Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Requalification de l'Aire des vents en Seine-Saint-Denis

Requalification de l'Aire des vents en Seine-Saint-Denis
Aire des vents. Crédit photo : CD93
Par la rédaction, le 5 février 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Situé sur la commune de Dugny (93), le Village des médias prendra place sur 7 des 27 hectares qui composent l’Aire des vents. Les 20 hectares restants seront transformés en véritable parc départemental plus étroitement relié au parc Georges Valbon et à la ville, grâce notamment à la création de deux nouvelles entrées.

Partie distincte du parc Georges Valbon, l’Aire des vents a été dès son origine aménagée pour accueillir des manifestations d’ampleur, telle que la Fête de l’Humanité ou le Salon de l’Aéronautique, dont elle servait d’aire de stationnement. Elle est ainsi actuellement inaccessible aux habitants en moyenne 130 jours par an, et ne bénéficie pas d’équipements propices aux pratiques sportives et de loisirs.

Elle est également en grande partie imperméabilisée du fait des nombreuses et larges allées bitumées qui la parcourent, ne présentant pas de qualité écologique particulière. Contrairement au parc Georges Valbon, elle est ainsi exclue du périmètre Natura 2000 instauré par le Département.

Dans le cadre de sa requalification, la qualité naturelle et paysagère de l’Aire des vents sera renforcée. Les sols seront désimperméabilisés, pour faire en sorte que toute goutte de pluie qui tombe au sol rejoigne la nappe phréatique sans devoir passer par des réseaux enterrés et des stations d’épuration.

8 200 arbres seront également plantés sur 3 hectares avec des essences spécialement choisies pour leur adaptation au réchauffement climatique, tandis que 5 hectares de « gazons urbains » seront remplacés par des prairies, plus propices aux usages de loisirs.

Les usages sportifs et de loisirs seront confortés : une boucle cyclable d’au moins 1,5 km sera ainsi restituée sur l’Aire des vents, assurant la continuité des usages cyclistes avec le parc Valbon et un équipement de qualité pour la pratique sportive.

Le Département lancera par ailleurs en 2021 une concertation avec les acteurs locaux pour échanger sur leurs usages et leur rôle dans l’animation, la gestion et la protection du futur parc de l’Aire des vents. 

Le Terrain des essences renaturé

Non loin de l’Aire des vents, dont il est séparé par la gare du T11 de Dugny – La Courneuve, le Terrain des essences va lui aussi connaître une transformation grâce aux JO 2024. Propriété du ministère de la Défense sur 12,3 ha et de la SNCF sur 0,7 ha, le Terrain des essences a notamment servi de dépôt d’hydrocarbures pour la région parisienne jusqu’en 2002 et a été bombardé à plusieurs reprises, en particulier en août 1944.

Il a donc toujours constitué une véritable enclave au sein du parc Georges Valbon, dont le Département souhaitait faire l’acquisition depuis de nombreuses années, mais dont les coûts de dépollution ont jusqu’alors freiné tout projet d’aménagement. 
 


Le projet d’accueil des épreuves de tirs sportifs en 2024 sur le Terrain des essences a finalement permis de débloquer cette situation et d’ouvrir l’opportunité non seulement de dépolluer le site, mais aussi de l’aménager
et de le rendre aux habitants.

Le Département deviendra ainsi en 2021 le nouveau propriétaire du Terrain des essences par cession, et mènera les travaux pour un coût total de 12 millions d’euros entièrement pris en charge par la Solideo. Après une phase de dépollution pyrotechnique réalisée par le ministère de la Défense, le Département effectuera des travaux de dépollution des sols et des nappes phréatiques d’ici fin 2022.

Le relief du site sera ensuite remodelé pour permettre un accès rapide depuis la gare du T11 vers la nouvelle entrée du parc départemental Georges Valbon. Le remblaiement sera effectué dans un souci de réutilisation de terres issues de la ZAC du Village des médias.

A partir d’octobre 2023, le site sera remis au Comité d’organisation des Jeux de Paris 2024 pour l’installation du stand de tir, la réalisation des essais puis l’organisation des épreuves à l’été 2024.

Après 2024, les derniers travaux seront effectués pour permettre une pleine intégration du Terrain des essences au parc départemental Georges Valbon. Ce dernier sera alors agrandi de 13 ha, pour une surface totale de 433 hectares.
 


 
Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Ligne 16 : quatre tunneliers et un ouvrage
Ligne 16 : quatre tunneliers et un ouvrage
À La Courneuve, et à proximité de l’actuelle gare RER du Bourget, l’ouvrage Verdun fait office de puits de départ pour pas moins de 4 tunneliers (3 en 2020 et un 4e en 2021) et assurera à terme le raccordement des futures lignes 16 et 17 du Grand Paris Express. Il figure sur les 10 km du tracé de la ligne 16 qui verront la pose de voussoirs en béton fibré et profite du procédé de caractérisation rapide des sols Carasol.
Le design Man distingué
Le design Man distingué
Lors de l'iF DESIGN AWARD, le nouveau MAN TGX a marqué les esprits grâce à la fonctionnalité particulière de son design. L'ensemble de la nouvelle gamme de camions a également impressionné le jury d'experts par son choix de matériaux et de couleurs.
AMCS Technologies assure la sécurité des travaux pour la ligne 14 avec ses caméras
AMCS Technologies assure la sécurité des travaux pour la ligne 14 avec ses caméras
AMCS Technologies, entreprise française, conçoit et fabrique des systèmes électroniques haut de gamme au service de la sécurité des chantiers. Spécialisée dans le zoning et l’anticollision pour les engins de levage, la société est devenue incontournable dans son activité.
Paris : un cycle de conférences pour transformer la ville
Paris : un cycle de conférences pour transformer la ville
A l'occasion de la révision du Plan local d'urbanisme, Paris lance les « Controverses urbaines » : un cycle de conférences pour interroger le monde universitaire sur les grands défis urbains de la Ville.
Le congrès de l'IDRRIM se tient les 4 et 5 octobre à Rennes
Le congrès de l'IDRRIM se tient les 4 et 5 octobre à Rennes
Le prochain congrès de l'IDRRIM se tiendra les 4 et 5 octobre au Couvent des Jacobins de Rennes. Le thème : « Citoyens, Professionnels, Décideurs : face aux transitions, quel engagement collectif pour les infrastructures de mobilité ? ».
Le Groupe LSE poursuit son développement avec CITA Investissement
Le Groupe LSE poursuit son développement avec CITA Investissement
Le groupe LSE annonce l'entrée à son capital de CITA Investissement. Cette opération va permettre au Groupe LSE d'accélérer son développement, pour mieux accompagner ses clients du BTP, secteur en pleine mutation. Un nouveau tandem de direction prend les rênes du Groupe. 
Comment Eiffage Infrastructures muscle la prévention des TMS dans les mains ?
Comment Eiffage Infrastructures muscle la prévention des TMS dans les mains ?
Les entreprises prennent conscience de la nécessité de renforcer la prévention des TMS, notamment de la main, pour améliorer le bien-être de leurs salariés, comme pour soigner leur attractivité sur le marché de l’emploi. La branche Infrastructures du Groupe Eiffage s’est distinguée en développant un gant robotique dès 2017 avec Bioservo, une entreprise de biotechnologie suédoise.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.