Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RAIL
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Mise en concurrence des lignes Intercités : un test grandeur nature

Partager :
Mise en concurrence des lignes Intercités : un test grandeur nature
Par CB, le 10 janvier 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Rail
Le ministère des Transports va publier un avis de pré-information sur l’ouverture à la concurrence des lignes Nantes-Bordeaux et Nantes Lyon. Celle-ci pourrait déboucher sur une éventuelle exploitation des Intercités par une autre entreprise que la SNCF à l’horizon 2022.

C’est une première dans l’histoire de la SNCF. Deux lignes classiques appartenant à la grande famille des trains d’équilibre du territoire (TET) vont être ouvertes à la concurrence. Et ce, 6 mois après l’adoption par le Parlement de la réforme ferroviaire visant notamment à un meilleur service public ferroviaire. Plus précisément, de la même façon que les régions le sont pour les TER, l’Etat est l’autorité organisatrice des trains TET, exploités par SNCF Mobilités sous le nom d’Intercités (les anciens Corails). Cette exploitation arrivant à échéance en 2020, le nouveau pacte ferroviaire prévoit une ouverture à la concurrence progressive à partir de décembre 2019, au rythme souhaité par chaque autorité organisatrice (les Régions pour les TER, l’Etat pour les TET).

Deux lignes concernées
Dans le cadre de la mise en œuvre de cette réforme, l’Etat a donc décidé d’engager la préparation de la mise en concurrence de deux premières lignes TET : Nantes-Bordeaux et Nantes-Lyon. Pourquoi justement celles-ci ? « Car elles viennent de bénéficier d’un renouvellement complet de leurs trains et de leurs infrastructures » justifie le ministère des Transports. Les six autres lignes TET (Paris-Toulouse, Paris-Clermont-Ferrand, Bordeaux-Marseille, Toulouse-Hendaye et deux trains de nuit : Paris-Briançon et Paris-Rodez/Latour-de-Carol) feront quant à elles l’objet de travaux de rénovation des voies et de modernisation de leurs matériels avant d’être ouvertes à la concurrence, mais pas avant 2022.
Concrètement, un avis de préinformation officialisant cette démarche va être publié d’ici la fin de la semaine au Journal officiel de l’Union européenne en vue d’informer les entreprises souhaitant candidater. Notons que cet avis ne constitue pas le lancement de l’appel d’offre. Ce dernier, assorti du cahier des charges dans lequel l’État notifiera le type de service qu’il souhaite mettre en place et notamment la fréquence des trains, ne pourra être lancé qu’après un délai de 12 mois. Et ce n’est qu’en 2022, pas avant, que le gagnant, la SNCF ou un concurrent, se verra confier ces deux lignes. Mentionnons également qu’il n’y aura pas plusieurs opérateurs ferroviaires concurrents sur la même ligne, mais un seul et que le matériel roulant sera, comme aujourd’hui, mis à disposition par l’Etat.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Des concurrents à l’affût
« Il ne s’agit pas d’écarter la SNCF, mais bien d’améliorer la qualité de service » assure encore le ministère des transports. Pour autant, la concurrence s’annonce belle et bien acharnée entre l’entreprise historique et des compagnies bien décidées à ne pas faire de la simple figuration. A commencer par Transdev qui fait rouler des trains en Allemagne, en Nouvelle-Zélande, mais également au Pays-Bas et en Suède. Son échec face au groupement constitué par la SNCF et la RATP pour exploiter le CDG Express pouvant agir comme un aiguillon supplémentaire pour faire valoir ses atouts sur ce nouveau marché. La filiale de la Caisse des dépôts aura cependant maille à partir avec la RATP, ou plutôt sa filiale RATP Dev qui exploite le Gautrain en Afrique du Sud. Ou encore avec Keolis, filiale de la SNCF qui exploite des trains aux Etats-Unis, en Allemagne et au Royaume-Uni. Sans oublier les compagnies européennes comme la DeuschBahn ou Trenitalia, voire internationales à l’instar de MTR, l’opérateur du métro de Hong Kong…
 

Retrouvez toute l'information "rail" dans BTP Rail.
BTP Rail, le panorama complet du secteur ferroviaire et des transports collectifs en site propre.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Sébastien teste les lunettes connectées d'Expert Téléportation

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste des lunettes uniques en France.
+ de vidéos BTP ça tourne
Vidéo
Rencontre avec le président de Hiab
Grue hybride, chariot Moffet électrique, Stage V, connectivité... l’édition 2019 du salon Solutrans a été l’occasion pour Hiab France, de faire étalage de plusieurs nouveautés, mais aussi, de faire connaissance avec son nouveau président, Vincent Duteriez.
À lire également
Le tramway T2 de Nice à bon port
Le tramway T2 de Nice à bon port
Le 14 décembre a eu lieu la mise en service finale de la ligne T2 du tramway de Nice, sur la totalité de son parcours. Ce projet lancé en 2010 par la Métropole vient compléter le réseau de transport de la ville qui compte désormais 3 lignes de tramway opérationnelles
Fret ferroviaire : vers du concret
Fret ferroviaire : vers du concret
A la suite des nombreuses sonnettes d’alarme tirées par les opérateurs de fret qui subissent de plein fouet le blocage du rail et des principaux ports, le gouvernement a annoncé une série de mesure de soutien à la filière.
Rénovation de la ligne Dol-de-Bretagne – Dinan
Rénovation de la ligne Dol-de-Bretagne – Dinan
Inscrit au contrat de plan Etat-Région 2015-2020, la modernisation de la ligne Dol-Dinan a été programmée sur 12 mois à compter du 14 décembre 2020. Les objectifs de cette opération visent à pérenniser l’infrastructure et notamment à relever la vitesse des trains jusqu’à 120 km/h pour 80 actuellement.
Nouvelle phase de concertation pour la liaison Roissy-Picardie
Nouvelle phase de concertation pour la liaison Roissy-Picardie
Avis au grand public ! Du 2 décembre prochain au 31 janvier 2020, SNCF Réseau organise une troisième étape de concertation publique sur la liaison ferroviaire Roissy-Picardie. Une ligne qui permettra un accès direct entre le Sud des Hauts-de-France, le Nord-Est du Val d’Oise et la gare Aéroport CDG 2 TGV.
Deux traits d’union ferroviaire entre la France et la Suisse
Deux traits d’union ferroviaire entre la France et la Suisse
Le dimanche 15 décembre 2019, l’effet frontière des déplacements sera gommé par la mise en service simultanée du Léman Express et de la ligne 17 de tramway. Une date à marquer d’une pierre blanche pour les habitants du Grand Genève et de la Haute-Savoie.
Lallemand, un belge aux commandes du réseau ferré français
Lallemand, un belge aux commandes du réseau ferré français
Elu administrateur de SNCF Réseau, le patron d’Infrabel pourra être proposé officiellement au poste de PDG après avis de l’Autorité de régulation des transports à la fin du mois.
Chine : la folie des grandeurs
Chine : la folie des grandeurs
L’Empire du Milieu a construit 968,77 km de rails urbains en 2019, selon un rapport de l'Association chinoise des métros.
Tous les articles RAIL
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Assises Européenne de la Transition Énergétique
28 Janvier 2020
Assises Européenne de la Transition Énergétique
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Janvier 2020
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
Biogaz Europe
29 Janvier 2020
Biogaz Europe
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.