RAIL
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Keolis résiste vaillamment

Keolis résiste vaillamment
Par CB, le 11 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Pliant sous le vent de la Covid, Keolis a su préserver ses fondamentaux financiers avec une baisse limitée de son chiffre d’affaire (– 7 %). Le groupe a pu notamment s’appuyer sur une dynamique commerciale soutenue à l’international.

« Les résultats annuels font le printemps » dit-on dans les milieux autorisés et le groupe Keolis n’a pas dérogé à cette pratique en publiant ce mardi 9 mars les résultats financiers de son exercice 2020. Sans surprise, celui-ci a été impacté par la crise sanitaire et par la baisse de la fréquentation qui en a résulté. « Dès le début de la crise, Keolis a travaillé étroitement avec les autorités organisatrices afin de mettre en place les mesures sanitaires nécessaires à la sécurité de tous et pour adapter le cas échéant l’offre de transport. Le Groupe a su limiter les impacts financiers de la pandémie en mettant en place des plans d’actions rigoureux, qui ont permis de préserver notre bilan et de contenir notre dette. L’ensemble de ces actions nous permet d’aborder 2021 avec confiance pour retrouver le chemin de la croissance » a ainsi déclaré Marie-Ange Debon, présidente du Directoire de Keolis en introduction de la conférence de presse.

Des résultats fortement impactés
Le chiffre d’affaires du Groupe atteint ainsi 6,1 Mds€ en 2020, en recul de 7,5 % (– 492 M€) par rapport à 2019. L’impact de la crise se faisant notamment sentir au niveau de la rentabilité opérationnelle (EBITDA récurrent) qui passe de 703 M€ 2019 à 532 M€ (– 24 %). Les pertes ont néanmoins pu être limitées grâce à la mise en place rapide de plans d’actions en liaison étroite avec les autorités organisatrices : en conséquence de quoi, le taux de marge d’EBITDA atteint quand même 8,7 % du CA contre 10,7 % en 2019. Quant au résultat net récurrent part du Groupe, il atteint sans surprise un solde négatif (à – 101 M€ tout de même versus + 47 M€ en 2019). La bonne nouvelle vient du maintien de la dette, légèrement en retrait par rapport à 2019, à  1 034 M€ (vs 1 121 M€), grâce à une discipline financière structure, et à une bonne disponibilité de financement s’élevant à 1 Md€ qui permettra au groupe d’accompagner sa croissance en 2021.

De nouveaux contrats d’exploitation à l’international
Au cours d’une année marquée en France par les élections municipales, le rythme des appels d’offres a été beaucoup moins élevé que les années précédentes dans le transport urbain hors Ile-de-France et Keolis reste donc cette année sur le chiffre de 14 réseaux de tramway opérés en France, mais se console en renouvelant tous ses contrats de bus : Alès (9 ans et 8 mois / 120 M€), Blois (8 ans / 100 M€), Châtellerault (5 ans / 15 M€), Dreux (8 ans / 90 M€), Tarbes-Lourdes (8 ans / 68 M€) et Oyonnax (7 ans / 18 M€). L’activité de transport interurbain s’est distinguée à travers de nombreux succès dans plusieurs départements, notamment dans l’Hérault, le Bas-Rhin, la Moselle, l’Oise, le Gard, et le Pas-de-Calais : ces succès confortant la part de marché de Keolis sur le segment. En totalisant les contrats remportés et renouvelés dans l’urbain et l’interurbain, le chiffre d’affaires résultant des appels d’offres gagnés en 2020 représente un volume global annuel de 171 M€.

A l’International, le Groupe a connu une activité très soutenue en remportant des contrats majeurs : en Australie : avec le gain, à Adélaïde, du premier contrat ferroviaire du Groupe dans le pays (8 ans, possibilité d’extension de 4 ans / 1,32 Md€ de chiffre d’affaires) ; en Chine, avec l’attribution, à Jiaxing, du second contrat de tramway de Keolis dans le pays (5 ans). A l’International, l’année a été également synonyme de nombreuses prolongations de contrat obtenues pour des réseaux emblématiques du Groupe : celles des contrats des trains de proximité desservant Boston (4 ans, jusqu’en 2026) et Washington (5 ans, jusqu’en 2025); celles du contrat du réseau ferroviaire de Southeastern (2 ans, jusqu’en 2022) dans la région de Londres et du réseau de métro automatique de Londres Docklands Light Railway (4 ans, jusqu’en 2025).
 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
Le Sedif file vers de l'eau ultra pure
Dernier numéro
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
N° 44
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Les plus lus
À lire également
RNTP  2021 : Découvrez les pitchs des exposants
RNTP 2021 : Découvrez les pitchs des exposants
Lors des prochaines rencontres nationales, les exposants vont présenter en 30 minutes un nouveau produit ou service, une expérimentation réussie, une innovation en matière d'électromobilité, de transport à la demande, de MaaS,...
Dubaï : Keolis aux commandes du réseau de transport public
Dubaï : Keolis aux commandes du réseau de transport public
Aux Emirats Arabes unis, Keolis débute l’exploitation des réseaux du métro automatique et du tramway de Dubaï.
Keolis recentre ses priorités stratégiques
Keolis recentre ses priorités stratégiques
Présent en Allemagne depuis 2000, Keolis a cédé ses activités ferroviaires allemandes à un nouvel actionnaire Team Treuhand GmbH du groupe Noerr.
Le contrat d’exploitation du métro automatique d’Hyderabad prolongé pour Keolis
Le contrat d’exploitation du métro automatique d’Hyderabad prolongé pour Keolis
Le contrat d’exploitation et de maintenance du réseau de métro automatique d’Hyderabad de Keolis a été prolongé de trois ans par le concessionnaire du métro de la ville, L&T Metro Rail Hyderabad.
Sferis : un modèle d’entreprise diversifiée et intégrée
Sferis : un modèle d’entreprise diversifiée et intégrée
10 années après sa création, la société référente de sécurité ferroviaire Sferis a réussi son pari. Celui de devenir une entreprise poly-compétente et polyvalente qui propose des réponses clé en main à ses clients. BTP Rail a rencontré Yvan Pacchiodo, le directeur général de Sferis, pour une discussion à bâtons rompus autour des nouveaux enjeux auxquels doit répondre son entreprise et, plus globalement, la filière Maintenance & Travaux
Tous les articles RAIL
Événements
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
Université de l'autoconsommation photovoltaïque
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- Responsable de travaux immobiliers
- Manoeuvre bâtiment
- Chef de projet BTP
- Technicien / Technicienne études de prix BTP
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.