Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

2,5 milliards supplémentaires pour le Lyon-Turin

2,5 milliards supplémentaires pour le Lyon-Turin
Par la rédaction, le 7 avril 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Un accord européen a été validé pour un  financement à 50 % du Lyon-Turin par l’Union européenne. La France pourra bénéficier d’un apport supplémentaire de plus de 2,5 milliards d’euros pour réaliser le tunnel transfrontalier et ses voies d’accès.

Le 4 juin 2019, lors de l’Assemblée générale du Comité pour la Transalpine, la Coordinatrice européenne Iveta Radi annonçait publiquement l’intention de la Commission de Bruxelles de permettre une forte augmentation de son engagement, déjà massif, dans le financement de la liaison ferroviaire Lyon-Turin. 

L’émissaire de Bruxelles dévoilait alors le projet de passer du taux de cofinancement de 40% en vigueur actuellement au taux maximal de 50% pour la réalisation des liaisons transfrontalières manquantes présentant un fort intérêt stratégique, à l’image du Lyon-Turin.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Elle évoquait en outre un bonus de 5 % supplémentaire pour encourager les bonnes pratiques intégratives des chantiers conduits par une seule structure de gestion, ce qui est le cas du maître d’ouvrage public binational Tunnel Euralpin Lyon-Turin (TELT).

Ces deux dispositions majeures viennent d’être actées dans le cadre de l’accord conclu récemment entre la Commission, le Parlement et le Conseil de l’UE sur le règlement 2021-2027 du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE), le programme dédié au financement des infrastructures de transport. 

Validé le 24 mars 2021 par les représentants permanents des Etats membres (COREPER), cet accord entrera en vigueur après le vote formel du Parlement de Strasbourg dans le courant de l’été.

Pour le seul chantier du tunnel transfrontalier sous les Alpes, les dispositions du nouveau règlement MIE représentent près de 1 Md€ en moins à financer par l’Italie et la France. Sur un coût total de l’ouvrage certifié à 8,6 Mds€ (valeur 2012), la part de l’Italie serait ainsi ramenée à environ 2,4 Mds€ et celle de la France à 1,8 Mds€.

Ces dispositions concernent aussi le cofinancement des indispensables voies d’accès à l’ouvrage transfrontalier dont la programmation est toujours incertaine côté français. 

En effet, si le tunnel de 57 km sous les Alpes est la pierre angulaire de la liaison, l’UE rappelle régulièrement que c’est bien l’ensemble des 270 km de liaison entre Lyon et Turin qui est stratégique pour connecter les réseaux européens et atteindre des objectifs ambitieux de report modal sur le  raileuropéens et atteindre des objectifs ambitieux de report modal sur le rail des trafics de marchandises et de voyageurs. Pour les accès français, cela représenterait un apport de l’UE supérieur à 2 Mds€.


 

Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
XpertAssist radiocommande les grues et foreuses Liebherr
XpertAssist radiocommande les grues et foreuses Liebherr
XpertAssist est une radiocommande audio-vidéo destinée aux grues sur chenilles et foreuses Liebherr. Elle fonctionne sur abonnement annuel et assure une assistance en temps réel.
Trackunit présent aux Construction Days avec une nouveauté
Trackunit présent aux Construction Days avec une nouveauté
A l’occasion des Construction Days, qui se dérouleront à Eurexpo Lyon du 14 au 16 septembre, Trackunit, spécialiste des solutions de gestion de données machines, présentera pour la 1ère fois en France son innovation mondiale Trackunit Kin. 
Un café avec… Isabelle Alfano
Un café avec… Isabelle Alfano
Alors que la première édition des Construction Days se tient à Lyon Europexpo du 14 au 16 septembre, c’est en toute logique que nous avons pris un café avec Isabelle Alfano, directrice du pôle Construction et Agro de Comexposium, entreprise co-organisatrice de ce premier salon de rentrée.
Gaïa, tunnelier de la centrale hydroélectrique de la Sarenne
Gaïa, tunnelier de la centrale hydroélectrique de la Sarenne
oCNR (la Compagnie Nationale du Rhône) et les équipes de Spie Batignolles Génie Civil viennent de baptiser du nom de Gaïa le tunnelier qui aura pour tâche de réaliser le marché du lot 2 de la future central hydroélectrique située sur la rivière Sarenne dans l'Isère. 
Thyssenkrupp cède son activité Infrastructure à FMC Beteiligungs KG
Thyssenkrupp cède son activité Infrastructure à FMC Beteiligungs KG
Thyssenkrupp se sépare de sa division Infrastructure qu'il confie à FMC Beteiligungs KG,une société d'investissement allemande indépendante dirigée par des entrepreneurs.
Capter l’eau de la Sarenne
Capter l’eau de la Sarenne
Au cœur des montagnes iséroises, Spie Batignolles Génie Civil s’emploie à réaliser deux lots dans le cadre de l’aménagement hydraulique de la rivière La Sarenne pour le compte de Compagnie Nationale du Rhône. Ces chantiers, réalisés en simultané depuis janvier 2021, concernent le creusement d’une galerie souterraine de 3,5 km, d’une conduite forcée, ainsi que le creusement d’un puits incliné de 350 m et l’aménagement de la galerie existante. Des travaux, fortement contraints par le dénivelé de la montagne, à l’image de la plus longue piste noire du monde qui descend de la station de l’Alpes d’Huez, la célèbre Sarenne.
Prolongement ligne 11 : Sofia poinçonne Les Lilas
Prolongement ligne 11 : Sofia poinçonne Les Lilas
Le tunnelier Sofia appartenant au groupement constitué de NGE (mandataire), Demathieu Bard, Implenia et Pizzarotti, dans le cadre du prolongement de la ligne 11 du métro parisien, a percé la paroi de la nouvelle station Serge Gainsbourg, aux Lilas (Seine-Saint-Denis).
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.