Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Eau de Paris dévoile son plan d'aide agricole

Partager :
Eau de Paris dévoile son plan d'aide agricole
Par S. B., le 18 février 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Eau de Paris a toujours été dans une politique volontaire pour la protection de la ressource en eau. L’entreprise passe un cap dans ce domaine en proposant son propre régime d’aide, conçu avec et pour les agriculteurs(trices) et validé par la Commission européenne.

Lors d’un précédent article, au sujet des terres agricoles autour des captages d’eau potable, l’opérateur nous avait confié louer " le foncier très peu cher et en contre partie, on leur demande de faire soit de l’élevage extensif en prairie, soit de passer au bio. Enfin, il y a les aides pour un changement de pratique". On ne peut que constater qu’Eau de Paris a décidé d’aller plus loin et se dote désormais d’un dispositif d’aides financières aux exploitations agricoles, spécifiquement conçu pour la protection de ses captages. Ce projet a été validé le 13 janvier par la Commission européenne. Il sera cofinancé par l’agence de l’eau Seine-Normandie et Eau de Paris.

Un travail de longue haleine

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Cette validation récompense le travail mené depuis 2018 par les équipes d’Eau de Paris pour bâtir et valider ce projet inédit. Les cahiers des charges et les rémunérations associées ont été construits en lien avec plusieurs partenaires techniques (agence de l’eau Seine-Normandie, experts agricoles, INRA, etc.) et les agriculteurs eux-mêmes, dans une logique de « paiement pour services environnementaux », logique retenue dans le cadre des Assises de l’eau. Avec l’appui du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, le projet a pu être présenté et validé par la Commission européenne à l’issue d’un processus d’instruction de plusieurs mois.

De justes rémunérations

Le régime d’aide a pour objectif d’accompagner les exploitations vers l’adoption de systèmes agricoles plus durables, limitant par exemple l’usage des intrants et favorisant le développement de l’agriculture biologique et des surfaces en prairie. L’aide sera octroyée sous forme de subventions aux agriculteurs(trices) volontaires. Une partie de la rémunération est conditionnée à l’atteinte d’un objectif de résultat sur les concentrations en nitrates dans l’eau (respect de la norme « eau potable » sous parcelles). Les mesures sont définies en fonction du type d’exploitation : grandes cultures, élevage, exploitations en agriculture biologique, protection des zones très sensibles. Les contrats, de 6 à 7 ans, sont d’une durée suffisamment longue pour installer des changements pérennes.

Un accompagnement financier plus simple

Ce nouveau régime est né d’un constat, partagé avec les acteurs de terrain : l’accompagnement financier au changement de pratiques agricoles devrait être plus simple, plus incitatif et mieux adapté aux spécificités territoriales. Jusqu’à aujourd’hui, l’accompagnement financier des agriculteurs(trices) reposait sur le dispositif des mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) issu de la politique agricole commune (PAC). Environ 200 exploitations devraient pouvoir en bénéficier, sur quatre aires d’alimentation de captages d’Eau de Paris. Etendus sur environ 146 000 ha, dont 87 000 ha de surfaces agricoles, ces territoires correspondent aux principales zones d’action d’Eau de Paris pour la protection de la ressource en eau.

Un plan disponible maintenant

Les agriculteurs installés sur ces quatre aires d’alimentation de captages (AAC) pourront dès cette année s’engager dans le régime d’aide agricole d’Eau de Paris. Le budget estimatif du régime d’aide s’élève à 47 millions d’euros sur une dizaine d’années. Il sera financé à 80 % par l’agence de l’eau Seine-Normandie, qui dédie un budget dans le cadre du plan national pour la Biodiversité pour la mise en place de « paiements pour services environnementaux » afin de rémunérer des pratiques agricoles qui protègent l’eau et la biodiversité. Eau de Paris contribuera à hauteur de 20 %, soit 10 M€ sur les prochaines années. Les usagers parisiens contribueront ainsi directement à la transition agricole sur les territoires qui alimentent Paris en eau, dans un partenariat mutuellement bénéfique avec les agriculteurs.

  Le zapping de la rentrée
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
Covid-19 : continuité de service pour l'eau et l'assainissement ?
Covid-19 : continuité de service pour l'eau et l'assainissement ?
Va-t-on avoir de l'eau malgré la crise du Covid-19 et un traitement correct de nos eaux usées ? La réponse est oui, selon les collectivités et les exploitants publics et privés qui ont mis en place des plans de continuité d'activité.
Serpollet Energies reprend la société GR4.FR
Serpollet Energies reprend la société GR4.FR
Le tribunal de commerce de Créteil s’est prononcé sur la reprise de la société GR4.FR. Depuis le 9 janvier 2020, elle a rejoint le groupe Serpollet Ile-de-France.
Dan Lert, élu président d’Eau de Paris
Dan Lert, élu président d’Eau de Paris
Dan Lert, adjoint à la Maire de Paris en charge de la transition écologique, du Plan climat, de l’eau et de l’énergie, a été élu président du conseil d’administration d’Eau de Paris. La nouvelle gouvernance poursuivra la même ambition, à savoir, concilier excellence du service apporté aux Parisiens et transition écologique de la ville et des territoires.
Préserver la ressource en eau, l’une des priorité de la filière Conctruction en Auvergne-Rhône-Alpes
Préserver la ressource en eau, l’une des priorité de la filière Conctruction en Auvergne-Rhône-Alpes
La filière Construction d’Auvergne-Rhône-Alpes vient de pointer les prochains enjeux de ses territoires. Préserver la ressource en eau fait partie des priorités.
Une nouvelle direction régionale sud-est pour Frans Bonhomme
Une nouvelle direction régionale sud-est pour Frans Bonhomme
Le distributeur français de solutions réseaux et canalisations pour les professionnels du bâtiment et des travaux publics, Frans Bonhomme, a inauguré, à Chassieu (Rhône), une nouvelle direction régionale sud-est.
Les Canalisateurs font leur cinéma
Les Canalisateurs font leur cinéma
C'est reparti pour le concours vidéo des Canalisateurs. Cette année encore, le syndicat donne la parole à chacun pour promouvoir les métiers de ses adhérents avec pour thème principal : l'innovation.
Alkern préserve la biodiversité des cours d'eau du bassin de l'Yzeron
Alkern préserve la biodiversité des cours d'eau du bassin de l'Yzeron
Des éléments en béton préfabriqué Alkern ont été retenus dans le cadre de l'aménagement du seuil de Taffignon à Francheville.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
FEDEREC, L’industrie du recyclage : quel plan de relance ?
29 Octobre 2020
Intersol 2020
3 Novembre 2020
bauma CONEXPO INDIA
3 Novembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Superviseur / Superviseuse tous corps d'état
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.