Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Un nouveau projet de valorisation du gaz de décharge au Canada pour Waga Energy

Un nouveau projet de valorisation du gaz de décharge au Canada pour Waga Energy
Mesure de la composition du gaz sur un puit de captage du site de stockage des déchets de Saint-Étienne-des-Grès (Québec). Crédit RGMRM
Par la rédaction, le 15 avril 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
En signant un contrat avec la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM) et l’énergéticien canadien Energir pour l’achat de gaz produit par son site d’enfouissement des déchets de Saint-Étienne-des-Grès au Québec, Waga Energy voit l’instalation de sa toute première solution Wagabox au Canada. Lancée en Europe il y a 5 ans, cette solution permet de valoriser le gaz des décharges sous forme de biométhane, sans contrainte technique ou financière pour les opérateurs.

La nouvelle unité unité Wagabox de Saint-Étienne-des-Grès pourra traiter 3 400 m3/h de gaz de décharge et produire 130 GWh de biométhane par an, soit la consommation annuelle de 8 000 foyers québécois. Sa mise en service, en 2022, évitera l’émission de 23 000 tonnes d’eqCO2 par an dans l’atmosphère. Ce projet contribuera à l’objectif d’atteindre du gouvernement québécois de faire circuler 10 % de gaz vers dans les réseaux en 2030.
La RGMRM est le premier opérateur de traitement des déchets nord-américain à bénéficier de la solution Wagabox qui associe une innovation technologique et un modèle d’investisseur-exploitant. Elle permet de valoriser le gaz des décharges sous forme de biométhane, sans contrainte technique ou financière pour les opérateurs. Cette approche a permis à Waga Energy de s’imposer en 5 ans comme le leader de ce marché.
Dix unités Wagabox ont été mises en service en France depuis 2017. Elles alimentent 35 000 foyers français et évitent 45 000 tonnes d’eqCO2 par an. Cinq autres unités sont en construction, dont trois de très grande capacité sur un site de Veolia, près de Paris, un site de Ferrovial Servicios près de Barcelone (Espagne), et sur le site de la RGMRM, à Saint-Étienne-des-Grés.

     Une technologie de rupture
L’unité Wagabox au Québec sera construite par la filiale canadienne de Waga Energy, avec l’appui de sous-traitants locaux. Seul le module de distillation cryogénique, qui concentre une part importante du savoir-faire de Waga Energy, sera fabriqué dans le bassin industriel grenoblois (France) et acheminé par voie maritime.
La technologie Wagabox est issue de 10 années de R&D au sein du groupe Air Liquide et de Waga Energy. Combinant filtration membranaire et distillation cryogénique, elle fournit un biométhane de haute qualité, pouvant être injecté directement dans les réseaux de gaz. Elle incite les opérateurs de site d’enfouissement à optimiser le captage du gaz et contribue à réduire les nuisances olfactives et les émissions fugitives de méthane. « Grâce à la solution Wagabox, des centaines de sites d’enfouissement des déchets nord-américains vont pouvoir devenir producteur de biométhane et contribuer à la transition énergétique, tout en générant des revenus complémentaires sans investissement ni contrainte d’exploitation », explique Mathieu Lefebvre, président et cofondateur de Waga Energy.
Saint-Étienne-des-Grès est le plus important site d’enfouissement des déchets géré par une collectivité au Québec. Il reçoit 180 000 tonnes de déchets par an. Le gaz produit par la dégradation des matières organiques est actuellement collecté et brûlé dans une torchère.

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À lire également
Loire-Bretagne : des aides pour les boues post-Covid19
Loire-Bretagne : des aides pour les boues post-Covid19
C’est le 2 juillet que le conseil d’administration de l’agence de l’eau Loire-Bretagne a adopté un dispositif d’aides d'urgence pour gérer les boues des stations d’épuration, afin d’éponger les frais occasionné par la Covid-19.
Bilan gaz Auvergne-Rhône-Alpes : moins de consommation et plus de gaz vert en 2020
Bilan gaz Auvergne-Rhône-Alpes : moins de consommation et plus de gaz vert en 2020
La baisse de la consommation nationale de gaz en 2020 s’est également confirmée pour la région Auvergne Rhône Alpes avec – 6 % par rapport à 2019. Climat exceptionnellement doux et crise sanitaire ont ainsi participé à ce phénomène de baisse tendancielle observé par GRTgaz. À l’heure du bilan annuel, George Seimandi, délégué territorial GRTgaz Rhône Méditerranée est également revenu sur l’essor des gaz renouvelables, une dynamique qui s’est encore poursuivie cette année.
Plus de 700 participants aux Rencontres nationales de la gestion des eaux à la source
Plus de 700 participants aux Rencontres nationales de la gestion des eaux à la source
Lors des dernières "Rencontres nationales de la Gestion des Eaux à la Source - séparer, traiter, valoriser, économiser" les 13 et 14 octobre derniers, à Dijon, l’événement s’est déroulé dans une version adaptée à la situation sanitaire, rassemblant plus de 700 participants, 300 sur place et plus de 400 connectés à distance.
L’entreprise CCTA distinguée pour ses bonnes pratiques
L’entreprise CCTA distinguée pour ses bonnes pratiques
Missionné par ses clients Terega, Gaz de France, Veolia, etc., CCTA assure la maintenance des canalisations gaz et eau, afin d’éviter les accidents et leurs conséquences qui peuvent avoir des effets dévastateurs pour leurs clients, mais aussi sur la sécurité des citoyens. Pour garantir une performance maximale, CCTA mise depuis 33 ans sur une politique RH assurant la qualité de vie au travail et le bien-être de ses salariés. Une politique entrepreneuriale distinguée par le Prix des bonnes pratiques 2021, dans le cadre des Prix nationaux de la Qualité décernés par France Qualité.
Le Sedif promeut ses engagements environnementaux
Le Sedif promeut ses engagements environnementaux
Depuis près de 20 ans, le Sedif en tant que service public de l’eau met en oeuvre des actions ambitieuses et concrètes pour limiter l’impact de son activité sur l’environnement, mais aussi pour le préserver. À l’occasion de la Journée mondiale de la Terre ce jeudi 22 avril, le Sedif met en lumière son engagement à travers une campagne vidéo. Retour sur quelques uns de ces engagements et projets.
Pluvial en 2021 : entre gris clair et gris foncé
Pluvial en 2021 : entre gris clair et gris foncé
Si la filière de la gestion de l’eau à la parcelle peut compter sur son aspect essentiel et l’engouement qu’elle suscite pour affronter la pandémie, elle n’aura pas vécu l’année 2020 sans tangage. Et finalement, même si la baisse d’activité est moins forte que prévue, elle reste douloureuse. Nous nous sommes entretenus avec Jérémie Steininger, délégué général de l’Atep, pour avoir plus de détail sur ce millésime pas comme les autres.
A Massy-Antony, le futur quartier Vilgénis et son réseau de chaleur vertueux
A Massy-Antony, le futur quartier Vilgénis et son réseau de chaleur vertueux
Dès le premier trimestre 2021, les premiers usagers du futur projet urbain Vilgénis à Massy-Antony (92), bénéficieront d’un réseau de chaleur issu à 72 % d’une énergie renouvelable et de récupération : l’incinération des déchets ménagers et du bois de récupération. Soutenu financièrement par l’Ademe et la région Ile-de-France, ce projet s’inscrit pleinement dans la volonté d’Engie Solutions d’accompagner la transition vers la neutralité carbone de ce territoire.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.