Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Spie : du séchage solaire thermique à Bottrop  

Spie : du séchage solaire thermique à Bottrop  
@Spie
Par S. B., le 25 janvier 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’installation de séchage solaire thermique destinée aux boues de la station d’épuration de Bottrop permettra d’assurer le séchage de ces boues à l’aide de chaleur résiduelle et d’énergie solaire, en quantité suffisante pour atteindre un pouvoir calorifique permettant de les incinérer et ainsi de les recycler sans recourir au charbon.
 
Dans le cadre de cette nouvelle installation, Spie interviendra sur huit centrales de cogénération de chaleur et d’électricité (dont quatre nouvelles), et sur des installations complémentaires qui généreront et distribueront l’énergie thermique. Cette opération d’efficacité énergétique réduira les émissions de CO2 de 60 000 t/an. Le contrat de Spie Osmo prévoit également la maintenance des installations techniques pour les quatre prochaines années.
 
Une opération d’envergure
 
L’opération prend forme à Bottrop, sur le site de l’une des plus grandes et des plus modernes stations d’épuration d’Allemagne, qui traite les eaux usées d’un secteur comptant plus d’1,3 million d’habitants. Par un processus de traitement écologique, les boues d’épuration seront séchées à l’aide de chaleur résiduelle et d’énergie solaire. La station d’épuration est déjà autosuffisante en énergie.
Cela se fera au travers de quatre centrales de cogénération de chaleur et d’électricité supplémentaires, produisant une puissance thermique totale de 11 mégawatts. Les équipes installeront également un vaste réseau de canalisations et les équipements des nouvelles centrales de cogénération, y compris les technologies de mesure et de contrôle des équipements électriques.
 
Un process vert
 
Les boues d’épuration sont placées dans des cuves de digestion, leur fermentation produisant du gaz, qui est ensuite transformé en électricité et en chaleur par les quatre centrales de cogénération précédemment installées. Cette technique n’utilise donc pas de combustibles fossiles et permet de réduire drastiquement la consommation d’énergie de la station d’épuration.
La seconde étape consiste à incinérer les boues d’épuration après séchage. Jusque-là, pour atteindre le pouvoir calorifique nécessaire, il était nécessaire d’ajouter du charbon aux boues d’épuration. Désormais le procédé de séchage solaire thermique devrait permettre d’extraire suffisamment d’humidité pour obtenir le pouvoir calorifique recherché, sans ajout de charbon. Cette opération implique une utilisation intelligente de l’énergie thermique (chaleur excédentaire) produite par les centrales de cogénération de chaleur et d’électricité existantes et nouvelles, d’une part, et par la combustion des boues d’épuration, d’autre part.
 
Le soleil contre les boues
 
Le processus de séchage tire parti de la source naturelle d’énergie qu’offre le soleil. Semblables à des serres de culture, les 32 serres de séchage sont situées sur un site de 60 000 m2, où les boues d’épuration sont séchées selon une technique carboneutre qui exploite l’énergie solaire. Spie mettra en œuvre la distribution de l’énergie thermique à l’intérieur des serres de séchage et installera un vaste réseau de canalisations dans les bâtiments, sur un pont qui doit encore être installé, ainsi que dans les nouvelles centrales de cogénération.  
La fin de cette opération ne marquera pas la fin du partenariat de confiance entre SPIE et l’Emschergenossenschaft. Avec les spécialistes de SPIE OSMO, le fournisseur de services multi-techniques continuera à assurer le bon fonctionnement des centrales de cogénération de chaleur et d’électricité ainsi que des équipements associés pour les quatre prochaines années, dans le cadre d’un contrat de maintenance.
 
Retrouvez sur LinkedIn Sébastien Battaglini, rédacteur en chef de Réseaux VRD.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Fonds Chaleur, entre craintes et espoirs
Fonds Chaleur, entre craintes et espoirs
Le Fonds Chaleur, un atout précieux pour le développement des nouvelles énergies, jouent son rôle pour l’extension des réseaux existants, mais, selon la FNCCR, il ne soutient pas assez les nouveaux réseaux de chaleur bois-énergie.
Le Sedif fait la peau aux fuites !
Le Sedif fait la peau aux fuites !
En sa qualité de plus grand service public d’eau potable de France, tous les ans, le Sedif dévoile les chantiers mis en œuvre par ses équipes pour assurer une alimentation en eau qualitative et quantitative aux 4,6 millions d’usagers répartis dans 150 communes sur 7 départements d’Ile-de-France. Suivez-nous pour la visite !
25 % de l'électricité consommée est renouvelable
25 % de l'électricité consommée est renouvelable
Alors que la puissance totale du parc électrique EnR – éolien, solaire, hydroélectricité et bioénergies – s’élevait, fin mars 2021, à 56 828 MW, en hausse de 2 579 MW sur les douze derniers mois, ces énergies renouvelables ont couvert plus du quart de la consommation hivernale de la France métropolitaine.
Révision des tarifs du solaire : l'inquiétude est vive
Révision des tarifs du solaire : l'inquiétude est vive
Sous le titre "Révision des tarifs sur la filière photovoltaïque : l’autre éclipse solaire !", les 3 présidents Daniel Bour (Enerplan), Jean-Louis Bal (Syndicat des énergies renouvelables) et Nicolas Jeuffrain (Solidarité renouvelables) ont signé une tribune dénonçant le projet de décret du gouvernement qui mettrait toute la filière en danger économique. Voici cette tribune :
A Bordeaux, sur le chantier de la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe
A Bordeaux, sur le chantier de la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe
Avec une puissance installée de 59 MW, la centrale de Labarde sera la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe. Elle s’étendra sur plus de 60 hectares et produira 75 GWh/an, l’équivalent de la consommation électrique hors chauffage de 70 000 habitants, soit 28 % de la population bordelaise.
L’Ademe lance ses appels à projets 2021 pour la région Auvergne-Rhône-Alpes
L’Ademe lance ses appels à projets 2021 pour la région Auvergne-Rhône-Alpes
Économie circulaire, transports, efficacité énergétique, énergies renouvelables et pratiques sociales, les champs d’interventions des appels à projets 2021 proposés par la direction régionale Auvergne-Rhône-Alpes de l’Ademe, sont nombreux. Les collectivités, entreprises et associations qui souhaitent saisir ces opportunités peuvent les consulter en ligne.
En Allemagne, Spie met en place une installation de séchage solaire thermique pour les boues d’épuration d’une station
En Allemagne, Spie met en place une installation de séchage solaire thermique pour les boues d’épuration d’une station
Spie déploie ses experts de l’unité Spie Osmo pour assurer la mise en place d’une installation de séchage solaire thermique des boues d’épuration, à Bottrop, sur le site de l’une des plus grandes et des plus modernes stations d’épuration d’Allemagne. Par un processus de traitement écologique, les boues d’épuration seront séchées à l’aide de chaleur résiduelle et d’énergie solaire. La station d’épuration est déjà autosuffisante en énergie.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.