CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Rail > SNCF Réseau PACA dévoile sa carte des grands chantiers
RAIL

SNCF Réseau PACA dévoile sa carte des grands chantiers

PUBLIÉ LE 20 MARS 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
SNCF Réseau PACA dévoile sa carte des grands chantiers
© SNCF Réseau
C’est en présence de Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Régions de France, de Karim Touati, Directeur territorial SNCF Réseau Provence-Alpes-Côte d’Azur et de Agnès Moutet-Lamy, Directrice régionale SNCF Gares & Connexions Occitanie et Sud, que SNCF Réseau a dévoilé le 15 mars dernier la carte des chantiers pour l’année 2024.
 
Après une année 2023, pour laquelle SNCF Réseau a investi 270 M€ dont 170 M€ pour la modernisation et régénération du réseau et 100 M€ pour la maintenance, 2024 est décrite comme étant une année charnière avec l’entrée en scène de SNCF Sud Azur et Transdev Rail Sud Inter-métropoles, qui dans le cadre de l’ouverture du marché des transports régionaux à la concurrence exploiteront les lignes de l’étoile de Nice et les relations intervilles Marseille - Nice. Une première qui aura comme conséquence une densification de l’offre de transport avec un train au ¼ d’heure dans chaque sens toute la journée entre Cannes et Menton à compter du 15 décembre 2024.
 
« 2024 sera une année de transformation décisive pour la Région Sud et la SNCF avec l’ouverture à la concurrence, le sauvetage des petites lignes et le renouvellement des matériels – des projets qui sont autant de réponses concrètes aux besoins d’offre et de qualité de service des voyageurs régionaux. Et nous irons plus loin en donnant, dès cette année, les premiers coups de pioche du chantier ferroviaire du siècle, la ligne nouvelle Provence Côte d’Azur. Future épine dorsale de notre système ferroviaire et chaînon indispensable de l’arc ferroviaire euro-méditerranéen, LNPCA est d’abord et avant tout un projet de territoire et un projet de service avec des transports plus fiables, plus rapides, plus sûrs, plus durables, pour améliorer le quotidien de tous les usagers, Ça c’est le Sud ! » - Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Régions de France
 
Une cinquantaine de chantiers majeurs
Ouvrage d’art, voies, appareils de voies caténaire… 54 chantiers ont ainsi été programmés sur l’année avec notamment :
• Le renouvellement de la double voie entre Avignon et Miramas via Cavaillon.
• La régénération des équipements caténaire.
Ces deux grandes opérations s’accompagnent en 2024 d’une cinquantaine de chantiers visant à régénérer et sécuriser l’infrastructure :
• Le renouvellement de rails entre Fréjus et Nice
• Le remplacement du fil de contact de la caténaire dans les secteurs d’Orange, Arles, Marseille et Aubagne,
• Le remplacement d’aiguillages au niveau de Miramas,
• Le confortement de parois rocheuses dans différents massifs….
 
En 2024, SNCF Réseau accroit ses investissements en Provence-Alpes-Côte d’Azur
350 M€ mobilisés sur fonds propres dont 250 M€ pour la modernisation et la régénération du réseau et 100 M€ pour la Maintenance

CCR, ERTMS, de grandes ambitions pour la signalisation
Parallèlement à ces travaux d’ampleurs, SNCF Réseau poursuit en 2024 un programme ambitieux de modernisation de la signalisation. À l’ouest du territoire, la commande centralisée du réseau (CCR) franchira cette année une première étape en Provence-Alpes-Côte d’Azur avec la mise en télécommande, en juin, du poste d’aiguillage de Pas-des-Lanciers depuis Marseille. En 2024 se poursuivront par ailleurs les travaux de la phase suivante, dite CCR Ouest-Provence étape 1, qui prévoit à horizon 2028 la télécommande des postes de Rognac, Berre, Les Roques, Miramas et St-Martin de Crau. À l’est de Marseille, le deuxième grand programme de SNCF Réseau dénommé « Haute Performance Marseille – Vintimille » (HPMV) entre dans sa seconde année de réalisation. Projet pilote, soutenu par l’Europe, l’État et la Région Sud, il a pour objectifs de favoriser l’interopérabilité ferroviaire entre la France et l’Italie, d’optimiser les coûts d’exploitation et de maintenance, de gagner en robustesse et en régularité. Il prévoit le déploiement de l’ERTMS. A noter que SNCF Réseau annonce que cette technologie sera opérationnelle entre Théoule-sur-Mer, Grasse et Menton fin 2027. 2024, sera également l’année où la tour de contrôle régionale (en cours de construction) sera livrée. Situé à proximité du principal poste d’aiguillage de Marseille, ce bâtiment accueillera à terme l’ensemble des agents chargés de la gestion des circulations ferroviaires du réseau principal de la région au fur et à mesure des mises enservice des télécommandes des postes, soit :
• Les 26 installations actuelles de commande du réseau
• Les 16 postes de la partie Ouest Provence
• Les 10 postes de la partie Azur.
 
« Les besoins de renouvellement et de modernisation pour lutter contre le vieillissement et l’obsolescence du réseau restent importants dans les années à venir. Depuis plusieurs années, SNCF Réseau a accéléré le rythme des investissements sur le réseau ferré national.
Il est essentiel que ce programme de régénération soit bien coordonné avec les besoins des territoires et des clients. En Provence-Alpes-Côte d’Azur comme dans les autres régions, l’action de SNCF Réseau est plus que jamais guidée par le dialogue avec les collectivités territoriales » - Karim Touati, Directeur territorial SNCF Réseau Provence-Alpes-Côte d’Azur
 
Les projets des phases 1 & 2 de la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur
Le projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur permettra, d’ici 2035, un report modal conséquent de 23 millions de voyageurs supplémentaires par an, dont 62 % de nouveaux usagers provenant de la route. Ce projet s’inscrit dans la politique nationale volontariste de développement du ferroviaire pour répondre aux enjeux fixés par le pacte vert européen.
Déclaré d’utilité publique en octobre 2022, le projet des phases 1 & 2 de la LNPCA est entré dans une nouvelle étape. SNCF Réseau et SNCF Gares & Connexions (Les deux maîtres d’ouvrage), pilotent aujourd’hui les études dites Avant-Projet (AVP) qui consistent à affiner et optimiser le programme technique et environnemental tout en définissant les conditions et le calendrier de réalisation des travaux.  Elles seront suivies des études Projet (PRO), qui fixeront définitivement les caractéristiques des différents travaux à réaliser afin de produire les Dossiers de Consultation des Entreprises (DCE) qui engageront la phase travaux. Les premiers travaux des opérations de la phase 1 (dévoiement de réseaux, libération d’emprises, création d’accès…) sont prévus début 2025 pour des mises en service à horizon 2029/2030. Les travaux des opérations de la phase 2 commenceront en 2027-2028 pour des mises en services à partir de 2032.
 


 
4 SERM porté par la Région Sud
Inscrit dans la loi d’orientation des mobilités (LOM), promulguées en décembre 2023, le Service Express Régionaux Métropolitains (SERM) a pour objectif un doublement de la part modale du ferroviaire dans les grands pôles urbains. À ce titre, la Région Sud porte l’ambition d’une labellisation de 4 SERM, impliquant des nombreux acteurs des bassins azuréen, toulonnais, Aix-Marseille-Provence et avignonnais.  IL faudra attendre la fin de l’année pour connâitre la décision finale d’obtention du statut de SERM. A noter que le protocole relatif au volet mobilités du Contrat de Plan Etat-Région (CPER) signé le 1er décembre dernier, prévoit 1,5 Md€ d’investissements dans les transports d’ici 2027 dont 162 M€ pour les études de préfiguration etles premiers travaux des 4 futurs SERM.
 
Industrialiser les travaux sur les LDFT
Réparties sur 5 départements et représentant 500 km de voies, le Lignes de Desserte Fine du Territoire (LDFT), ne sont pas en reste. Ainsi en 2024, la ligne Nice – Breil va ainsi bénéficier d’un important programme de régénération. Les travaux viseront notamment à conforter la voûte de deux tunnels et sécuriser douze ouvrages en terre contre les risques d’éboulement, à remplacer un pont-rail et des portions de la voie ferrée. De septembre 2024 à mi-décembre 2025, les travaux nécessiteront l’interruption des circulations entre Drap et Breil et la substitution routière des dessertes. Cette coupure de 15 mois permettra de réaliser ces interventions, de les massifier et de les réduire dans le temps. Mené de façon industrielle, ce chantier d’envergure concourra à pérenniser la ligne emblématique du Train des Merveilles qui relie les rives de la méditerranée aux communes de la haute vallée de la Roya, donne accès au parc du Mercantour et, au-delà, constitue un trait d’union avec l’Italie.
 
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
L’Université de l'Ingénierie intègre le Rail Open Lab
Eiffage Rail se positionne sur le long terme
Eiffage Rail se positionne sur le long terme
8 mars 2024 - Trois femmes à l’honneur
8 mars 2024 - Trois femmes à l’honneur
Tous les articles Rail
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS