Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RAIL
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

SNCF Réseau : 2020, une année « grand cru » en Bourgogne Franche-Comté

Partager :
SNCF Réseau : 2020, une année « grand cru » en Bourgogne Franche-Comté
Par CB, le 10 janvier 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Rail
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
2020 sera une année exceptionnelle en matière de chantiers pour SNCF Réseau. Les travaux représenteront en région Bourgogne Franche-Comté 385 millions d’euros pour la modernisation et la maintenance du réseau ferroviaire.

Pour la dernière année du contrat de plan État-Région-SNCF 2015-2020, la filiale réseau ferroviaire du groupe SNCF lance un programme de chantiers ambitieux et quasiment doublé par rapport à sa moyenne annuelle de 200 millions d’euros. En 2020, tous les départements seront concernés selon trois enjeux ayant trait à la sécurité des trains, à la régularité des circulations et à l’accessibilité des gares aux personnes à mobilité réduite. Si, en ce qui concerne la sécurité des trains, la plus grosse opération aura lieu dans l’Yonne avec des travaux dits de régénération de la ligne LGV pour un montant de 80 millions d’euros, ce sont les lignes régionales de transport du quotidien qui tireront leur épingle du jeu en 2020. Une conséquence positive de la loi sur les mobilités promulguée fin 2019 (loi LOM) qui flèche les trois quarts des investissements de l’État sur les transports du quotidien. Mentionnons également des mesures en faveur de la transition énergétique seront dont le soutien à l’expérimentation concernant le train à hydrogène à Auxerre.

Modernisation de la ligne Nevers-Dijon
La modernisation des voies démarre dès ce début d’année avec les travaux de régénération sur la ligne Nevers-Dijon (11 millions d’euros). Une fermeture temporaire de la ligne, par tronçons entre Nevers (Nièvre) et Étang-sur-Arroux (Saône-et-Loire) a été retenue avec mise en place de cars de substitution. « Il faut savoir que des travaux de nuit coûtent 25 % de plus que des travaux de jour et que le risque d’avoir à fermer la ligne du fait d’un accident subsiste néanmoins » admet Jérôme Grand, directeur territorial Bourgogne-Franche-Comté SNCF Réseau. Sur la ligne en question, l’objectif est de conserver un temps de liaison entre Nevers et Dijon à 2h07 et ainsi concurrencer les déplacements en voiture.

Garantir la sécurité des circulations
SNCF Réseau entend poursuivre ses actions afin de garantir la sécurité des circulations ferroviaires et réduire les coûts. Des aiguillages seront ainsi remplacés dans 7 gares à hauteur de 20 millions d’euros et de nombreux passages à niveau sécurisés, voire supprimé comme celui de Gergy, dans la Saône-et-Loire. L’entreprise compte également sur l’innovation pour relever ce défi : industrialisation des moyens de production, digitalisation du suivi de la maintenance courante permettant une meilleure traçabilité et une circulation en temps réel des informations et mise en place de nouveaux systèmes d’exploitation. Au rayon des innovations, le gestionnaire de réseau indique l’utilisation de drones pour inspecter les ouvrages d’art et surveiller les voies.

Optimiser la signalisation pour faire circuler plus de trains
Dans le cadre de programme d’automatisation des tours ferroviaires, SNCF Réseau va continuer le déploiement de la commande centralisée du réseau avec des installations à Dijon, Mâcon et Belfort. Le programme sera poursuivi à Montbard pour 44 millions d’euros.

L’ERTMS
La modernisation de la LGV Paris-Lyon sera la première étape vers le « réseau haute performance » que SNCF Réseau entend mettre en place pour développer le trafic ferroviaire sur les axes très sollicités. Dans le cadre du projet LGV + Paris-Lyon, l’objectif est de passer d’ici à 2025 de 13 à 16 trains par heure grâce à la mise en œuvre de plusieurs systèmes technologiques qui fonctionneront de concert dont l’ERTMS, qui assurera un contrôle de la vitesse grâce à l’échange d’informations entre la voie et les trains. Au niveau régional, la modernisation de la signalisation liée à ce projet «LGV + Paris-Lyon» représentera 60 millions d’euros en 2020. L’équipement sera réalisé par Alstom, associé à Setec Ferroviaire.

Travaux en gare de Dijon-Ville
Alors que des travaux d’accessibilité des gares aux personnes à mobilité réduite ont déjà été effectués à Montbéliard (Doubs), Beaune (Côte-d’Or), Cosne-sur-Loire (Nièvre), Lons-le-Saunier et Dole (Jura) ainsi qu’à Belfort, des travaux seront engagés en 2020 à Dijon grâce à un cofinancement État-Région-Métropole. Fin 2021, l’accessibilité sera complète dans 12 gares, il en restera 13 à réaliser d’ici 2025.

Objectif emplois
En 2020, SNCF Réseau va recruter une centaine de personne pour des postes techniques en Bourgogne-Franche-Comté. Un travail de partenariat a d’ailleurs été engagé avec Pôle Emploi pour y répondre localement. Mentionnons également le travail mené avec la fédération régionale des Travaux publics et la chambre régionale du commerce pour un meilleur ciblage entre SNCF Réseau et les entreprises locales.
 
Chiffres clés
485 millions d’euros de travaux en 2020 :
100 millions d’euros pour la maintenance et l’entretien courants
385 millions d’euros pour la modernisation du réseau ferroviaire (dont 45,4 millions d’euros en cofinancement État-Région)
2 507 km de lignes exploités dont 849 km de desserte fine du territoire (28%)
3 600 ponts et viaducs
1 187 passages à niveau dont 4 inscrits au Programme de Sécurisation National
3 600 collaborateurs
650 trains de voyageurs par jour
300 trains de fret par jour



 
 
  Ripage express en gare de Villejuif : Partie II
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
Le T-Metix, un chariot de mesure de positionnement de la voie
Le T-Metix, un chariot de mesure de positionnement de la voie
Distributeur exclusif en France des modèles Krab, les désormais bien connus chariots de mesure dynamique de la géométrie de la voie, l’entreprise Siferi propose un nouvel équipement, le T-Metix. Focus matériel.
Perpignan-Rungis : qui aura la primeur ?
Perpignan-Rungis : qui aura la primeur ?
Alors que le secrétaire d’Etat chargé des Transports vient de confirmer la remise en service du train de primeur à compter du mois de décembre, celle-ci reste pour le moment suspendue à l’évolution des travaux sur la portion de ligne endommagée par les inondations à Villeneuve-lès-Béziers.
14e TBDD : SNCF s’engage.
14e TBDD : SNCF s’engage.
Pour cette 14e édition, les Trophées s’enrichissement de 3 nouveaux prix dont le prix « Mobilité » parrainé par la SNCF. Celui-ci fera la promotion des projets bretons les plus innovants en matière d'environnement, autour des différentes solutions de mobilité douce.
Croissance Rail accompagne Vapé Rail
Croissance Rail accompagne Vapé Rail
Vapé Rail, spécialiste français de produits de fixations ferroviaires et de maintenance connectée, est racheté par son dirigeant Stéphane Brunet. Ce dernier devenant majoritaire au capital aux côtés du fonds Croissance Rail dédié à la filière ferroviaire française et géré par Bpifrance.
Sécurité routière aux passages à niveau : SNCF Réseau et la FNTR s’engagent
Sécurité routière aux passages à niveau : SNCF Réseau et la FNTR s’engagent
La fédération nationale des transports routiers et SNCF réseau viennent de signer une convention de partenariat pour renforcer la coopération entre le ferroviaire et le routier pour une sécurité renforcée.
Groupe RATP : une croissance tirée par les filiales
Groupe RATP : une croissance tirée par les filiales
Alors que le mouvement social contre la réforme des retraites lui a coûté 150 millions d’euros, la RATP est restée bénéficiaire en 2019. Son chiffre d’affaire, en croissance de 2,5 %, doit beaucoup au développement vigoureux des filiales qui représentent désormais presque un quart des revenus du groupe.
Luc Lallemand, patron d’Infrabel pressenti à la barre de SNCF Réseau
Luc Lallemand, patron d’Infrabel pressenti à la barre de SNCF Réseau
D’après nos confrères belges du quotidien Le Soir, le nom du patron du réseau ferré belge a été proposé par le gouvernement français pour succéder à Patrick Jeantet à la direction de SNCF Réseau. ​
Tous les articles RAIL
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux du BTP
- Chef de bureau d'études en BTP
- Coordinateur / Coordinatrice BIM
- Dessinateur / Dessinatrice du bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.