★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneTERRASSEMENTS

200 000 véhicules à moteur à hydrogène seront vendus en 2035

Par la rédaction. Publié le 29 novembre 2022.
200 000 véhicules à moteur à hydrogène seront vendus en 2035
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Selon une étude récemment publiée par Interact Analysis, les moteurs à combustion interne à hydrogène (H2 ICE) devraient propulser 220 000 véhicules en 2035.

Le marché du moteur à hydrogène est actuellement en développement. 2035 devrait voir la mise sur le marché de 220 000 véhicules propulsés par cette technologie. La plupart des expéditions se feront après 2030 pour ce qui concerne les camions et les engins hors-route telles que les pelles, les chargeuses et les machines agricoles. Cependant, les conditions difficiles dans la plupart des applications signifient que les expéditions ne représenteront qu’une petite minorité de véhicules vendus.

Les véhicules H2 ICE ne seront pas vendus au même niveau que les véhicules diesel ou électriques à batterie, car assimilés à un marché de niche. Ils présentent néanmoins des avantages certains. La technologie du moteur est raisonnablement similaire aux moteurs diesel, permettant l’exploitation des connaissances autour de la conception des véhicules existants. Les véhicules peuvent fonctionner à une puissance élevée, avec du carburant impur, travailler dans des conditions poussiéreuses et obtenir un plein rapidement.

D’un autre côté, il n’y a d’infrastructures à hydrogène en place quasiment nulle part dans le monde, le manque de sensibilisation à la technologie est criant et le développement est limité jusqu’à présent. Plus important encore, le coût actuel du carburant hydrogène est élevé - il faudra une forte réduction avant que les véhicules puissent devenir compétitifs. Même à la moitié du prix d’aujourd’hui, les véhicules H2 ICE n’ont pas un bon coût total de possession. Le coût du moteur n’est pas conséquent, mais le coût des réservoirs ajoute beaucoup au coût du véhicule, puis il y a les infrastructures et surtout le carburant hydrogène. Dans presque tous les cas, le diesel ou le BEV sera moins cher que le H2 ICE (souvent les deux).

Alors, que reste-t-il au moteur à hydrogène ? Premièrement, les premières ventes d’une nouvelle technologie ne se font pas nécessairement sur des bases rigoureusement pratiques, et une minorité de clients potentiels sont prêts à faire abstraction du coût total de possession (TCO) pour être les premiers à présenter une nouvelle technologie. Deuxièmement, H2 ICE ciblera les entreprises qui cherchent à s’éloigner du diesel pour des raisons environnementales/législatives, mais qui travaillent dans des domaines où les véhicules à batterie (BEV) ne peuvent pas facilement faire le travail. Dans les gros véhicules hors-route, la refonte d’un BEV juste pour vendre 10 ou 100 unités sera lente étant donné que les vendeurs de batteries et de véhicules BEV ont déjà du mal à répondre à la demande existante.

H2 ICE offre un moyen plus simple de reconcevoir de nombreux types différents de véhicules hors route. Le poids de la batterie est également parfois cité comme un problème pour les gros véhicules. Peut-être plus important encore, certains véhicules hors route fonctionnent 10 ou 15 heures par jour. Ceci est fondamentalement difficile pour les véhicules BEV car la batterie s’épuiserait. Cependant, Interact Analysis prévoit toujours plus d’expéditions d’H2 dans des camions. C’est simplement parce que le marché total disponible pour les camions est si grand, et même une petite part équivaut à une part importante de véhicules.

En septembre 2022, un projet a été annoncé concernant les camions ICE à hydrogène. Le projet se baptise HyCET (Hydrogen Combustion Engine Trucks) et est mené par le groupe BMW, avec Deutz, Volvo Trucks, DHL Freight, TotalEnergies et Keyou GmbH. Il est prévu de développer un camion de 18 tonnes avec un moteur Deutz. Le projet bénéficiera d’un financement du ministère fédéral allemand du numérique et des transports (BMDV).

Cependant, alors que les véhicules H2 ICE peuvent - du moins en théorie - être à terme zéro carbone - les émissions de NOX resteront. Alors qu’elles devraient être inférieures à celles du diesel, et beaucoup y travaillent, elles ne peuvent être réduites à zéro. 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Terrassements & Carrières
Le magazine pensé comme un outil destiné aux carriers, aux terrassiers et aux entreprises de construction routière.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
27 octobre 2021
eWorX réduit les émissions liées aux prises de force des VI La gamme de produits eWorX de ZF, destinée aux constructeurs de véhicules industriels et aux carrossiers constructeurs, réduit les émissions liées aux prises de force (PTO - Power Take-Off).
eWorX réduit les émissions liées aux prises de force des VI
5 octobre 2022
Le marché toujours à la traîne Après 8 mois d’exercice, le marché français des matériels TP peine à relever la tête et accuse à fin août un retard de près de 500 unités.  D’habitude moteur des ventes, le segment des mini-pelles est également à la traîne.
Le marché toujours à la traîne
9 novembre 2022
XCMG passe à l’attaque L’offensive européenne de XCMG a bel et bien pris corps à l’occasion de cette Bauma avec le déploiement d’une pelle électrique destinés au Vieux Continent. Une offensive qui avait déjà démarré avec les créations d’un centre R&D ainsi que le siège européen du constructeur en…Allemagne.
XCMG passe à l’attaque
Tous les articles TERRASSEMENTS
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola