Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

31,7 km d’enrobés phoniques en Ile-de-France

Partager :
31,7 km d’enrobés phoniques en Ile-de-France
Par La rédaction, le 28 mai 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Terrassements
Depuis 2017, 31,7 km d’enrobés phoniques ont été appliqués sur les routes d’Ile-de-France sous l’impulsion de la région et de la direction des routes (Dirif), tandis qu’une quinzaine de kilomètres supplémentaires seront posés en 2019.
Abritant des cavités permettant de piéger les décibels produits par le frottement des pneus sur la chaussée, ces enrobés de nouvelle génération se révèlent très efficaces si l’on en croît les mesures réalisées par Bruitparif. Cinq stations de mesure installées sur le bord des autoroutes A4 et A6 depuis 2017 relèvent ainsi des baisses de niveau moyen comprises entre 4,6 et 8,6 dB en moyenne sur une journée.
Selon Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France (LR), citée par Le Parisien, « le bruit est la deuxième nuisance la plus douloureuse pour les habitants. Les enrobés phoniques sont beaucoup moins chers qu’un mur antibruit et, surtout, beaucoup plus efficaces. Le bruit est divisé par trois ».
Dans le cadre d’un « plan anti-bouchons pour changer la route » à 250 millions d’euros, voté par le conseil régional en 2017 et financé pour moitié par l’Etat, 57 millions d’euros servent à financer les innovations comme les enrobés phoniques, dont la pose coûte environ 1 million d’euros du kilomètre. Valérie Pécresse estime que pour rester efficace, cet enrobé doit être refait « tous les 6 ou 8 ans », mais souhaiterait à terme recouvrir l’ensemble des grands axes franciliens d’un revêtement antibruit. Cela représente 450 km si l’on compte seulement les autoroutes et voies rapides, mais 1 300 km si l’on compte tout le réseau routier national non concédé de la région, selon les chiffres publiés en 2016 par la Dirif), soit un budget potentiel compris entre 450 millions et 1,3 milliards d’euros !
 

© Bruitparif
Article issu du magazine Terrassements & Carrières n° 170.
Retrouvez toute l'information "terrassements" dans Terrassements & Carrières.
Terrassements & Carrières, le trait d'union entre les professionnels de l'extraction, de la valorisation des matériaux et les entreprises de la construction.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
  Sébastien teste les lunettes connectées d'Expert Téléportation

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste des lunettes uniques en France.
+ de vidéos BTP ça tourne
Exclu
Copac sur la voie de l’excellence
Créé en 1990, le groupe Copac est passé d’un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros en 2010 à 25 millions d’euros en 2019...
À lire également
Une grave bitume pour le passage de machines hors-normes
Une grave bitume pour le passage de machines hors-normes
Elaborer une grave bitume qui résiste à un trafic intense engendré par des bus, des poids lourds, des véhicules légers et des machines hors-normes pesant jusqu’à 57 tonnes en charge. Tel était le défi du laboratoire routier de Spie batignolles malet, relevé grâce à l’élaboration du GB Epsilon + aux performances mécaniques importantes.
Roger Martin réalise la déviation de Port sur Saône (70)
Roger Martin réalise la déviation de Port sur Saône (70)
Dans le cadre du projet d’aménagement de la RN 19, liaison entre Langres (A31) à l’Ouest et Delle (frontière Suisse) à l’Est via Vesoul, Lure et Héricourt, la DREAL Bourgogne-Franche-Comté a pour mission d’améliorer les conditions de circulation de cet axe routier principal. Pour y parvenir, elle s’appuie notamment sur le savoir-faire du groupe familial Roger Martin.
La RD36 trouve son guide
La RD36 trouve son guide
Au niveau du Christ-de-Saclay, dans l’Essonne, le groupement constitué d’Eurovia, STRF, Flan Terrassement et Chantiers Modernes, s’affaire à l’élargissement à 2x2 voies de la RD36. Le projet, évalué à 13,5 M€ HT, porte également sur le réaménagement du carrefour où convergent la RD36 et la N118, avec la création d’un passage inférieur pour la RD36 et la réalisation de bretelles d’entrée et de sortie pour la N118. La mise à 2x2 voies de la départementale, combinée à la création de cinq bassins de régulation hydraulique, contraint le groupement à procéder aux terrassements « en pointillé ». « Nous avons débuté les travaux fin mai 2018, en veillant bien à maintenir l’ouvrage existant sous exploitation, indique Jean-Marie de Padirac, chef de secteur à l’agence Flan Terrassement basée à Plaisir. Nous nous sommes attaqués aux terrassements de la trémie Ouest avant de laisser place aux opérations de génie civil de cette partie fin octobre 2018. » Le mois d’avril 2019 a ensuite vu la remise en service de la partie supérieure de l’ouvrage. Les terrassements de la trémie Est ont alors été amorcés en mai et se poursuivent cet été sur les voies latérales. Il faudra attendre début novembre prochain pour voir la mise en service de l’ouvrage global. À ce jour, les équipes du groupement réalisent les bretelles d’entrée et de sortie de la N118. « Après réglage de l’arase, nous posons un géotextile, puis passons à la couche de forme, réalisée en deux couches, décrit William Blanc, chef de chantier de Flan Terrassement. Sur les bretelles, nous prévoyons la pose de 31 cm d’enrobés à module élevé sur 4 couches, à la résistance élevée. » Sous le passage inférieur, quasiment finalisé, pas de dalle de transition. Rien qu’une zone de transition en remblai renforcé, constituée d’un sandwich alternant géogrille et remblais en 4 couches. Prochaine étape : la requalification du carrefour de l’accès au CEA, afin de préparer l’arrivée du BHNS* en septembre 2019.
Climent TP et Vinci Construction Terrassement : une histoire d’hommes
Climent TP et Vinci Construction Terrassement : une histoire d’hommes
Il y a quelques jours, Vinci Construction Terrassement officialisait le rachat de Climent TP, une société franc-comtoise spécialisée dans les travaux publics basée à Voujeaucourt, dans le Doubs. Si ce rapprochement a surtout pour intérêt de pérenniser une entreprise vieille de 85 ans, successivement dirigée par trois générations d’entrepreneurs, il part d’une relation humaine, de confiance, entre son président Christophe Climent, et Benoît Denizot, président de Vinci Construction Terrassement.
Les raisons de la pénurie de bitume avec Routes de France
Les raisons de la pénurie de bitume avec Routes de France
Comme en 2018 à la même période, les entreprises de construction et de maintenance des infrastructures routières et des espaces publics font actuellement face à des difficultés d’approvisionnement en bitume. Quelles en sont les raisons ? Explications. 
Roger Martin : « Nous restons vigilants avec le cycle électoral à venir »
Roger Martin : « Nous restons vigilants avec le cycle électoral à venir »
Pour l’entreprise familiale Roger Martin, l’activité de grands travaux, qui inclut les agences terrassements et enrobés, s’est bien portée en 2018.
Orly s'offre le chantier de l'été
Orly s'offre le chantier de l'été
Construite en 1947, la piste n° 3 de l'aéroport de Paris-Orly ne pouvait plus se contenter d'une simple rénovation, mais plutôt, être démolie pour être reconstruite en respectant les nouvelles normes aéronautiques européennes en vigueur. Préparée minutieusement et réglée comme du papier à musique, cette opération hors norme s'accompagne de plusieurs autres travaux annexes, incluant le renforcement et la réfection d'étanchéité du pont au-dessus de la RN7, ainsi que la fermeture de la piste n° 2 qu'elle croise. Au total, 4 600 vols ont donc été annulés pour l'occasion, et le chantier de l'été doit impérativement respecter les délais fixés par le Groupe ADP, pour une réouverture programmée le 2 décembre. Depuis le 29 juillet, l'aéroport de Paris-Orly accueille l'un des plus importants chantiers de France ! Orchestré par le Groupe ADP et réalisé par un groupement emmené par Colas Ile-de-France Normandie pour le lot principal qui consiste à reconstruire entièrement - sur les 2/3 de sa surface - la piste n° 3, qui avait été construite sur des dalles en béton en 1947 puis rallongée en 1959, « lesquelles n'étaient plus stabilisées », selon Régis Lacote, directeur de l'aéroport. Réaliser des travaux de rénovation, comme entre 1989 et 1993, n'était plus possible sachant qu'une remise à niveau répondant aux nouvelles normes aéronautiques était nécessaire. « Depuis 2016, poursuit-il, nous savions qu'il fallait réaliser de gros travaux et il nous a fallu 2 ans de préparation pour ce chantier. »
Tous les articles TERRASSEMENTS
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Janvier 2020
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
Biogaz Europe
29 Janvier 2020
Biogaz Europe
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.