Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Terres excavées : Bouygues Travaux Publics et le BRGM lancent le projet Immoterre

Partager :
Terres excavées : Bouygues Travaux Publics et le BRGM lancent le projet Immoterre
Par Anthony Laurent, le 29 novembre 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Terrassements
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Bouygues Travaux Publics et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) annoncent leur partenariat concernant un « ambitieux » projet de R&D visant à « explorer des solutions innovantes » pour gérer les terres excavées. En ligne de mire : les travaux du Grand Paris Express.

Bouygues Travaux Publics et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) ont profité du salon Pollutec pour annoncer officiellement le lancement de leur partenariat pour la « gestion durable » des terres excavées. Dénommé « Immoterre », leur projet commun a pour objectif « la gestion et l’optimisation des déblais issus de travaux d’infrastructures, notamment ceux du Grand Paris Express. »

Projet de R&D, réalisé dans le cadre de l’Institut Carnot – BRGM, qui encourage les travaux de recherche scientifique en partenariat public-privé, Immoterre s’oriente autour de deux axes : la caractérisation et la stabilisation des contaminants. Plus concrètement, il s’agit pour Bouygues Travaux Publics et le BRGM de proposer deux solutions. « Une première permettant l’analyse rapide des éléments traces dans les terres excavées pour orienter les déblais vers les filières adéquates. Une seconde permettant de stabiliser ces éléments traces afin d’en réduire la mobilité, et ainsi de diminuer les coûts d’évacuation de ces terres en favorisant les installations de stockage de déchets inertes », annoncent les deux partenaires.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
43 millions de tonnes de déblais pour le Grand Paris Express

Pour Hubert Leprond, responsable de l’unité sites, sols et sédiments pollués au BRGM, « cette collaboration pluriannuelle vise à proposer un processus de traitement des terres naturellement riches en éléments traces qui permettra de les immobiliser. Pour les usagers, riverains et parties prenantes d’un projet, l’enjeu est considérable : il s’agit de réduire les nuisances en diminuant les transports et les contraintes de stockage définitif. » Pour Christophe Portenseigne, directeur technique de Bouygues Travaux Publics, « renforcer notre connaissance scientifique des contaminants présents naturellement à des concentrations élevées dans les sous-sols franciliens » constitue l’un des « objectifs majeurs » d’Immoterre.

Les travaux souterrains du Grand Paris Express vont engendrer, au total, près de 43 millions de tonnes de déblais, dont une proportion non négligeable de terres non inertes au regard des critères d’admission en installation de stockage de déchets, car présentant des concentrations naturelles élevées en éléments traces (sélénium et molybdène notamment).

Crédit photo : DR
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Terrassements & Carrières.
Terrassements & Carrières, le trait d'union entre les professionnels de l'extraction, de la valorisation des matériaux et les entreprises de la construction.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  Déconfinement : le secteur du BTP repart
Alors que la France est entrée dans la phase 2 du déconfinement, le secteur du bâtiment et des travaux publics se remet en marche. Le retour à la normale n'est toutefois pas pour tout de suite.
+ de vidéos BTP ça tourne
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Yann Madeline, président de la Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement
Crise du Covid-19 oblige, Construction Cayola a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Ou comment s’organise la profession en cette période inédite... Yann Madeline, président Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement (FNSA) s’est pris au jeu et nous évoque son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Sarens France : « 35 grues sur chenilles en activité en France »
Sarens France : « 35 grues sur chenilles en activité en France »
Du Nord au Sud, l’activité ne manque pas pour Sarens France ! Son référent Grues sur chenilles, Jean-Sébastien Gomila, a placé plusieurs machines sur des chantiers phares en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. En parallèle, en région parisienne, le Grand Paris Express continue sa consommation en grue sur chenilles treillis et/ou télescopiques. L’agence de Paris, quant à elle, continue de monter en puissance…
Nanterre Coeur Université obtient le label BiodiverCity Ready
Nanterre Coeur Université obtient le label BiodiverCity Ready
Nanterre Cœur Université est l'un des tout premiers projets d'aménagement en France à recevoir le label BiodiverCity Ready phase conception, en démarche pilote de préfiguration. Ce nouveau label est un outil inédit d'évaluation et de valorisation de la prise en compte de la biodiversité à l'échelle du quartier.
L’extension de Port-La Nouvelle (Aude) assurée par Bouygues TP
L’extension de Port-La Nouvelle (Aude) assurée par Bouygues TP
Dans l’Aude (11), Bouygues Travaux Publics s’est vu attribuer, par la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, le contrat d’extension portuaire de Port-La Nouvelle, estimé à 199 millions d’euros. ​
Eole : des déblais aériens
Eole : des déblais aériens
Entre Courbevoie et Saint-Lazare, le creusement de 6 km de prolongement du RER E (projet Éole) va générer 1 300 000 tonnes de déblais (hors puits). Le traitement des boues du tunnelier, qui entre en service cet été, est assuré par un ouvrage provisoire à Courbevoie, la Base Seine, alimenté par une conduite de marinage aérienne. Après avoir creusé une centaine de mètres depuis son démarrage fin février 2019, le tunnelier Virginie a fait halte dans le sous-sol de Courbevoie (92). Il passera à la vitesse supérieure cet été afin de respecter le délai de 24 mois imposé pour creuser les quelque 6,1 km de tunnel entre la gare St-Lazare et La Défense. Ce tunnelier à pression de boue de 11,1 m de diamètre progressera alors à un rythme de 10 à 15 m par jour (entre 7 h et 22 h). « La fonction fondamentale de la boue de forage est d'apporter au terrain, au contact de l'excavation, les qualités permettant d'obtenir un confinement des parois de celle-ci. Cela nécessite l'imperméabilisation des parois de la galerie, un gradient de pression de confinement suffisamment élevé qui est ici de 5 bars, mais aussi un écoulement du marinage », explique Marin Du Couëdic, conducteur de travaux chez Bouygues TP et responsable des boues sur la Base Seine du projet Éole. Car les boues endossent un rôle essentiel dans la bonne conduite du projet. « Elles lubrifient les conduites, les outils de coupe et les pompes du tunnelier, et sont garanties neutres vis-à-vis de la station de traitement des boues et de l'environnement », ajoute le responsable. La tenue des délais ne fait aucun doute pour la maîtrise d’ouvrage, qui optimisera encore le planning grâce à la construction d’un hangar acoustique de 16 m de haut et de 70 ml qui recouvrera le puits Gambetta Est. Ainsi, le travail et l’approvisionnement des voussoirs et des matériaux pourront se faire jour et nuit.
Monaco : bassin d'orage ou oeuvre d'art ?
Monaco : bassin d'orage ou oeuvre d'art ?
A coups de grands projets structurants, la Principauté de Monaco a transformé son territoire en maître étalon du génie civil urbain. Mais la place manque. Cruellement. Depuis les années 50, ce petit territoire de 2 km², coincé entre la France et la mer, gagne sur la mer pour agrandir son foncier. Le projet de l’Anse du portier va dans ce sens. Mais quand un projet de cette ambition se heurte aux contraintes de place, il faut trouver des solutions innovantes. C’est le cas pour le bassin d’orage du rond-point du portier.
Bouygues Construction choisit Fein pour développer une meuleuse haute sécurité
Bouygues Construction choisit Fein pour développer une meuleuse haute sécurité
Bouygues Construction et Fein, fabricant allemand d’outillage électroportatif professionnel, viennent de signer un partenariat avec l’objectif de concevoir une meuleuse efficace et aux conditions de sécurité optimales, pour tous les opérateurs sur chantiers.
Le siège de la Métropole Européenne de Lille est livré
Le siège de la Métropole Européenne de Lille est livré
Après 19 mois de travaux, les équipes de Linkcity Nord-Est et de Bouygues Bâtiment Nord-Est ont livré, le 20 décembre dernier, le nouveau siège de la Métropole Européenne de Lille (MEL), baptisé Biotope.
Tous les articles TERRASSEMENTS
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
Confs'Amiante Bâti
25 Juin 2020
Confs'Amiante Bâti
Webinaire Effluents non Domestiques
25 Juin 2020
Webinaire Effluents non Domestiques
+ d'événements
Emploi
- Chef d'équipe travaux publics
- Chef d'équipe travaux publics
- Conducteur / Conductrice de benne TP
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.