ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ RAIL

SNCF Réseau investit 41,3 M€ pour le renouvèlement de la LGV Nord

Par FB. Publié le 19 janvier 2022.
SNCF Réseau investit 41,3 M€ pour le renouvèlement de la LGV Nord
Les travaux de renouvèlement de la Ligne à Grande Vitesse Nord se poursuivent. ©SNCF Réseau/CAPA/YManac
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Pour sa 8e année, le chantier de renouvèlement de la ligne à Grande Vitesse Nord franchit une nouvelle étape entre Beaulencourt et Izel-lès-Equerchin (Pas-de-Calais).
 
Entamé en 2015, le chantier de renouvèlement de la Ligne à Grande Vitesse Nord poursuit son chemin. Pour sa 8e année, les travaux portent sur le remplacement de 28 km de voie ferrée dans le sens Lille-Paris. Des travaux réalisés de nuit afin de maintenir le service voyageur.
 
Un chantier en deux étapes
Pour cette opération d’ampleur, deux étapes ont été programmées du 17 janvier au 9 avril 2022 puis du 16 mai au 16 juillet 2022. La première, effectuée par le groupement Colas TSO pour le renouvellement du Ballast. La seconde sera confiée à TSO pour le renouvellement de 56 km de rail. Pour alimenter ce chantier, les trains usines nécessaire à cette opération partent de la base arrière Lille-la-Délivrance, centre d’écologie industriel permettant de développer une chaine d’approvisionnement durable des produits de dépose ferroviaire et de déconstruction des bâtiments.
 
30 000 tonnes de ballast réemployé
De fait, l’ancien ballast de la Ligne à Grande Vitesse Nord est acheminé jusqu’à la base arrière Lille-la-Délivrance pour y être trié et lavé. Selon son état il est soit réutilisé en voie ferrée, soit pour les besoins du BTP, des infrastructures routières… Depuis deux ans ce ne sont pas moins de 30 000 tonnes de ballast recyclé en provenance de ce site qui ont été utilisées pour les besoins de la LGV Nord. Un principe de réutilisation qui s’applique également aux rails.
 
Le ballast utilisé pour le renouvellement de la LGV Nord est trié et lavé au sein de la base arrière Lille-la-Délivrance. ©SNCF Réseau

100 % des rails à recycler
En effet, 95 % des rails déposés lors de ces travaux de renouvèlement sont également réutilisés. Ils sont envoyés dans les ateliers SNCF Réseau de Saulon (Bourgogne) pour y être reconditionnés. Ces rails sont utilisés dans le renouvèlement des lignes classiques du réseau ferré national. Les 5 % restant sont retraités en blooms (barre d’acier) au sein de l’usine Ascoval de Saint-Saulve afin d’être fondu pour reformer de nouveaux rails.
Ballast, rail, le réemploi de ces matériaux s’inscrit dans un cercle vertueux qui préserve les ressources et limite leur transport routier.
 
Le chantier en chiffre
41,3 M€ financés à 100 % par SNCF Réseau
28 km de voie remplacés
56 km de rails
30 000 tonnes de ballast
100 % du ballast utilisé est un ballast de réemploi
 
2 trains usines pour renouveler rails et ballast
200 personnes mobilisés
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
20 juillet 2023
SCLE SFE voit grand pour le TCO Digital Après une série d’expérimentations effectuées dans le cadre du Rail Open Lab pour sa solution TCO Digital, SCLE SFE a signé un contrat d’expérimentation avec SNCF Réseau et son partenaire Vossloh, afin de tester la solution sur d’autres sites. BTP Rail fait le point avec Nicolas Kinderstuth, Responsable Innovation Digitale chez SCLE SFE, entité d’Equans France.
SCLE SFE voit grand pour le TCO Digital
30 mai 2023
ENVU : l’expérience au service de la gestion des végétaux L’entreprise ENVU (ex Bayer Environmental science) a vu le jour officiellement en octobre 2022. Hélène Brun, directrice business unit France-Benelux, fait le point sur ce « nouvel » acteur de la gestion de la végétation pour le ferroviaire.  
ENVU : l’expérience au service de la gestion des végétaux
20 décembre 2023
NGE et Egis obtiennent la conception-construction de la Liaison Ferroviaire Roissy-Picardie Attribué par SNCF Réseau, le marché de conception et réalisation du bloc central de la future Liaison Ferroviaire Roissy-Picardie (LFRP) a été remporté par le groupement NGE / Egis. Un contrat de 60 M€ qui comprend notamment 8 ouvrages d’art.
NGE et Egis obtiennent la conception-construction de la Liaison Ferroviaire Roissy-Picardie
Tous les articles RAIL
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola