Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
FR
|
EN
Menu

RAIL
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Vers une maintenance intelligente des rails

Partager :
Vers une maintenance intelligente des rails
Par CB, le 30 octobre 2019
DÉCOUVREZ NOTRE NEWSLETTER GRATUITE
Rail
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Lors du colloque “Rail and Turnout Machining” organisé à Hambourg par Vossloh les 23 et 24 septembre 2019, s’est tenue une journée sur le thème de l’usinage des rails et des aiguillages. L’occasion pour le constructeur de présenter ses nouveaux outils d’assistance numériques et ses derniers développements en termes de meulage et de fraisage.

« Avec l’augmentation du trafic ferroviaire, la maintenance de l’infrastructure existante devra être réalisée de manière totalement différente », a déclaré Marcel Taubert lors de l’allocution d’ouverture de cette journée thématique. Par cette injonction, le directeur général de Vossloh Rail Services visait alors tout autant à capter l’attention de son auditoire que lui enjoindre d’entrer dans l’ère du rail connecté. « Un rail plus intelligent qui permettra de simplifier drastiquement les processus et d’améliorer, à court terme et à moindre coût, la disponibilité des équipements ferroviaires ». Un vaste programme dont BTP Rail vous résume ici les moments forts.

Vers plus de transparence
En raison de la complexité de la maintenance des rails et des aiguillages, le premier axe sur lequel travaille la division Vossloh Rail Services vise à offrir aux responsables d’infrastructure un maximum de sécurité dans la planification et la prise de décision. Dans ce contexte, les outils d’assistance numériques tels que MR.pro et mapl-e (1) peuvent s’avérer précieux ainsi que le rappelle Harald Kreft, directeur ferroviaire de la Hamburg Port Auhority. « MR.pro nous permet de réaliser, en toute sécurité, la maintenance de la totalité des 450 km de voies ferrées et des quelques 850 aiguillages du plus grand port ferroviaire du monde. Tout en offrant la possibilité de planifier, contrôler, et documenter l’utilisation des ressources en toute transparence. En même temps, la classification ABC de l’installation (ndlr : zones d’infrastructure subdivisées en fonction de leur importance pour l’exploitation ferroviaire) facilite la focalisation sur l’essentiel : assurer une disponibilité maximale des installations à nos 155 entreprises ferroviaires clientes ». Andreas Marx, directeur général de Rhomberg Sersa Vossloh, complète cette première intervention en évoquant le dilemme général de la maintenance des voies et les défis actuels.
Avec mapl-e, l’utilisation transparente des données est également l’objectif principal de l’application. « Ici, l’accent est cependant davantage mis sur le rail » souligne Konstantin von Diest, directeur technique de Vossloh Rail Services. Pour obtenir une vue d’ensemble rapide, les données réelles collectées sur le terrain sont comparées aux valeurs limites et analysées. Sur la base de ces résultats, plusieurs scénarios de maintenance (rectification ou fraisage) peuvent alors être « mis en scène ». « Ces scénarios ayant déjà fait l’objet d’une évaluation en termes de coûts, de délais ou de fermeture de voie nécessaires, ils peuvent être aisément comparés ce qui facilite la prise de décision quant au choix de la procédure la plus pertinente ».

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Nouveaux développements pour le HSG-2
Cette journée a également permis à l’industriel de présenter les nouvelles possibilités d’application de son HSG 2, un train de meulage à grande vitesse. L’occasion pour Alexander von Plato, directeur général de Vossloh Rail Maintenance, d’aborder la thématique de collecte des données d’état grâce aux capteurs et à la technologie de mesure implantés sur les machines de maintenance ferroviaire et l’échange de données avec mapl-e. « La connectivité entre le dispositif de mesure du profil transversal et mapl-e fait actuellement l’objet d’essais opérationnels. Nos capteurs mesurent simultanément les deux rails, ce qui permet également de déterminer l’écartement de la voie ». À l’issue de ces essais opérationnels, Vossloh a en outre l’intention de proposer la mesure de la réserve d’usure dans le champignon du rail, sur la base des mesures du profil transversal. A noter que ce dispositif de mesure du profil transversal sera également intégré dans le HSG-City. En plus du contrôle du profil transversal intégré, Vossloh a révélé d’autres innovations sur le HSG-2 : « Nous avons regroupé les interventions du HSG en un seul cycle de huit à neuf passages, enlevant 0,3 mm, contre trois cycles de rectification enlevant 0,1 mm actuellement ». Cette nouvelle offre permettant aux gestionnaires d’infrastructure d’organiser le traitement des rails de façon beaucoup plus ciblée, en sélectionnant par exemple différentes qualités de meules. « Grâce à ce nouveau concept, il est possible d’obtenir des rugosités de rails de 3 à 4 selon l’indice de qualité. En même temps, la combinaison des opérations réduit le nombre d’interventions sur le réseau, d’où des avantages supplémentaires en termes de coûts » assure Alexander von Plato. Des coûts qui peuvent encore être optimisés en attelant deux trains de rectification HSG derrière une locomotive puissante pour former un HSG-2 TWIN. Une procédure dénommé Four Pass Grinding (rectification en quatre passages) qui réduit encore le nombre de passages de moitié !

Haute compétence en matière de fraisage
Quant aux solutions de fraisage mobiles, elles ont été présentées par Aiko Püschel, directeur du département Produits chez Vossloh Rail Maintenance, et Steffen Riedel, directeur d’opérations Transport de proximité chez la filiale à 100 % Alpha Rail Team. Ont été mis à l’honneur la fraiseuse Hot-Spot Multi Purpose Milling et le camion de fraisage bidirectionnel SF02 W-FS produit par le constructeur autrichien Linsinger. Des engins de maintenance des réseaux de tramway équipés d’outils de fraisage correctifs pouvant éliminer jusqu’aux défauts complexes, bavures et creux, situés sur les faces latérales du champignon.


(1) Maintenance planning easy.
 

©Vossloh. Camion RR SF02 W-FS présenté lors du colloque “Rail and Turnout Machining” organisé à Hambourg par Vossloh les 23 et 24 septembre 2019
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
  Les Tours Duo, une construction exceptionnelle
+ de vidéos BTP ça tourne
Dernier numéro
N° 35
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (15 €)
À lire également
Sécuriser la voie traversante de Donges
Sécuriser la voie traversante de Donges
Déclaré d’utilité publique le 17 novembre 2017, le projet de contournement des sites industriels de Donges est entré dans sa phase travaux pour une mise en service prévisionnelle à l’automne 2022. Sous maîtrise d’ouvrage SNCF Réseau, le coût du chantier est estimé à 150 M€.
3e ligne de métro toulousain : un heureux et trois déçus
3e ligne de métro toulousain : un heureux et trois déçus
En vertu de la règle de choix du mieux-disant, c’est l’offre de l’ensemblier Alstom qui a été préférée aux 3 autres candidats (Ansaldo STS, CAF et Siemens) dans le cadre du marché en conception/réalisation/maintenance du système de transport de la nouvelle ligne de métro toulousaine.
SNCF Réseau : une équipe resserrée autour de son dirigeant
SNCF Réseau : une équipe resserrée autour de son dirigeant
Luc Lallemand a dévoilé la composition du comité de direction qui l’accompagnera pour créer les conditions de réussite du projet stratégique de l’entreprise. ​
Metro B : KM1 pour le tunnelier lyonnais Coline
Metro B : KM1 pour le tunnelier lyonnais Coline
A Lyon, le chantier de prolongement du métro B avance à bon rythme dans le respect des mesures sanitaires. Les stations prennent forme et le tunnelier a avalé sans frémir son premier kilomètre, remplissant près de la moitié de sa mission gargantuesque.
Metro d’Alger : le contrat d’exploitation de la RATP n’est pas reconduit
Metro d’Alger : le contrat d’exploitation de la RATP n’est pas reconduit
A partir du 31 octobre prochain, le métro d’Alger ne sera plus exploité et géré par RATP El Djazaïr, filiale de RATP Dev, mais par une société publique détenue à 100 % par l’Etat algérien. L’annonce a été faite ce jeudi 1er octobre par le ministre des Transports Lazhar Hani, au cours d’une visite au chantier de construction de l’extension du métro à l’aéroport international d’Alger.
Captrain France (ex VFLI) mise sur ses jeunes forces vives
Captrain France (ex VFLI) mise sur ses jeunes forces vives
Dans la continuité de VFLI, l’entreprise de fret ferroviaire qui a rejoint le réseau européen Captrain compte accompagner sa croissance par le recrutement et la formation de 100 à 150 nouveaux collaborateurs tous les ans.
[Exclu] SNCF Réseau : focus sur les chantiers qui redémarrent !
[Exclu] SNCF Réseau : focus sur les chantiers qui redémarrent !
Répondant aux attentes de nombreux sous-traitants, fournisseurs et prestataires de la filière ferroviaire, BTP Rail dresse l’état des lieux de la reprise progressive des chantiers ferroviaires.
Tous les articles RAIL
Événements
34eme Congrès National AMORCE
3 Février 2021
Salon IBS
10 Mars 2021
Salon SMART
10 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Technicien / Technicienne études de prix BTP
- Chef de projet BTP
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
- Chef de chantier
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.