CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Carrières > Mines : comment parvenir au 0 impact ?
CARRIÈRES

Mines : comment parvenir au 0 impact ?

PUBLIÉ LE 21 JUIN 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Mines : comment parvenir au 0 impact ?
Crédit : BKT
La décarbonation du secteur minier, qui doit faire face à une croissance de la demande en extraction de matières premières, notamment pour le marché des véhicules électriques, se fait de plus en plus pressante. Un équilibre est-il possible entre durabilité et consommation ?

Le dernier épisode de Global Trends OTR, le talk-show digital de BKT, traitait du concept 0 impact dans l’industrie minière. Les invités de cet épisode sont: Thomas Koch Blank, du programme Climate Aligned Industries chez Rocky Mountain Institute (RMI), un projet qui vise à développer et soutenir les technologies innovantes utiles à la transition ; Alexander Allen, directeur Mining de Nth Cycle, société technologique américaine qui développe actuellement une solution durable pour le recyclage des métaux provenant de déchets électroniques (e-waste); Bruno Santos, ingénieur BKT hors route responsable de l’Europe du sud-ouest.

Pourquoi décarboner ?

L’industrie minière et l’extraction de minerais représentent un élément vital dans l’économie globale moderne, qui croît en termes de population générale et de richesse. Selon Thomas Koch Blank, les besoins en matériaux et en infrastructures augmentent surtout dans les économies en développement. Mais des solutions durables sont à portée de main : « La décarbonation de l’industrie minière peut être réalisée par le recyclage, qui est le moyen le plus économique de réduire la consommation d’énergie globale du secteur. Les émissions associées à l’extraction minière dérivent de l’énergie utilisée pour transformer les matières premières, et le recyclage permet d’éviter cette partie du processus. »

Thomas Blank évoque également des solutions technologiques existantes capables de réduire ou éliminer l’utilisation de carbone, grâce à l’électrification des opérations, bien que des problèmes puissent se poser dans les mines qui ne sont pas connectées au réseau électrique et qui disposent de moyens et d’équipements inadaptés à l’électrification directe. Bien que l’objectif Net Zero semble encore lointain, les grandes mines souterraines sont déjà presque entièrement électrifiées, en termes de systèmes de ventilation et de transport. Dans le même temps, la recherche d’alternatives durables ne s’arrête pas ; parmi celles-ci, l’hydrogène. 

« Comme les entreprises minières opèrent généralement dans des endroits éloignés, on peut utiliser l’hydrogène dans les camions et dans le traitement du minerai de fer ou du titane, par exemple. En outre, en produisant de l’hydrogène, on obtient aussi des sous-produits, tels que de l’eau et de l’électricité excédentaires, qui peuvent approvisionner la communauté locale et aider les sociétés minières à obtenir l’autorisation d’opérer », précise Thomas Blank.

NthCycle est une start-up technologique dont l’objectif est de réduire les coûts économiques et environnementaux associés à l’extraction et au raffinage traditionnels de métaux et minerais en vue d’un usage dans les véhicules électriques, les éoliennes et l’électronique grand public. « Nth Cycle a été créée lorsque nous avons constaté qu’il fallait un nouveau moyen de répondre à la demande croissante en métaux critiques, explique Alexander Allen. Notre start-up peut remplacer la technologie actuelle de raffinage, qui implique des processus de grandes dimensions, à forte intensité de capital et à forte intensité de carbone, comme la pyrométallurgie, dans laquelle on fond essentiellement les métaux, ou elle peut remplacer l’hydrométallurgie, qui utilise de grandes quantités de substances chimiques dans un processus relativement lent. Tout cela peut également être appliqué à une échelle plus petite et modulaire en vue de raffiner les métaux à la source, notamment dans les mines ou les plateformes de recyclage de ferraille. »

Des initiatives des utilisateurs finaux

Les initiatives des utilisateurs finaux contribuent également à parvenir à l’objectif Net Zéro. Comme celle d’Eqiom et Air Liquide, qui construisent ensemble la première cimenterie à émission zéro d’Europe. L’installation capturera et liquéfiera le CO2 produit, avant de le pomper dans des puits de pétrole vide de la Mer du Nord pour le stocker et le réutiliser. Cette activité devrait permettre d’éviter environ 8 millions de tonnes d’émissions de CO2 en dix ans.

 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
L'Exvac de Rivard en démo !
L'Exvac de Rivard en démo !
Xtra Defend : Polyvalence à l’état pur
Xtra Defend : Polyvalence à l’état pur
Nouvelles pièces d'usure pour concasseurs Metso
Nouvelles pièces d'usure pour concasseurs Metso
BHS-Sonthofen optimise le concassage chez Dachser Fertigbeton-Kieswerke
BHS-Sonthofen optimise le concassage chez Dachser Fertigbeton-Kieswerke
Tous les articles Carrières
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS