Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

2,5 milliards supplémentaires pour le Lyon-Turin

2,5 milliards supplémentaires pour le Lyon-Turin
Par la rédaction, le 7 avril 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Un accord européen a été validé pour un  financement à 50 % du Lyon-Turin par l’Union européenne. La France pourra bénéficier d’un apport supplémentaire de plus de 2,5 milliards d’euros pour réaliser le tunnel transfrontalier et ses voies d’accès.

Le 4 juin 2019, lors de l’Assemblée générale du Comité pour la Transalpine, la Coordinatrice européenne Iveta Radi annonçait publiquement l’intention de la Commission de Bruxelles de permettre une forte augmentation de son engagement, déjà massif, dans le financement de la liaison ferroviaire Lyon-Turin. 

L’émissaire de Bruxelles dévoilait alors le projet de passer du taux de cofinancement de 40% en vigueur actuellement au taux maximal de 50% pour la réalisation des liaisons transfrontalières manquantes présentant un fort intérêt stratégique, à l’image du Lyon-Turin.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Elle évoquait en outre un bonus de 5 % supplémentaire pour encourager les bonnes pratiques intégratives des chantiers conduits par une seule structure de gestion, ce qui est le cas du maître d’ouvrage public binational Tunnel Euralpin Lyon-Turin (TELT).

Ces deux dispositions majeures viennent d’être actées dans le cadre de l’accord conclu récemment entre la Commission, le Parlement et le Conseil de l’UE sur le règlement 2021-2027 du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE), le programme dédié au financement des infrastructures de transport. 

Validé le 24 mars 2021 par les représentants permanents des Etats membres (COREPER), cet accord entrera en vigueur après le vote formel du Parlement de Strasbourg dans le courant de l’été.

Pour le seul chantier du tunnel transfrontalier sous les Alpes, les dispositions du nouveau règlement MIE représentent près de 1 Md€ en moins à financer par l’Italie et la France. Sur un coût total de l’ouvrage certifié à 8,6 Mds€ (valeur 2012), la part de l’Italie serait ainsi ramenée à environ 2,4 Mds€ et celle de la France à 1,8 Mds€.

Ces dispositions concernent aussi le cofinancement des indispensables voies d’accès à l’ouvrage transfrontalier dont la programmation est toujours incertaine côté français. 

En effet, si le tunnel de 57 km sous les Alpes est la pierre angulaire de la liaison, l’UE rappelle régulièrement que c’est bien l’ensemble des 270 km de liaison entre Lyon et Turin qui est stratégique pour connecter les réseaux européens et atteindre des objectifs ambitieux de report modal sur le  raileuropéens et atteindre des objectifs ambitieux de report modal sur le rail des trafics de marchandises et de voyageurs. Pour les accès français, cela représenterait un apport de l’UE supérieur à 2 Mds€.


 

Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Réglementation : pas de signalisation des angles morts pour les matériels TP
Réglementation : pas de signalisation des angles morts pour les matériels TP
En vigueur depuis le 1er janvier 2021, l’obligation de mettre en place la signalisation des angles morts pour les véhicules dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est supérieur à 3,5 tonnes (arrêtées du 5 janvier 2021) est désormais caduque depuis le 19 mars dernier.
L'entrée sud de Bordeaux poursuit sa mue
L'entrée sud de Bordeaux poursuit sa mue
L’Etablissement public d’aménagement Bordeaux-Euratlantique poursuit la transformation de l’entrée sud de Bordeaux. L’axe autouroutier du boulevard Joliot Curie, rive droite, devient une voie apaisée, de centre-ville, accessible aux piétons, vélos et bus. Une opération de 7,7 millions d’euros. 
Quel plan de développement pour la Guyane ?
Quel plan de développement pour la Guyane ?
Le projet de Plan Stratégique de Développement 2021-2026 de l'EPFA Guyane est présenté au conseil d’administration ce 25 février 2021. Il contient l’ensemble des activités envisagées par l'établissement pour les 6 prochaines années.
Connexion 21 se rapproche de la Confrérie des Mécaniciens
Connexion 21 se rapproche de la Confrérie des Mécaniciens
Jean-Marie Osdoit, président de Connexion 21, et Fabrice Blanc, président de la Confrérie des Mécaniciens ont signé ce jour une charte d’engagements réciproques matérialisant leur partenariat au sein de la filière Infrastructures. Le document doit servir de base à la démultiplication de sources de partage et d’échanges entre les deux associations désireuses de promouvoir les infrastructures auprès du grand public.
MAN : Nouvel essieu avant pour les grues de chargement lourdes
MAN : Nouvel essieu avant pour les grues de chargement lourdes
À l’heure de sa nouvelle génération de camions, MAN fournit le marché des grues de chargement lourdes à forte croissance internationale en châssis adaptés. Pour les fortes charges sur l’essieu avant, la pièce maîtresse de l’équipement est le nouvel essieu 10 tonnes.
Le transport fluvial toujours dynamique
Le transport fluvial toujours dynamique
Après une année 2019 en très forte croissance sur le bassin de la Seine (+ 10,4 % en volumes avec 23,7 millions de tonnes transportées et + 9,9 % avec 3,9 milliards de t-km), le transport fluvial a enregistré en 2020 un tassement de 10 % en volumes (21,37 millions de tonnes transportées) et de 9,2 % en tonnes kilomètres (3,53 milliards de t-km).
Élargissement de l'A57 : ça démarre !
Élargissement de l'A57 : ça démarre !
C’est la dernière ligne droite avant le lancement des premiers travaux ouvrant le chantier de mise à 2x3 voies de l’A57 entre Benoît Malon et Pierre Ronde.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.