Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Liebherr expose au salon finlandais Maxpo

Partager :
Liebherr expose au salon finlandais Maxpo
Par la rédaction, le 26 août 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Terrassements
Le groupe Liebherr sera présent au salon finlandais Maxpo qui se tiendra du 5 au 7 septembre prochain à Hyvinkää. Sur un stand de 1 480 m², on retrouvera la gamme complète des machines Liebherr, du terrassement aux grues, en passant par la manutention.

A voir sur Maxpo, la pelle sur chenilles R 9386, la pelle de manutention LH 30 M, les pelles compactes sur pneus A914 et A918, la grue mobile MK 88 Plus, deux chargeuses sur pneus LL550 XPower et L507 XPower, une grue LRT 1090-2.1 et la nouvelle grue mobile LTM 1230-5.1.
 

A918 Compact
Retrouvez toute l'information "terrassements" dans Terrassements & Carrières.
Terrassements & Carrières, le trait d'union entre les professionnels de l'extraction, de la valorisation des matériaux et les entreprises de la construction.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
  La parole est à vous éclaire la fibre optique

22 000 emplois à mobiliser dès 2021. Avec l’objectif 100% fibre d’ici 2025 du Gouvernement, le secteur des télécoms a du pain sur la planche. L'équipe de BTP ça tourne s'est rendue au CFA Ducretet à Clichy.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Première grue mobile Liebherr en Nouvelle-Zélande
Première grue mobile Liebherr en Nouvelle-Zélande
L'entreprise néo-zélandaise Hi Lift Cranes a été créée en 1982, et est donc le plus ancien levageur de Nouvelle-Zélande. Elle a récemment fait l'acquisition d'une grue mobile MK 88 Plus, la première grue Liebherr à fouler le sol de ce territoire.
Les attaches rapides vivraient-elles leur âge d’or ?
Les attaches rapides vivraient-elles leur âge d’or ?
Le marché de l’attache rapide traverse actuellement une période faste au cours de laquelle les produits n’ont jamais été aussi pointus technologiquement et aussi bien conçus. Une évolution qui va dans le bon sens au regard des nombreux avantages dont profitent les utilisateurs. À condition pour les fabricants d’en maîtriser tous les paramètres liés à leur conception… Le secteur de l’attache rapide est peut-être en train de vivre sa révolution. Longtemps soumis à une inertie où les innovations étaient limitées, le marché traverse aujourd’hui à coup sûr son âge d’or où tout le monde veut sa part du gâteau. « L’exercice passé nous a positivement étonnés par son niveau d’activité, avec un chiffre d’affaires encore en hausse de 3,5 %. Nous avons d’ailleurs sur le premier trimestre de 2018-2019, dépassé en prises de commande ce qu’ACB et Morin réunis avaient enregistré au pic de 2007- 2008. Nous nous inscrivons donc depuis plusieurs années dans un cercle vertueux où tous les feux sont passés au vert chez nos clients et donc chez ACB », témoigne en guise d’introduction Philippe Jandard, Président d’ACB, rejoint par d’autres spécialistes. « Le marché de l’attache rapide est en forte progression, de l’ordre de +20 %, estime Nicolas Proust, directeur général de Steelwrist France. Et il existe une grosse marge de manœuvre sur les pelles compactes de moins de 5 t qui font encore l’objet d’un montage direct. » « C’est devenu aujourd’hui un travail de spécialistes au regard des nombreuses évolutions liées à la sécurité, à la demande du marché et des besoins clients, à la réglementation ou encore, au schéma de distribution. Ce qui nous demande à nous, spécialistes dont nous faisons partie, de maîtriser l’ensemble des paramètres énoncés, mais aussi, de les suivre et de les comprendre dans le temps », explique, de son côté, Fabrice Marchal directeur France d’Oilquick.
Jehl SAS et Liebherr, 30 ans de collaboration
Jehl SAS et Liebherr, 30 ans de collaboration
La famille Jehl est associée à Liebherr depuis 3 décennies, marque avec laquelle l’entreprise alsacienne étoffe régulièrement son parc lequel compte aujourd’hui 38 machines siglées Liebherr.
Sofranel investit dans deux chargeuses Liebherr L 506 Compact
Sofranel investit dans deux chargeuses Liebherr L 506 Compact
La société Sofranel, basée à Wambrechies, a fait l'acquisition de deux chargeuses sur pneus Liebherr L 506 Compact destinées à la mise en location.
Bauma Innovation Award 2019 : 5 entreprises récompensées
Bauma Innovation Award 2019 : 5 entreprises récompensées
Lors de la cérémonie des Bauma Innovation Awards, cinq entreprises et une université se sont vu remettre un prix pour la meilleure innovation technique dans leur catégorie.
Des terres inertes pour créer un parc urbain
Des terres inertes pour créer un parc urbain
Chaque année, les entreprises de BTP excavent sur les chantiers d’Ile-de-France 22 millions de tonnes de terres inertes, dont elles doivent se débarrasser. Cette mission représente la principale activité d’ECT, qui en traite 12 à 15 millions pour aménager différents espaces naturels. Nous avons visité le site de Moissy-Cramayel (77), où deux buttes sont réunifiées en bordure de la N104 pour créer le parc de l’Arboretum, mais aussi un plateau destiné à l’agriculture biologique.
Charier : « Nous avons expérimenté les hybrides de Komatsu et de Caterpillar »
Charier : « Nous avons expérimenté les hybrides de Komatsu et de Caterpillar »
BTP Mag. : Quel usage faites-vous des pelles sur chenilles ? Arnault Peugniez (*) : Charier est une entreprise multimétiers, du terrassement à la production de granulats, en passant par la route, et, de plus en plus, la démolition. Nos machines doivent s’adapter à cet éventail d’activités. Bruno Baerst (**) : Nous avons des machines d’agence, jusqu’à 25 t, utilisées pour le petit terrassement et la déconstruction pour les plus lourdes. Dans ce cas, elles sont équipées d’attaches rapides Lenhoff hydrauliques. Ainsi, l’opérateur n’a pas besoin de descendre de sa machine pour changer d’équipement. Il travaille avec sa « caisse à outils », prend le bon outil au bon moment. S’il a besoin d’une pince de tri pendant 5 minutes, il la prend pendant 5 minutes. C’est vraiment un gain en terme de productivité, et qui épargne les machines par rapport aux raccords push-pull.
Tous les articles TERRASSEMENTS
Applications
Accès au kiosque
Événements
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
Transrail
26 Novembre 2019
Transrail
Paysalia
3 Décembre 2019
Paysalia
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux
- Chef de chantier montage de structures métalliques
- Chef de chantier électricité
- Électricien / Électricienne des Travaux Publics
+ d’offres
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.