Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Ligne 14 Nord : la tribune d’opinion du président de la Seine-Saint-Denis

Ligne 14 Nord : la tribune d’opinion du président de la Seine-Saint-Denis
Station du Pont-Cardinet. Maquette - oeuvre Tobias Rehberger. Avec sa forme rappelant les entrées d’Hector Guimard, cette sculpture de l’artiste allemand Tobias Rehberger veut marquer l’entrée de la station. C’est la dimension ludique et colorée de l’arche ainsi que sa fonction cachée de « montre à affichage binaire » qui a séduit les commanditaires de cette oeuvre co-financée avec Emerige.
Par CB, le 14 décembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
« Inaugurée cet après-midi, la ligne 14 arrive enfin à Mairie de Saint-Ouen, et c’est une excellente nouvelle » a déclaré Stephane Trousel, président de département de la Seine-Saint-Denis. Pour autant, l’élu pointe les difficultés et les conséquences des retards chroniques pris par les projets d’infrastructures pour les habitantes et habitants de la Seine-Saint-Denis.

« En Seine-Saint-Denis, peut-être encore plus qu’ailleurs, les transports en commun ont toujours été bien plus que des moyens de déplacement ; ils améliorent le quotidien de chacune et chacun. Ils représentent l’opportunité d’avoir un meilleur accès à l’emploi et à l’éducation, à la culture, aux loisirs, et finalement à l’ensemble des équipements que l’on est en droit d’attendre lorsque l’on vit au cœur d’une des régions les plus riche d’Europe. Ils créent aussi les conditions pour que des entreprises viennent s’installer et que des pôles économiques se développent partout sur notre territoire. Ils permettent enfin d’en finir avec le « tout-voiture » et de lutter contre les différentes pollutions qui affectent le cadre de vie des habitantes et habitants autant que leur santé. Alors oui, pour toutes ces raisons, l’arrivée de la ligne 14 du métro à Saint -Ouen est une bonne nouvelle !
Mais c’est exactement pour ces mêmes raisons qu’il m’est impossible de ne pas penser avec amertume à tout ce qui aurait déjà pu changer pour les habitantes et habitantes de la Seine-Saint-Denis si ce projet de prolongement Nord de la ligne 14 n’avait pas eu 3 ans de retard.
La réalité est que l’inauguration d’aujourd’hui ne cache pas la multitude de retards chroniques accumulés dans notre département en matière de transports en commun. Le prolongement de la ligne 12 qui en est désormais à plus de 4 ans de retard – et des surcoûts de plus en plus élevés, que l’on demande aux collectivités locales d’éponger, sans possibilité de remise en question des causes et responsabilités sur ces retards. Le T1 à Val-de-Fontenay, qui aurait été si utile pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 et qui ne sera bouclé au plus tôt qu’en 2025 pour la première phase, et en 2026 voire 2027 jusqu’à Fontenay-sous-Bois. Le TZen3 que nous venons enfin de lancer alors que le projet a plus de dix ans. Et je ne parle pas du métro du Grand Paris Express dont les lignes ne verront désormais le jour qu’en 2030.
L’enthousiasme qui préside à cette inauguration tant attendue ne peut donc masquer des inquiétudes. A commencer par les problèmes structurels de financement des transports en commun, et de la difficulté que nous rencontrons à boucler le financement de beaucoup de projets, faute de prendre en compte la situation particulière de chaque territoire. Demander le même taux de financement à des départements comme la Seine-Saint-Denis et à des départements beaucoup plus riches ne peut que renforcer les déséquilibres territoriaux. Un problème d’équité que nous soulevons depuis de nombreuses années et que je tiens à rappeler avec force.
Comment ne rien dire également face aux négociations qui se sont engagées sur le prochain CPER (Contrat de Plan Etat-Région) et qui ne sont en rien rassurantes ? Sortir les transports de la programmation et se contenter de prolonger les financements actuels jusqu’en 2022, c’est prendre le risque de retarder encore plus le rattrapage en matière de transports en Seine-Saint-Denis.
Alors oui, l’inauguration de ce jour est une chance. Mais c’est parce que nous voulons que chaque habitante et chaque habitant de la Seine-Saint-Denis puisse profiter de cette chance que nous nous devons de ne rien céder face aux tergiversations et aux reculades constantes qui sont vécues comme autant d’abandons par notre population ».
Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis
 

Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À lire également
Terralpha : do you copy ?
Terralpha : do you copy ?
SNCF Réseau annonce le lancement de sa filiale Terralpha, futur acteur majeur de la couverture du territoire en ultra haut débit numérique. Son ambition : valoriser les infrastructures optiques disponibles et non opérées pour l’activité ferroviaire.
Viva Technology 2021 : La RATP répond présent
Viva Technology 2021 : La RATP répond présent
Le groupe RATP participera à la 5e édition de Viva Technology, du 16 au 19 juin 2021. Pour cette version hybride, le Groupe invite 27 start-ups sur son stand, en présentiel, et sur son e-LAB, en digital.
La lumière passe entre SPIE et la Deutsche Bahn
La lumière passe entre SPIE et la Deutsche Bahn
SPIE Deutschland & Zentraleuropa, filiale allemande de SPIE a été sélectionnée par la Deutsche Bahn pour installer des câbles de fibre optique, incluant les systèmes de routage de câbles associés, le long de la ligne ferroviaire 5021, entre Hof et Selbitz.
Novium, un savoir-faire qui se déploie tout azimut
Novium, un savoir-faire qui se déploie tout azimut
Une commande de quatre trains desherbeurs nouvelle génération pour le compte de SNCF Réseau, la livraison de la rame GC de la SRCAT 1 500 V pour le groupement NeoCAT, l’actualité est riche pour l’équipementier bourguignon qui s’est fait une spécialité des engins de travaux atypiques. Etat des lieux avec David Chatelet son directeur.
La ligne T3b vise l’excellence
La ligne T3b vise l’excellence
La ligne de tramway entre porte d'Asnières et Porte de Vincennes vient d’obtenir la certification EFQM, niveau « Engagement vers l'Excellence ». Une première en France pour une ligne de tramway.
Modernisation de la signalisation sur la ligne classique Paris – Dijon
Modernisation de la signalisation sur la ligne classique Paris – Dijon
SNCF Réseau réalise actuellement d’importants travaux de modernisation de la signalisation entre Tonnerre et Nuits-Sous-Ravières. Ces travaux, qui ont débuté en 2018, se poursuivent jusqu’au 1er juillet 2021 et représentent un investissement de 7 millions d’euros cette année.
Namur vue du ciel
Namur vue du ciel
8 années après les premières études, la télécabine pulsée du constructeur Poma survole désormais la Sambre faisant le trait d’union entre les deux gares de la ville. ​
Tous les articles RAIL
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.