ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ INFRASTRUCTURES TP

[Tribune] Construction : Comment optimiser le partage d’informations entre les différents acteurs d’un projet ?

Par La rédaction. Publié le 23 octobre 2023.
[Tribune] Construction : Comment optimiser le partage d’informations entre les différents acteurs d’un projet ?
Enzo Blonk, Head of Market Europe de Cobuilder
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Chaque étape d’un projet de construction génère une mine d’informations précieuses aussi bien en matière de spécifications des produits ou des matériaux qu’aux notes de conception technique. Enzo Blonk, Head of Market Europe de Cobuilder en détaille les spécificités. 

Historiquement, les entreprises du secteur avaient pour habitude d’utiliser des fichiers Excel ou PDF pour conserver ces données essentielles. Malheureusement, cette approche ne leur permettait pas de localiser ou comparer les informations selon les stades du projet, ce qui entraînait et entraîne d’ailleurs toujours pour celles qui sont rester sur ce modèle, une perte de temps et de ressources lorsqu’elles ont besoin de ces données.

C’est pourquoi, il était devenu nécessaire de rationnaliser ce partage d’informations. La clé pour cela consiste à rendre les données accessibles et interprétables pour toutes les parties impliquées dans les projets de construction. Cela exige un format qui soit non seulement facilement consultable et identifiable, mais aussi lisible par un système informatique. C’est ainsi qu’ont commencé à apparaitre les dictionnaires de données. 

Les dictionnaires de données rationalisent le partage d’informations mais un défi reste à relever pour les entreprises, celui de la compréhension claire de leur rôle dans ce nouveau processus.

Les dictionnaires de données ont marqué un jalon important dans la réussite du partage des informations. Ces outils numériques établissent un langage numérique commun pour le secteur de la construction : en normalisant et en structurant l’information, ils permettent à toutes les parties prenantes de décrire les objets et les processus de construction, et cela de la même manière.
Prenons l’exemple de la Confédération européenne des industries du bois, CEI-Boi. Celle-ci a identifié le besoin d’un modèle de données commun pour numériser les données des produits afin d’aider ses 180 000 membres, principalement composés de petites et moyennes entreprises à différents stades en matière de numérisation. Avec son dictionnaire de données, CEI-Boi permet à ses membres de développer des modèles de produits basés sur les normes européennes et donc appréhendables au-delà des frontières de l’entreprise. À ce jour, douze modèles de données différents ont été créés, grâce auxquels les fabricants et autres acteurs de l’industrie sont en mesure de Confédération européenne de l’industrie du bois saisir et d’échanger des données fiables et interopérables sur les produits du bois. Cela a permis non seulement de rationaliser les flux de données sur les produits, mais aussi d’aider les membres de CEI-Bois à mieux utiliser les données environnementales.

Malgré une adoption de plus en plus forte de ces dictionnaires de données normalisés, de nombreuses organisations du secteur de la construction ont encore du mal à établir des liens d’information durant le cycle de vie d’un projet. L’un des problèmes persistants est le manque de consensus et de communication concernant les responsabilités spécifiques. Chaque partie impliquée dans un projet de construction doit avoir une compréhension claire de son rôle, de ses obligations et des délais à respecter à toutes les étapes du projet. Des informations ambiguës sont souvent source de confusion et d’un manque de responsabilité.

Et si la solution résidait dans les plateformes numériques collaboratives ?

En réponse aux défis existants en matière d’échange d’informations, il existe des plateformes numériques innovantes qui remodèlent la collaboration et le partage de données au sein des projets de construction.
Ces plateformes collaboratives permettent aux participants d’un projet d’établir et de distribuer des modèles de données normalisés, qui définissent les propriétés et les attributs physiques d’un objet de construction - tels que sa résistance au feu, sa durabilité ou sa densité - conformément aux normes ou réglementations nationales. Cela permet d’enregistrer et de partager de manière cohérente des informations essentielles sur les produits à tous les stades d’un projet de construction.

D’un point de vue technique, ces plateformes numériques aident les chefs de projet à définir le "niveau d’information requis" pour un projet dans un format standardisé et interopérable. Il s’agit de spécifier la qualité, la quantité et l’objectif des informations sur les produits, afin de garantir la précision et l’efficacité tout au long d’un projet. C’est important, car cela signifie que toutes les personnes impliquées dans le projet interprètent les informations de la même manière.
Une fois que le projet a été suffisamment planifié et que les modèles de données ont été créés, ces plateformes numériques peuvent distribuer les tâches via une interface de programmation d’applications (API), un fichier de paramètres partagé compatible avec Revit (un outil de modélisation 3D largement utilisé), ainsi que des fichiers Excel, IFC et IDS (Information Delivery Specification). Cela garantit que les informations sont accessibles à tous les participants, y compris à ceux qui n’ont pas d’accès direct au logiciel.

Les bénéfices utilisateurs pour le secteur de la construction

Pour les parties prenantes, l’introduction de ces plateformes numériques peut se traduire par un gain de temps considérable. Elles éliminent les recherches manuelles laborieuses et les problèmes de compilation de données, ce qui permet aux organisations de se concentrer sur l’exécution des projets. Cette efficacité permet non seulement d’accélérer les délais des projets, mais aussi d’améliorer la productivité globale.

Conformément aux initiatives mondiales en matière de développement durable, les parties prenantes qui utilisent ces plateformes numériques sont mieux équipées pour atteindre et dépasser les objectifs de développement durable (ODD), en évaluant l’impact environnemental d’un projet à l’aide d’un ensemble de données normalisées, ce qui garantit la cohérence.
En outre, ces plateformes numériques permettent aux acteurs d’un projet d’exploiter les connaissances et les informations issues de d’autres modèles de données de projets similaires.

En fournissant un écosystème numérique unifié où les parties prenantes peuvent collaborer en toute transparence, ces plateformes numériques favorisent l’échange d’idées à toutes les phases de la construction - de la conception et du design à la fabrication et à la construction. Cette connectivité accrue favorise une prise de décision efficace, contribuant ainsi à la réussite des projets de construction.

 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
14 février 2024
L'usine DAF Trucks de Vlaanderen saluée DAF Trucks Vlaanderen a reçu le prix « Factory of the Future » qui récompense le beau développement de l'usine belge de cabines et d'essieux DAF à Westerlo, devenue un site de production ultra-sophistiqué et technologiquement avancé.
L'usine DAF Trucks de Vlaanderen saluée
5 janvier 2024
Avec Marini, le RAP s’invite dans la boucle de recyclage Marini a développé une nouvelle solution tout-en-un, le Marini EvoDryer, une technologie qui favorise l’introduction du RAP dans la boucle de recyclage, en assurant parallèlement une souplesse d'action susceptible de répondre aux exigences les plus problématiques et diverses du marché.
Avec Marini, le RAP s’invite dans la boucle de recyclage
11 décembre 2023
Egis acquiert le groupe Atrix spécialisé dans l’ingénierie industrielle Atrix, groupe français indépendant d’ingénierie intervenant dans les domaines du nucléaire, de la défense, de la micro-électronique, de l’agro-alimentaire et de la santé, rejoint le groupe Egis. 
Egis acquiert le groupe Atrix spécialisé dans l’ingénierie industrielle
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola