CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > Arcadis conçoit la nouvelle galerie paravalanche de la Marionnaise
INFRASTRUCTURES TP

Arcadis conçoit la nouvelle galerie paravalanche de la Marionnaise

PUBLIÉ LE 16 AVRIL 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Arcadis conçoit la nouvelle galerie paravalanche de la Marionnaise
Arcadis décroche la mission de conception et réalisation du nouvel ouvrage de la Galerie de la  Marionnaise, dont les travaux ont démarré le 15 avril, pour le compte du département des Hautes-Alpes, aux côtés de Razel-Bec (mandataire du groupement), STAM et Lavigne Chéron. 

La Galerie de la Marionnaise est un grand paravalanche construit dans les années 1960 sur  la route départementale 1091, entre le col du Lautaret et le Monêtier-les-Bains. L’ouvrage est  très emblématique et marque l’esprit de quiconque emprunte cette route des Alpes entre  Grenoble et Briançon. Mais il est aujourd’hui vétuste (fissuration du béton, corrosion des aciers…) et non fonctionnel puisque sa structure semi-ouverte favorise la formation d’amas de neige en son cœur, contraignant l’exploitant à des opérations de déneigement fréquentes et  complexes.

La mission d’Arcadis est de concevoir et d’assurer le suivi de la construction du nouvel ouvrage, dans un environnement contraint et sujet à des risques naturels importants. Le projet mobilise les équipes multidisciplinaires d’Arcadis : génie civil, structures et géotechnique pour  le dimensionnement des fondations et de la nouvelle structure et la stabilité d’un versant de montage ; les équipements du tunnel (éclairage, alimentation électrique, dispositifs de sécurité…) et les dossiers réglementaires (sécurité tunnel), sans oublier la gestion des  interfaces avec l’architecte et les entreprises de travaux.

Ce projet mise sur le réemploi de la structure existante en béton et sur la valorisation des déblais issus d’une partie de la démolition de l’ouvrage existant, pour créer une galerie plus longue (490 mètres, contre 380 aujourd’hui) et plus large (10,80 mètres contre 9  actuellement) permettant d’accueillir une voie cyclable dans un sens de circulation. « Réutiliser une partie de l’ouvrage existant permettra non seulement de minimiser l’impact environnemental du projet, mais aussi de maîtriser le calendrier et le budget », précise Antoine Henry, Chef de projet chez Arcadis.

Le nouvel ouvrage s’intègrera à son environnement naturel, grâce à sa  couverture en terre végétale. Quant aux eaux qui seront potentiellement en contact avec les hydrocarbures laissés par les véhicules empruntant l’infrastructure routière, elles seront traitées dans un bassin dédié avant d’être renvoyées dans leur milieu naturel.

« Au-delà des difficultés d’approvisionnement, concevoir un nouvel ouvrage à 2 000 mètres d’altitude sur un site remarquable comme les Alpes est une mission hautement technique. Un paravalanche est une forme de tunnel très spécifique, peu courante en France, qui nécessite un traitement spécial, notamment sur ses aspects réglementaires. Nous intervenons également sur une autre galerie paravalanche en Occitanie, située sur la RN 20 entre la France et l’Andorre », ajoute le responsable. 

Une fois sa mise en service prévue pour octobre 2025, la nouvelle Galerie de la Marionnaise permettra de sécuriser les trajets des usagers de la route  départementale 1091 et de favoriser une mobilité durable grâce à l’intégration d’une voie dédiée aux cyclistes. 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
L'Exvac de Rivard en démo !
L'Exvac de Rivard en démo !
Un Doubs vert à plus d’un titre
Un Doubs vert à plus d’un titre
L'ESTP en transition
L'ESTP en transition
Scania promet une disponibilité planifiée à 100 %
Scania promet une disponibilité planifiée à 100 %
Tous les articles Infrastructures TP
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS