Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
FR
|
EN
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Les grandes annonces du SER pour la relance

Partager :
Les grandes annonces du SER pour la relance
Par Sébastien Battaglini, le 9 juin 2020
DÉCOUVREZ NOTRE NEWSLETTER GRATUITE
Réseaux VRD
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Alors qu’il est urgent de parler de relance économique après la crise sanitaire, le SER (Syndicat des énergies renouvelables) sort du bois pour proposer plusieurs pistes concrètes permettant de relancer un secteur, celui des énergies renouvelables, qui offre de très belles perspectives de croissance économique et budgétaire.

Jean-Louis Bal, le président du SER, est clair : « les EnR peuvent être un levier de relance économique en France et en Europe ». A l’échelle de l’Europe, cela va se faire au travers du Green Deal mais aussi de l’initiative franco-allemande.
Sur le sujet du Green Deal, il y a une grosse incitation sur la rénovation du bâtiment et l’ajustement de la tarification carbone. Ce Green Deal devrait représente 1 million d’emploi européen et d’ici à 2030 ; les filières renouvelables apporteront 1 point de PIB.

L’emploi en France en profitera

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le SER est optimisite puisque Jean-Louis Bal l’affirme, « si on respecte la trajectoire de la PPE, l’apport des EnR sera très conséquent ». Reste à souhaiter que la trajectoire de la PPE soit suivie… Le président du SER reste confiant car, cette fois, la PPE précise des moyens mis à disposition par l’Etat.
Concrètement, en termes d’emploi, notre pays passera de 166 000 emplois en 2019 à 266 000 emplois en 2028. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, on constate que 80 % de la valeur ajoutée se fait en France avec donc très peu d’import (un chiffre variable selon les filières). De plus, tous les territoires en profiteraient puisque l’on passerait de 2,1 à 3,4 emploi/1000 habitants en 2019 à 2,2 à 5,1 emplois en 2028. (les chiffres les plus bas semblent stagner mais ce n’est que le cas particulier de l’Ile-de-France).
Cerise sur le gâteau : les recettes fiscales à destination des communes et intercommunalités devraient se monter à 1,6 Md€ en 2020. Quant au secteur agricole, ce sont 13 Md€ qui devraient découler de cette poussée des EnR grâce, entre autres, aux biocarburants.

La relance du plan climat énergie 

Le SER ne se voile pas la face et rappelle que si la contribution climat énergie ne doit pas être abandonnée, il faut le faire de façon intelligente et tirer les leçons de la crise des gilets jaunes. C’est indispensable pour avoir des marges de manœuvres budgétaires. Le SER milite aussi pour le maintient du compte d’affectation spécial pour la transition énergétique ne serait-ce que pour sécuriser le financement des EnR électriques, et qu’il soit élargit à la chaleur renouvelable.

Accélérer et fluidifier les projets EnR

La France a le triste record de durée en Europe pour le développement d’un projet, allant jusqu’à 7 à 8 ans pour de l’éolien, mais problématique sur toutes les filières. Le SER propose alors de dématérialiser les dépôts de demande et d’encadrer les délais d’instruction des appels d’offre, mais aussi d’accélérer et d’encadrer l’instruction des recours. Un suivi de la filère (taux d’autorisation et délais d’instruction) et la relance immédiate par l’Etat des projets qu’il a initié sont aussi des leviers d’action.

Sécuriser et optimiser le développement des réseaux

Accueillir les nouvelles énergies et accompagner leur développement ne se fera qu’avec des réseaux capables de les acheminer jusqu’aux consommateurs.
Du côté des réseaux électriques, cela se fera via une accélération de la procédure des schémas régionaux de raccordement au réseau, et à l’adoption rapide le schéma décennal du développement du réseau de RTE.
Pour le gaz, il faut anticiper les adaptations nécessaires dans le cadre du droit à l’injection. Il faut que les opérateurs soient autorisés à renforcer leurs réseaux sans attendre la saturation des capacités. Il faudrait aussi supprimer le pland annuel d’investissement jusqu’en 2023.
Le SER milite pour le développement des schémas directeur multi-énergie.

Le poids du bâtiment

Pour le SER, la neutralité carbone des bâtiments sera un des piliers de la relance. Pour cela, « il va falloir travailler beaucoup plus sur le bâtiment qu’ajourd’hui », insiste Jean-Louis Bal.
Pour la chaleur renouvelable, l’aide viendra de la création d’une réglementation RE2020 porteuse d’une politique ambitieuse et contraignante dans ce domaine. Elle viendra aussi de l’engagement de l’Etat et des collectivités locales à raccorder leurs bâtiments aux réseaux vertueux.

Le succès des EnR viendra des consommateurs

Si l’on veut que les consommateurs s’approprient les EnR, Jean-Louis Bal explique qu’« il faudra des incitations fiscales pour tous ceux qui s’y engagent ». Cela passera par la mise en place de PPA avec un fond de garantie public couvrant le risque de défaillance de l’un des contractants. Et pourquoi pas créer un chèque EnR qui ne porterait que sur les énergies vertueuses ?

Et l’export ?

Si les EnR en France sont prévus pour apporter une majorité du bénéfice dans notre pays, il ne faut pas négliger l’export car cela permettra aux entreprises françaises de profiter de leur savoir-faire. Cela passe par le développement d’outils de financements et de garanties, l’accompagnement des actions du Fédérateur Export Energies Renouvelables, favoriser la création et la promotion  d’offres françaises « énergies renouvelables » et enfin, structurer et accompagner la filière française sur le secteur de l’électrification rurale décentralisée.

Comment créer un écosystème favorable ?

Pour que les EnR continuent de s’épanouir, il faut un terrain favorable. Et là, le SER ne manque pas d’idées pour densifier le tissu industriel français et européen. Cela passera par le respect des trajectoires et du cadencement des appels d’offre définis par la PPE mais aussi par la préservation des outils industriels en place comme celle des biocarburants qui ont beaucoup souffert de la crise sanitaire (baisse de consommation et arrivée de biocarburants étrangers). « Il faut faciliter l’implantation de nouveaux acteurs industriels », souligne Jean-Louis Bal, avec « une simplification administrative et un allègement de la pression fiscale ». De plus, le SER plaide pour une structuration de la filière à ‘image de Windustry qui avait permis de développer la filière éolienne.
Enfin, il faut mettre l’accent sur la formation !
 

Jean-Louis Bal, ce 9 juin 2020, en visio-conférence
Retrouvez sur LinkedIn Sébastien Battaglini, rédacteur en chef de Réseaux VRD.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
  Embarquement immédiat pour le Bourget
+ de vidéos BTP ça tourne
Dernier numéro
N° 264
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (25 €)
À lire également
RE2020 : des réactions contrastées
RE2020 : des réactions contrastées
Alors que la RE2020 tout juste dévoilée penche vers l’électricité, Équilibre des Énergies salue « une réglementation des bâtiments neufs à la hauteur de l’ambition climatique » tandis que l’Association Française du Gaz (AFG) souligne être déçue « de l'intention politique exprimée » au travers de la nouvelle réglementation.
Les nacelles sur porteur CTE B-LIFT 20 JHV séduisent en Pologne
Les nacelles sur porteur CTE B-LIFT 20 JHV séduisent en Pologne
L’année a bien démarré pour le fabricant italien CTE avec la livraison en Pologne, via son concessionnaire local, d’un premier lot de 5 nacelles CTE B-LIFT 20 JHV montées sur Iveco Daily de 5 t. Un modèle qui s’avère remplir parfaitement ses missions, notamment dans le domaine de l’éclairage public.
Les bureaux d’études ne sont pas un luxe !
Les bureaux d’études ne sont pas un luxe !
Malgré leur rôle essentiel dans la chaîne de prescription de l’ANC, les bureaux d’études sont encore trop peu sollicités. Pour en savoir plus sur cette profession et son rôle, nous sommes allés à la rencontre de Christine Bérard, elle-même à la tête d’un bureau d’études spécialisé en assainissement et présidente du Synaba (Syndicat national des bureaux d’études en assainissement).
RTE innove avec un drone dirigeable
RTE innove avec un drone dirigeable
La surveillance des lignes du réseau de transport d’électricité est un enjeu de taille pour RTE qui cherche à se doter d’outils toujours plus performants. Cette fois, c’est un drone dirigeable qui fait de RTE un leader de l’innovation dans ce domaine.
Recherche de fuites : les solutions connectées pour une analyse plus fine
Recherche de fuites : les solutions connectées pour une analyse plus fine
Avec ses loggers communicants NB-IoT Zonescan 820 et les nouveaux hydrophones corrélant à poste fixe Hiscan, le fabricant Gutermann continue d’innover dans la recherche de fuites.
Micr’Eau en pleine forme économique
Micr’Eau en pleine forme économique
Micr'Eau, qui s’affiche comme le leader sur le marché français du stockage et torchage de Biogaz (et se développe dans le monde entier), travaille aussi dans les domaines du traitement des eaux potables, des eaux usées et de l'élimination de l'arsenic. Autant de secteurs porteurs qui poussent l’entreprise à envisager une très forte croissance sur les années à venir.
Polieco ou quand le plastique devient écologique
Polieco ou quand le plastique devient écologique
L’engagement du spécialiste du tube annelé Polieco dans l’économie circulaire ne date pas d’aujourd’hui. En recyclant la matière plastique issue de la collecte sélective des déchets, l’industriel s’est engagé dans la voie de l’écoconception pour proposer des produits en PEHD 100 % recyclé. Une démarche vertueuse qui peine pourtant à trouver une véritable reconnaissance sur le marché. Mais Polieco y travaille, accompagné de ses partenaires, Paprec et Pum Plastiques.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Événements
34eme Congrès National AMORCE
3 Février 2021
Salon IBS
10 Mars 2021
Salon SMART
10 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Technicien / Technicienne études de prix BTP
- Chef de projet BTP
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
- Chef de chantier
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.