Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Eau de Paris dévoile son plan d'aide agricole

Partager :
Eau de Paris dévoile son plan d'aide agricole
Par S. B., le 18 février 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
Eau de Paris a toujours été dans une politique volontaire pour la protection de la ressource en eau. L’entreprise passe un cap dans ce domaine en proposant son propre régime d’aide, conçu avec et pour les agriculteurs(trices) et validé par la Commission européenne.

Lors d’un précédent article, au sujet des terres agricoles autour des captages d’eau potable, l’opérateur nous avait confié louer " le foncier très peu cher et en contre partie, on leur demande de faire soit de l’élevage extensif en prairie, soit de passer au bio. Enfin, il y a les aides pour un changement de pratique". On ne peut que constater qu’Eau de Paris a décidé d’aller plus loin et se dote désormais d’un dispositif d’aides financières aux exploitations agricoles, spécifiquement conçu pour la protection de ses captages. Ce projet a été validé le 13 janvier par la Commission européenne. Il sera cofinancé par l’agence de l’eau Seine-Normandie et Eau de Paris.

Un travail de longue haleine

Cette validation récompense le travail mené depuis 2018 par les équipes d’Eau de Paris pour bâtir et valider ce projet inédit. Les cahiers des charges et les rémunérations associées ont été construits en lien avec plusieurs partenaires techniques (agence de l’eau Seine-Normandie, experts agricoles, INRA, etc.) et les agriculteurs eux-mêmes, dans une logique de « paiement pour services environnementaux », logique retenue dans le cadre des Assises de l’eau. Avec l’appui du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, le projet a pu être présenté et validé par la Commission européenne à l’issue d’un processus d’instruction de plusieurs mois.

De justes rémunérations

Le régime d’aide a pour objectif d’accompagner les exploitations vers l’adoption de systèmes agricoles plus durables, limitant par exemple l’usage des intrants et favorisant le développement de l’agriculture biologique et des surfaces en prairie. L’aide sera octroyée sous forme de subventions aux agriculteurs(trices) volontaires. Une partie de la rémunération est conditionnée à l’atteinte d’un objectif de résultat sur les concentrations en nitrates dans l’eau (respect de la norme « eau potable » sous parcelles). Les mesures sont définies en fonction du type d’exploitation : grandes cultures, élevage, exploitations en agriculture biologique, protection des zones très sensibles. Les contrats, de 6 à 7 ans, sont d’une durée suffisamment longue pour installer des changements pérennes.

Un accompagnement financier plus simple

Ce nouveau régime est né d’un constat, partagé avec les acteurs de terrain : l’accompagnement financier au changement de pratiques agricoles devrait être plus simple, plus incitatif et mieux adapté aux spécificités territoriales. Jusqu’à aujourd’hui, l’accompagnement financier des agriculteurs(trices) reposait sur le dispositif des mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) issu de la politique agricole commune (PAC). Environ 200 exploitations devraient pouvoir en bénéficier, sur quatre aires d’alimentation de captages d’Eau de Paris. Etendus sur environ 146 000 ha, dont 87 000 ha de surfaces agricoles, ces territoires correspondent aux principales zones d’action d’Eau de Paris pour la protection de la ressource en eau.

Un plan disponible maintenant
 
Les agriculteurs installés sur ces quatre aires d’alimentation de captages (AAC) pourront dès cette année s’engager dans le régime d’aide agricole d’Eau de Paris. Le budget estimatif du régime d’aide s’élève à 47 millions d’euros sur une dizaine d’années. Il sera financé à 80 % par l’agence de l’eau Seine-Normandie, qui dédie un budget dans le cadre du plan national pour la Biodiversité pour la mise en place de « paiements pour services environnementaux » afin de rémunérer des pratiques agricoles qui protègent l’eau et la biodiversité. Eau de Paris contribuera à hauteur de 20 %, soit 10 M€ sur les prochaines années. Les usagers parisiens contribueront ainsi directement à la transition agricole sur les territoires qui alimentent Paris en eau, dans un partenariat mutuellement bénéfique avec les agriculteurs.
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Réseaux VRD.
Réseaux VRD, le seul magazine 100% réseaux.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  Zapping de la semaine : 8 chantiers sur 10 à l'arrêt
Les chantiers vont-ils reprendre à la suite d'un accord trouvé entre les pouvoirs publics et les fédérations professionnelles du bâtiment? Pour l'heure, la plupart des entreprises restent fermée.
+ de vidéos BTP ça tourne
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
WC LOC, EXPERT EN SANITAIRES MOBILES À LA MESURE DE VOS ENVIES... SURTOUT LES PLUS PRESSANTES !
Quelle que soit la durée de votre chantier et sa typologie (souterrain, ferroviaire, aérien, routier, fluvial, construction…), WC Loc vous apporte un accompagnement personnalisé pour disposer de solutions sanitaires robustes et parfaitement adaptées à la taille de vos équipes et aux contraintes de votre terrain. Besoin d’un WC sur votre chantier ? Contactez-nous !
Accéder au site de WC LOC
UN JOUR EN CONFINEMENT AVEC...
Morgan Pisanu (Takeuchi)
Crise du Covid-19 oblige, ConstructionCayola.com a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Etc...Ou comment s'organise la profession en cette période étrange...Morgan Pisanu, directeur commercial de Takeuchi France, nous évoque son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Spie en bonne voie d’acquérir Osmo
Spie en bonne voie d’acquérir Osmo
Spie a signé un accord en vue de l’acquisition de la société Osmo basée en Allemagne qui propose une large offre de services techniques (gestion du trafic, installations électriques, systèmes d’alimentation en énergie, technologies de communication et de sécurité.
Transport des eaux chargées : nouvelle solution de séparation des solides Wilo
Transport des eaux chargées : nouvelle solution de séparation des solides Wilo
La part des solides contenus dans les eaux chargées ne cesse d’augmenter. Pour en venir à bout, Wilo propose une nouvelle solution anti-engorgement, le Wilo-EMUport CORE, un système compact de séparation des solides qui va faciliter le transport des eaux chargées.
Un hydrocureur Scania gagne sa place au SDEA
Un hydrocureur Scania gagne sa place au SDEA
C'est grâce à ses qualités techniques, son adéquation au principe de développement durable et bien sûr, son prix, que le P 450 B8x4*4, un nouvel hydrocureur sur porteur Scania 4 essieux, fait désormais partie du parc matériel du syndicat des eaux et de l’assainissement (SDEA) Alsace-Moselle.
Protection XXL Agru pour le béton
Protection XXL Agru pour le béton
Si le béton est un matériau qui a largement fait ses preuves dans les réseaux, il n’en reste pas moins qu’il a quelques faiblesses au premier rang desquels une certaine sensibilité aux effluents corrosifs. Si les fabricants se sont attelés à résoudre ce problème via les formulations ou les revêtements, Agru propose une solution qui permet de protéger une structure en béton pour éviter qu’elle ne soit attaquée par le temps ou les effluents.
Assises de l'eau : finalement, on déchante ?
Assises de l'eau : finalement, on déchante ?
Les Assises de l'eau et leur conclusion ont été porteuses d'espoir pour toute une profession mais aujourd'hui, le compte n’y est pas. Malgré les bonnes volontés affichées, le vrai problème n’a pas été réglé : celui du financement de la politique de l’eau.
Du béton végétalisé coulé en place
Du béton végétalisé coulé en place
La gestion des eaux pluviales en milieu urbain est devenue un véritable enjeu pour les villes, mais pas à n’importe quel prix. Elle passe notamment par le développement ces dernières années de solutions drainantes qui doivent toutefois intégrer des espaces urbains plus en harmonie avec la nature. Le procédé Via Verde remplit ces missions.
« PE et PP sont des solutions pertinentes en assainissement »
« PE et PP sont des solutions pertinentes en assainissement »
Dans la famille des produits plastiques pour l’assainissement, le PE et PP (polyéthylène et polypropylène) constituent des solutions adaptées pour les eaux usées ou eaux pluviales qui ont largement prouvé leur efficacité. Des arguments, ils en ont quelques-uns. Eric Chatelain, délégué général du syndicat des tubes et raccords en PE et PP, le STR-PEPP, nous les expose.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
Confs'Amiante Bâti
5 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
HSE 2020
12 Mai 2020
HSE 2020
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
- Conducteur / Conductrice de travaux gros oeuvre
- Manoeuvre de chantier
- Ingénieur / Ingénieure génie civil
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.