L’industrie des lubrifiants doit affronter des mutations majeurs face à l’électrification du marché des machines TP. Les véhicules électriques ont en effet moins besoin de lubrifiant en raison d’un nombre moins élevé de pièces mobiles. 

Selon l’analyse d’Interact Analysis, le marché des lubrifiants devrait se rétrécir avec le temps. Toutefois, les progrès dans le segment des véhicules hors route en particulier sont lents, avec très peu de grosses machines électriques ou disponibles sur le marché. Il est donc encore temps de prendre de l’avance. Et de nouveaux lubrifiants et formulations seront nécessaires an vue d’optimiser les performances des nouveaux véhicules à carburant. Les entreprises de lubrifiants ont besoin de davantage d’informations et d’analyses pour se préparer, car les jours du diesel en tant que principal carburant pour véhicules sont comptés. En commençant à se préparer dès maintenant et en prenant des mesures afin de faire évoluer leur activité, les fabricants de lubrifiants pourraient se voir offrir de nouvelles opportunités. En effet, certains proposent déjà des formulations de e-lubrifiants sur le marché ou en développement.

Le changement ne se produit pas du jour au lendemain

Une adoption rapide des camions et des bus électriques à batterie va réduire la demande de carburant diesel. Cela a commencé lentement, mais s’accélérera jusqu’en 2030, en particulier sur certains marchés. Le nombre total de camions électriques à batterie en service passera à environ 1 % d’ici 2025. Et d’ici 2030, 7 % des camions sur la route devraient être électriques à batterie. Le marché hors route prend beaucoup plus de temps pour passer à des moteurs électriques ou alternatifs, en particulier lorsqu’il s’agit des machines lourdes. Cela s’explique en partie par les variations entre les machines, chacune nécessitant souvent une conception et des composants différents, alors que la plupart des camions sont très similaires en termes de conception et de composants. Donc, un producteur de lubrifiant n’aura pas besoin de tout chambouler immédiatement, en dépit d’une tendance claire à l’électrification.

De nouvelles formulations

Comme il existe une demande croissante pour des produits plus durables et respectueux de l’environnement, le marché s’ouvre vers des lubrifiants plus écologiques. Des produits sont déjà en cours de développement pour l’industrie forestière et agroalimentaire, où la santé, la sécurité et l’environnement sont d’une plus grande importance. Les e-lubrifiants sur mesure sont une piste d’évolution, avec des produits qui améliorent les performances et la longévité des pièces mobiles. Face à l’importance de réduire encore plus la friction et la consommation d’énergie des nouveaux véhicules à carburant, afin de préserver la durée de vie de la batterie ou de réduire le temps entre les ravitaillements, les entreprises ont le champ libre pour créer de nouvelles formulations destinées aux véhicules à zéro émission. L’hydrogène ICE ouvre une autre voie, car il existe un plus grand besoin de lubrifiants et les moteurs sont plus similaires à l’ICE conventionnel. Pourtant, le marché évolue lentement et il n’est pas surprenant que les matériels de manutention - comme les chariots élévateurs ou les nacelles - s’électrifient plus rapidement. Des équipements de construction de plus grande taille pourraient être mieux adaptés à l’hydrogène ICE et à des formulations plus personnalisées à plus long terme, car ils ne sont pas facilement alimentés par la technologie BEV, et les machines déployées dans des endroits éloignés ne peuvent pas être facilement rechargées. C’est maintenant le moment idéal pour réfléchir à ce à quoi pourraient ressembler ces nouvelles formulations ou à ce qui permet d’obtenir les meilleures performances d’un moteur électrique, à hydrogène ou biodiesel. Forger des partenariats avec les motoristes qui développent maintenant de nouveaux moteurs à carburant pourraient se traduire par d’intéressantes évolutions. 

Il est encore temps de développer de nouveaux marchés

Bien qu’il y ait un mouvement irréversible vers l’électrification sur et hors route, la population et l’économie devraient grandir, augmentant par conséquent le nombre total de véhicules. Sur certains segments, les machines lourdes et les camions long-courriers qui restent susceptibles de s’électrifier lentement, les ventes de véhicules électriques pourraient rester faibles même d’ici 2030. Il semble donc raisonnable de supposer que le volume total et les revenus tirés des ventes de lubrifiants en 2030 devraient rester similaires à 2023. Il est alors possible d’anticiper et de se préparer aux énormes changements à venir. Ces entreprises qui prendront de l’avance, se donneront un énorme avantage concurrentiel et pourraient maintenir leurs ventes pendant que le marché lui-même se contracte. Il reste du temps pour former les employés, développer de nouvelles formulations et construire des chaînes d’approvisionnement, explique Interact Analysis. "Nous constatons déjà ce mouvement dans d’autres domaines tels que les systèmes de filtration ou les systèmes d’injection de carburant, alors faites vrombir tôt votre R&D. Avec les camions électriques, les bus et les machines déjà sur le marché et les essais H2 ICE en cours, si vous n’êtes pas impliqué, il est probable que vous manquerez quelque chose", prévient Alastair Hayfield, directeur principal de recherche. Une autre façon d’augmenter les ventes peut être de cibler les régions qui mettent plus de temps à électrifier les véhicules et où il y a moins de subventions en faveur des technologies zéro émission, comme l’Amérique du Sud et l’Afrique. Ceux-ci sont susceptibles de conserver leurs marchés d’injection de carburant plus longtemps. 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Une pelle à pneus compacte chez Hitachi
Une pelle à pneus compacte chez Hitachi
Wacker Neuson sur les quais
Wacker Neuson sur les quais
HD Hyundai a préparé le futur au CES de Las Vegas
HD Hyundai a préparé le futur au CES de Las Vegas
ZQuip convertit les machines thermiques en électrique
ZQuip convertit les machines thermiques en électrique
Tous les articles Terrassements
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS