Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

RÉSEAUX VRD
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Infranum : 30 propositions pour les télécoms de demain

Infranum : 30 propositions pour les télécoms de demain
Par La rédaction, le 9 mars 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
A quelques semaines de l’élection présidentielle, Infranum dévoile ses 30 propositions pour une France connectée et durable. 

A quelques encablures de l’événement-rencontre organisé par Infranum pour confronter les candidats à la présidentielle aux défis des infrastructures numériques de demain, la fédération InfraNum a formulé Trente Propositions pour une France Connectée et Durable.

Un enjeu vital

Juste avant le rendez-vous du 23 mars intutilé « Regards croisés des candidats » ces propositions sont le fruit d’une concertation des membres de la fédération et tracent les enjeux des infrastructures numériques pour le quinquennat à venir. Des infrastructures essentielles, gages de cohésion et de résilience. Alors que les réseaux de communications électroniques, véritables « lignes de vie » du pays, ont été mis au premier plan au cours de la crise sanitaire, le premier enjeu pour InfraNum est d’assurer l’atteinte de la société du Gigabit d’ici 2025. Outre les mesures susceptibles d’accélérer les déploiements en fibre optique, les enjeux de pérennité et de résilience de ces réseaux dans un contexte de bascule du réseau cuivre vers des réseaux en fibre optique, seront structurants.
A partir de fondations numériques solides, bâtir une France connectée et durable

Rester pionnier et leader

Les membres de la fédération et leurs partenaires publics, ancrés dans les territoires, sont les acteurs de la transformation numérique pour relever les défis environnementaux, sociaux et démocratiques. La fédération s’engage pour le développement de projets de territoires connectés (smart territoires) au service de la transition environnementale. Après avoir ouvert la voie à l’échelle européenne au sujet du déploiement de la fibre optique, la France a l’opportunité de rester pionnière et souveraine en matière d’innovation territoriale, y compris dans les zones rurales.

Une opportunité de croissance

Des infrastructures au service de la compétitivité de notre économie
Bien que la France figure en tête des déploiements de fibre optique en Europe, les entreprises françaises sont encore faiblement numérisées. Une véritable prise de conscience s’impose pour accélérer la transformation numérique des entreprises.
D’autre part, et tandis que la réindustrialisation est un chantier majeur de l’après-crise sanitaire, les perspectives de modernisation de ce secteur sont nombreuses et largement inexploitées (industrie 4.0). A cet égard, et en lien avec les travaux menés au sein du Comité stratégique de filière (CSF Infrastructures numériques), la 5G apparait comme une véritable technologie de rupture qui ouvre de nouvelles perspectives pour notre industrie.

L’export ne doit pas être négligé

Enfin, InfraNum est particulièrement attentive au rayonnement international de la filière qui, de l’Europe à l’Afrique, a déjà démontré sa capacité à s’exporter. Des projets porteurs d’emploi pour les décennies à venir.  Mobilisant aujourd’hui près de 40 000 ETP, la filière se projette vers l’avenir et anticipe les besoins de demain. Les infrastructures et les services qui seront construits sur leurs fondements nécessiteront des compétences pérennes et à l’échelle de l’ensemble du territoire. Le renforcement de l’apprentissage et de la féminisation des professions figurent parmi les enjeux des prochaines années.
La fédération InfraNum est engagée au service de territoires plus inclusifs, plus durables, plus attractifs et évidemment plus connectés.
 
Les 30 propositions que l’on retrouve aussi sur le site de la fédération :

1-
Anticiper le raccordement en fibre des constructions neuves en veillant à ce que le promoteur identifie l’opérateur d’immeuble en fibre optique en amont de l’obtention du permis de construire ou du permis d’aménager lors de la consultation des tiers
2- InfraNum demande l’extension de l’avis consultatif de l’ABF au déploiement de la fibre optique dans les territoires afin de permettre aux opérateurs d’infrastructure d’installer plus vite les équipements nécessaires au raccordement des foyers
3- Afin d’accélérer le raccordement des immeubles, le délai laissé aux propriétaires pour formuler leurs observations devrait être de 2 mois maximum, et non d’au moins 2 mois. Il conviendrait également de passer de 12 à 3 mois le délai dans lequel les assemblées générales seraient amenées à statuer sur la proposition de desserte de l’immeuble
4- Établir d’ici fin 2022 un plan d’action concerté pour résoudre les points de blocage identifiés par l’étude relative aux raccordements complexes réalisée par l’Agence nationale de la cohésion des territoires et la Direction générale des entreprises
5- Abonder significativement l’enveloppe de l’appel à projets dédiée aux raccordements complexes, en fixant le niveau de participation de l’État à hauteur de 50% des surcoûts observés
6- Constituer un mécanisme ou un véhicule financier ad-hoc, articulé avec les crédits mobilisés dans le cadre de l’appel à projets précité, qui pourrait assurer durablement le financement, la réalisation et la maintenance de génie civil nécessaire à la réalisation des raccordements et des extensions de réseaux lorsque les infrastructures d’accueil ne sont pas mobilisables
7- Réviser le guichet « cohésion numérique » en relevant le seuil de débit exigé à 30 Mbit/s (très haut débit), prolonger son ouverture jusqu’au 31 décembre 2025 a minima
8- Organiser un Grenelle de la résilience et de la souveraineté des infrastructures numériques à l’aune de la décentralisation des réseaux
9- Mettre en place les mécanismes financiers pérennes reconnaissant la diversité des contextes d’exploitation pour assurer l’économie de long terme des réseaux en zone rurale
10- Bâtir une stratégie de souveraineté numérique transversale à l’échelle nationale et européenne, intégrant les enjeux liés aux infrastructures numériques et faisant de la commande publique un véritable levier de souveraineté
11- Abonder rapidement l’appel à projets « territoires intelligents et durables » afin de porter les crédits alloués à 100 M€ et permettre le soutien de l’ensemble des dossiers éligibles déposés
12- Inclure dans les dispositifs d’accompagnement des initiatives publiques un volet numérique dédié au développement des territoires durables et connectés
13- Création d’un ministère du Numérique de plein exercice auquel serait rattaché un comité de pilotage interministériel doté d’un fonds durablement abondé de soutien à certains usages clés des territoires
14- Prévoir un volet territorial à la feuille de route « numérique et environnement », qui pourrait coordonner les différents dispositifs existants
15- Lancer une stratégie d’accélération « numérique et environnement » qui offrirait les moyens de mettre en œuvre efficacement la feuille de route éponyme
16- Généraliser la mise en place de projets de territoires durables et connectés, en constituant une mission dédiée chargée d’accompagner et de soutenir financièrement et en ingénierie les collectivités candidates
17- Prévoir une aide financière de 2 000€ pour permettre l’accès à la fibre pour les TPE/PME en cas de difficultés avérées de raccordement dans les territoires les plus isolés
18- Simplifier l’utilisation des infrastructures existantes pour faciliter le déploiement de la fibre dédiée pour les entreprises et veiller à l’éligibilité des entreprises dans les différentes zones de déploiement
19- Mettre à la disposition des entreprises des “kits de survie” sur les sujets numériques, incluant des dispositifs de cybersécurité et de visibilité en ligne souverains
20- Renforcer la lisibilité des dispositifs d’accompagnement existant, conduire un plan national de sensibilisation et de formation aux outils numériques pour les TPE et PME et déployer des « conseillers numériques » dédiés aux entreprises, en lien avec les chambres consulaires et les organisations patronales (CCI, chambres des métiers, …)
21- Etablir, en concertation avec l’ensemble des acteurs de la filière, les modalités techniques et financières permettant de développer les usages innovants de la 5G, au bénéfice des industriels et des territoires
22- En lien avec les besoins des industriels et de leurs organisations professionnelles, renforcer le plan d’accompagnement Industrie 4.0 pour moderniser nos sites industriels par le recours à la 5G privée
23- La filière française doit, au même titre que la filière aéronautique, être identifiée comme un fleuron de l’industrie française. Un accompagnement d’autant plus fort de la diplomatie économique peut permettre à la France de concurrencer la Chine ou les États-Unis dans la construction d’infrastructures numériques et l’offre française pour la ville durable. L’étendard French Fab, peu connu en dehors de la France, doit voir ses moyens augmentés
24- Renforcer identification/visibilité de la filière auprès des décideurs/bailleurs nationaux et internationaux en jouant un rôle clé dans le programme européen D4D (Digital For Development) et du programme Global Gateway
25- Accorder une priorisation des financements publics français et européens en faveur des projets d’infrastructures numériques ; faciliter l’accès aux dispositifs de cautionnement des échanges internationaux (de type COFACE) pour les entreprises françaises
26- Poursuivre et amplifier la mise en œuvre de l’EDEC « infrastructures numériques »
27- Renforcer les actions soutenant la féminisation des professions du numérique
28- Mettre en place un dispositif simplifié, sous contrôle de l‘OPCO, offrant des modules de formation complémentaires pour l’accès à de nouveaux métiers
29- Renforcer les formations en alternance permettant une gestion prévisionnelle des emplois et compétences sur le secteur des infrastructures numériques (GPEC)
30- Renforcer et diversifier l’offre de formation relative aux infrastructures et services numériques à destination des collectivités territoriales et de l’État, le cas échéant en encourageant les partenariats entre organismes de formation des agents publics et la filière industrielle
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Une journée avec un chauffeur livreur
Dernier numéro
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
N° 277
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Les investissements télécoms en hausse
Les investissements télécoms en hausse
L’Arcep a fait un point annuel sur la situation du marché des télécoms français, sur ses principaux chantiers, et a publié son observatoire annuel.
KL26 sur fourgon tronqué - 600kg de charge utile et 11,80m de hauteur de travail - A découvrir en vidéo !
KL26 sur fourgon tronqué - 600kg de charge utile et 11,80m de hauteur de travail - A découvrir en vidéo !
Le modèle KL26 bénéficie de toutes les innovations de la gamme "Light" de Klubb : un bras en aluminium et en acier HLE, un design entièrement revue pour obtenir plus de 600kg de charge utile !
Télécoms : un laboratoire territorial unique
Télécoms : un laboratoire territorial unique
Les territoires connectés, tout le monde en parle. Tout le monde en veut. L’arrivée de la fibre optique et du très haut débit rend ce concept plus tangible. Mais à force d’en parler, est-ce qu’on ne galvaude pas le terme ? Qu’est-ce que c’est finalement un territoire connecté ? Nous sommes allés à la rencontre d’Éric Jammaron, le président d’Axione, pour avoir son avis sur la question.
L'international des infrastructures numériques
L'international des infrastructures numériques
La filière des infrastructures numériques se mobilise pour son développement international et lance le 1er catalogue de la filière pour séduire à l'export.
En avant pour la 5G industrielle !
En avant pour la 5G industrielle !
Infranum se dit très satisfaite des dispositions prises pour accélérer le déploiement des applications de la 5G et accroître la compétitivité de l’industrie française.
Le secteur des télécoms à la loupe
Le secteur des télécoms à la loupe
Alors que le secteur des infrastructures numériques connait une impressionnante euphorie depuis quelques années, il n’est pas inutile, loin de là, de faire un point sur la situation d’un pan de l’économie qui porte sur ses épaules le plus gros chantier d’infrastructure de notre pays. Infranum, l’Avicca et la Banque des territoires ont donc présenté l’Observatoire du THD.
Eutelsat : la connexion venue d’en haut
Eutelsat : la connexion venue d’en haut
Alors que le plan France très Haut Débit a pour ambition de fibrer 100 % des foyers français, les techniques alternatives n’ont pas dit leur dernier mot. Au contraire, elles se montrent même de précieuses alliées pour que chacun goute aux joies de l’internet à haute vitesse. C’est le cas pour le satellite. Rencontre avec David Bertolotti, Directeur des affaires institutionnelles et internationales d’Eutelsat.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Événements
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Juin 2022
Forum Zéro Carbone Bordeaux
30 Juin 2022
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
+ d'événements
Emploi
- Technicien(ne) d'études BTP génie climatique et énergétique
- Conducteur / Conductrice de travaux en électricité
- Manoeuvre de chantier
- Responsable HSE - Hygiène Sécurité Environnement BTP
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.