Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Loire-Bretagne : les acteurs de l’eau toujours mobilisés

Loire-Bretagne : les acteurs de l’eau toujours mobilisés
Le territoire naturel de Loire-Bretagne. Agence de l'eau.
Par V. V., le 5 janvier 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Marquée par la crise sanitaire, l’année 2020 s’est traduite par une mobilisation importante des acteurs de l’eau. Les instances du territoire Loire-Bretagne, son comité de bassin appuyé par l’agence de l’eau, ont ainsi poursuivi leurs engagements dans un contexte de changement climatique, avec la même dynamique.

Adopté en avril 2018, le plan d’adaptation au changement climatique pour le bassin Loire-Bretagne est l’un des grands chantiers du comité de bassin présidé par Thierry Burlot. Celui-ci s’est en effet engagé avec le Sdage à s’adapter aux effets du changement climatique et a décidé d’impulser une dynamique d’actions locales selon un plan. Rédigé par le comité de bassin, le plan s’est enrichis des préoccupations locales et recense des solutions envisageables, suivant 112 « leviers d’adaptation », articulé autour de 5 thèmes : qualité, milieux aquatiques, quantité, inondations et submersion marine, gouvernance.
Ce document, qui s’adresse à un public large (collectivités locales et leurs groupements, commissions locales de l’eau, chercheurs, associations, services de l’État et l’agence de l’eau. Les questions importantes du Sdage et le 11e programme d’intervention de l’agence de l’eau accordent dorénavant une plus large place à l’adaptation au changement climatique. Il présente également une étude de la vulnérabilité des territoires pour différents enjeux (eutrophisation des cours d’eau, partage de la ressource) en se fondant sur une méthode partagée avec les bassins Rhône-Méditerranée, Corse et Adour-Garonne.

     11e programme d’intervention
Fin 2019, le comité de bassin vote le 11e programme d’intervention de l’agence de l’eau Loire-Bretagne. De 2019 à 2024, le 11e programme de l’agence de l’eau mobilise 2,27 milliards d’euros pour soutenir les investissements et les programmes d’action nécessaires pour répondre aux enjeux du bassin Loire-Bretagne en matière de reconquête de la qualité des eaux et de solidarité urbain-rural. Pour répondre aux objectifs du Sdage, trois enjeux prioritaires sont mis à jour ; la qualité des milieux aquatiques et la biodiversité associée ; la qualité des eaux et la lutte contre la pollution ; la quantité des eaux et l’adaptation au changement climatique.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
     Élaboration du Sdage 2022-2027
La mobilisation aura également permis le vote du projet de Sdage, un programme de travail pour la gestion de l’eau de 2022-2027, qui sera soumis à la consultation du public et des assemblées à partir de la mi-février 2021. Un projet qui aura bien sûr soulevé des questions autour des enjeux majeurs, des grandes préoccupations qui trouvent une traduction concrète dans les orientations majeures du Sdage comme la santé publique, le partage des ressources en eau, la préservation du patrimoine naturel ou la réduction du risque d’inondation. Le projet aura également permis d’établir un état des lieux permettant d’avoir une vision globale de la situation du bassin, et d’orienter ainsi la politique de l’eau des territoires et de déterminer les objectifs environnementaux inscrits dans le Sdage.
Autre événement majeur, le grand débat national porté par les Assises de l’eau en 2019 aura également mobilisé le comité de bassin Loire-Bretagne, notamment à travers sa contribution en matière de financement des réseaux d’eau et d’assainissement pour la première séquence, ainsi que sur le changement climatique et grand cycle de l’eau pour la deuxième séquence.

     43,7 millions d’euros pour la relance en Loire-Bretagne
Le budget géré par l’agence de l’eau Loire-Bretagne au titre du plan de relance renforce les 100 millions d’euros mobilisés dès juillet 2020 par l’agence de l’eau, s’est vu réhaussé de 43,7 millions d’euros, de quoi financer des projets en matière d’assainissement, d’eau potable et de continuité écologique. Réuni en décembre dernier, le conseil d’administration de l’agence de l’eau Loire-Bretagne a décidé des modalités de mise en œuvre de ces crédits du plan de relance. Un budget qui soutient des travaux rapidement planifiables en matière d’eau potable, d’assainissement et de continuité écologique. Sur le volet « eau » (eau potable, assainissement et eaux pluviales), 42 M € seront mobilisés dans le cadre des appels à projets sur l’assainissement « Réduction des rejets d’eaux usées des collectivités et mise en œuvre de l’autosurveillance » et sur l’eau potable « Relance de l’investissement des collectivités dans le domaine de l’eau potable ». Et sur le volet « continuité », 1,7 M € sera mobilisé pour l’appel à projets « Rétablissement de la continuité écologique ».

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Oduc+ : une nouvelle version 4.0 pour le dimensionnement des ouvrages de stockage des eaux pluviales
Oduc+ : une nouvelle version 4.0 pour le dimensionnement des ouvrages de stockage des eaux pluviales
La dernière version d’Oduc+ 4.0 a été présentée le 16 avril dernier, avec les principales évolutions introduites pour le dimensionnement des ouvrages de stockage des eaux pluviales basées sur le Memento Technique « Conception et dimensionnement des systèmes de gestion des eaux pluviales et de collecte des eaux usées » de l’ASTEE (Association Scientifique et Technique pour l'Eau et l'Environnement).
Les prestations de nettoyage : l’expérience de Flamme Assainissement
Les prestations de nettoyage : l’expérience de Flamme Assainissement
Dirigeant d’une entreprise indépendante et familiale depuis 4 générations, Flamme Assainissement, Daniel Flamme a l’âme d’un homme de terrain. Celui qui est aussi président du SNEA, le Syndicat national des Entreprises d’assainissement et d’hygiène immobilière, dirige ainsi son entreprise spécialisée dans le curage et l’entretien des canalisations et dispositifs ANC.
Nettoyage des réseaux d'assainissement : contrôle et diagnostic
Nettoyage des réseaux d'assainissement : contrôle et diagnostic
Dans le cadre de l’entretien des réseaux, et pour obtenir un diagnostic de leur l’état avec le plus de précision possible, les communes et les entreprises peuvent faire appel à des organismes de contrôle, spécialisés dans les réseaux d’assainissement. Regroupés au sein du Syncra, (syndicat national des contrôleurs de réseaux d’assainissement), lui-même affilié à la FNSA, ces organismes ont les compétences et accréditations en matière d’inspection et d’auscultation, pour étudier et diagnostiquer l’état des canalisations.
Renforçons les agences de l’eau
Renforçons les agences de l’eau
Derrière ce titre frappé au coin du bon sens pour qui veut un secteur de l’eau pérenne et en bonne santé, se trouve un des leitmotive de Frédéric Van Heems, le président de la FP2E, qui s’est exprimé face à la presse. Le but de cette rencontre était de nous faire partager sa vision de la meilleure façon de faire repartir un secteur qui était déjà en petite forme avant même l’arrivée de la pandémie de la Covid-19.
Une direction collaborative pour Pétavit
Une direction collaborative pour Pétavit
En plus de 150 ans d’existence, l’entreprise Rhône-alpine Pétavit a connu différentes directions. Du groupe familial au groupe de BTP Spie batignolles, la PME retrouve son indépendance en 2013. C’est dans cette continuité que l’entreprise démarre aujourd’hui une nouvelle vie grâce à un groupe de repreneurs associés autour Michel Réguillon, qui en a pris la tête.
Les compteurs d'eau intelligents Sensus déployés dans le Gard
Les compteurs d'eau intelligents Sensus déployés dans le Gard
Dans le cadre du renouvellement des parcs de compteurs d’eau potable de ses 63 communes, la Régie des Eaux de l’Agglomération Alésienne (REAAL) a souhaité mettre en place un système de comptage intelligent, pour améliorer la gestion des réseaux d’eau potable et apporter un service à valeur ajoutée aux usagers. Le choix s’est tourné vers la solution connectée de Sensus.
Petavit approuve un actionnariat participatif inédit  
Petavit approuve un actionnariat participatif inédit  
Bien connue par les professionnels des travaux du cycle de l’eau, la société Petavit change d’actionnaires au profit d’un système participatif composés de cadres dirigeants de l’entreprise. Cette PME régionale poursuit son essor tout en conservant son essence.  
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.