Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

RÉSEAUX VRD
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Une carte pour la géothermie du Grand Paris

Une carte pour la géothermie du Grand Paris
Par La rédaction, le 1er février 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le potentiel de la géothermie de surface de la Métropole du Grand Paris a été cartographié après un an et demi de travail.

C’est après un an et demi de travail que le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) et la Métropole du Grand Paris, avec l’appui de l’Ademe et en partenariat avec l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR), ont identifié les zones favorables au développement de la géothermie pour réchauffer ou refroidir les bâtiments. Le potentiel calorifique du sous-sol dans les 131 communes métropolitaines y est jugé considérable.

Déployer la géothermie sur le territoire

Dans le cadre de son Plan Climat Air Énergie Métropolitain (PCAEM), la Métropole du Grand Paris et le BRGM, Service géologique national, ont lancé une étude pour connaitre le potentiel de la géothermie de surface sur le territoire comprenant Paris et les 130 communes métropolitaines environnantes, afin de disposer d’un outil d’aide à la décision pour le déploiement de cette énergie durable identifiée comme principale source d’énergie renouvelable.
La géothermie dite de surface permet de capter la température du sous-sol entre 0 et 200 mètres de profondeur afin de réchauffer ou de refroidir des bâtiments selon les besoins saisonniers. Souvent couplés à une pompe à chaleur, les dispositifs utilisés peuvent, selon les cas, s’adapter aux maisons individuelles, aux grands bâtiments tertiaires ou à des quartiers entiers.

Appréhender la quantité d’énergie disponible

Les géologues et thermiciens du Service géologique national ont pu ainsi évaluer la quantité d’énergie qui pourrait être extraite du sous-sol métropolitain via deux techniques éprouvées : les échangeurs verticaux et les doublets sur nappes. La première consiste à faire circuler un fluide dans des sondes enfouies dans le sous-sol afin que celles-ci absorbent la température ambiante. La seconde permettrait d’exploiter directement les calories des nappes d’eau contenues dans les roches du Lutétien, de l’Yprésien-Cuisien et dans la Craie. Ce contexte hydrogéologique nécessite l’installation de systèmes locaux en boucle ouverte permettant le pompage d’une eau légèrement plus chaude que la surface en hiver (et plus froide en été). L’ensemble doit être couplé à une pompe à chaleur, machine peu énergivore qui permet d’élever ou d’abaisser la température extraite du sous-sol afin d’optimiser la production de chaud en hiver et de froid en été.

Décarboner la facture du Grand Paris

À l’échelle de la Métropole du Grand Paris, la consommation actuelle en énergie thermique (chauffage, eau chaude sanitaire, climatisation) est estimée à 50,94 TWh par an. Selon l’étude menée par le BRGM, la géothermie de surface pourrait en théorie couvrir plus de la moitié de ces besoins, si tous les bâtiments disposaient des systèmes de distribution adéquats exigés par les pompes à chaleur.
À ce jour, on estime à 900 le nombre d’installations de géothermie de surface au sein de la Métropole du Grand Paris.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Une journée avec un chauffeur livreur
Dernier numéro
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
N° 277
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Le futur sans tranchée : la pose de gaines techniques et pipelines en toute sécurité
Le futur sans tranchée : la pose de gaines techniques et pipelines en toute sécurité
L’énergie va devenir aussi rare que vitale et les nouveaux réseaux qui vont la prendre en charge devront être posés de façon sûre et durable. C’est là qu’interviennent les techniques sans tranchée qui mettent aussi en avant une notion environnementale forte et séduisante.
Christian Jacob « nous travaillons afin  que le béton soit toujours la bonne réponse »
Christian Jacob « nous travaillons afin que le béton soit toujours la bonne réponse »
Président du groupe produit assainissement de la FIB, Christian Jacob fait le point sur l’intérêt du béton, les projets de la FIB pour que le béton demeure une référence.
Le Sedif file vers de l'eau ultra pure
Le Sedif file vers de l'eau ultra pure
Déjà pionnier en 1999 avec la nanofiltration, le Sedif pari à nouveau sur le futur avec l'Osmose inverse basse pression, synonyme d'une eau débarrassée des micro polluants, du calcaire et même, à terme, du chlore.
Pierre Rampa : « je ne suis que le capitaine de l’équipe de France  des canalisateurs »
Pierre Rampa : « je ne suis que le capitaine de l’équipe de France des canalisateurs »
Succédant à Alain Grizaud à la présidence des Canalisateurs, Pierre Rampa a été élu mi-juin pour trois ans lors de la dernière assemblée générale de l’organisation professionnelle. Rencontre avec un homme passionnant et passionné par l’eau, qu’il surnomme « l’or bleu ».
Cyrille Hanang: « nous sommes une marque qui peut attester d’un haut niveau d’exigence »
Cyrille Hanang: « nous sommes une marque qui peut attester d’un haut niveau d’exigence »
Installé en France depuis 20 ans, Electrosteel fabrique des canalisations en fonte ductile. Cyrille Hanang, directeur Général délégué France/Europe revient sur un parcours parfois semé d’embûches.
Télécoms : un laboratoire territorial unique
Télécoms : un laboratoire territorial unique
Les territoires connectés, tout le monde en parle. Tout le monde en veut. L’arrivée de la fibre optique et du très haut débit rend ce concept plus tangible. Mais à force d’en parler, est-ce qu’on ne galvaude pas le terme ? Qu’est-ce que c’est finalement un territoire connecté ? Nous sommes allés à la rencontre d’Éric Jammaron, le président d’Axione, pour avoir son avis sur la question.
Trancheuses : trouver les relais de croissance
Trancheuses : trouver les relais de croissance
Les trancheuses sont un outil redoutable pour faire du linéaire et poser des réseaux à cadence élevée. Mais ces machines très spécialisées continuent-elles à séduire et ont-elles les moyens d’innover et de se diversifier ?
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Événements
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Juin 2022
Forum Zéro Carbone Bordeaux
30 Juin 2022
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
+ d'événements
Emploi
- Technicien(ne) d'études BTP génie climatique et énergétique
- Conducteur / Conductrice de travaux en électricité
- Manoeuvre de chantier
- Responsable HSE - Hygiène Sécurité Environnement BTP
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.