Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Le bureau d'études Construire livre une nouvelle vision de l'ingénierie dans le BTP

Le bureau d'études Construire livre une nouvelle vision de l'ingénierie dans le BTP
Projet rue Sainte Lucie avec LCI Architecture. Crédit photo : Construire
Par la rédaction, le 8 janvier 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Construire est un bureau d’études nouvellement créé par Axel Sundermann et Xavier Laborde, deux ingénieurs très peu en phase avec les bureaux du chiffre dans lesquels les ingénieurs sont réduits à des machines effectuant des calculs standards normatifs. Ils proposent de revenir à une conception plus traditionnelle de l’ingénieur.

"L’ingénieur traditionnel est beaucoup plus rentable que l’ingénieur machine. Il cherche la meilleure solution par le bon sens et l’intuition, qu’elle soit standard ou non. Il utilise les normes comme un guide et non comme un frein. Lorsque la meilleure solution n’est pas standard, elle le devient. Ainsi, il gagne un temps précieux non seulement pour lui-même, mais également pour l’intégralité des équipes de construction", précise Axel Sundermann.
 
Une ingénierie traditionnelle et innovante
 
Construire défend une ingénierie traditionnelle dont l’objectif est de perfectionner encore et toujours. Les capacités techniques du bureau d’études permettent d’atteindre un niveau de flexibilité architecturale hors du commun pour répondre au plus près aux souhaits du client.
 
Construire défend la synergie architectes / ingénieurs, ticket gagnant du BTP. Cette alliance associe les 2 compétences complémentaires indissociables de la valorisation et de l’optimisation des projets : l’artiste qui fournit le rêve et le réalisateur.
 
"La mise en place de passerelles entre la réflexion architecturale et technique permet de configurer des détails constructifs en cohérence avec les concepts architecturaux. Inversement les ingénieurs développent des innovations techniques pour donner une plus grande dimension à la conception architecturale, comme ce fut le cas pour la construction en containers des années 90. Cette phase d’élaboration nécessite un important travail collaboratif dans lequel l’implication de l’ensemble des intervenants, y compris la maîtrise d’ouvrage, est indispensable", indiquent les fondateurs.

Construire promeut la construction paille et la construction en container maritime et développe d’autres techniques innovantes de construction écologique plus performantes que les techniques traditionnelles.
 
En outre, il imagine et propose des solutions qui permettent d’optimiser les délais et les coûts de réalisation sans pertes en qualités architecturales.
Pour ce faire, il s’appuie sur la modélisation numérique 4D, la réalité augmentée, des algorithmes d’optimisation de géométrie, de reconstruction numérique de l’existant à partir de photos ou vidéos et sur des calculs éléments finis. Ces outils viennent en support d’une bonne compréhension préalable des principes mathématiques et physiques qui constituent la base du savoir-faire des ingénieurs de Construire.

"Le prix cumulé d’un projet de la première pierre jusqu’au démantèlement est un indicateur assez fiable du coût écologique car il représente les dépenses énergétiques et donc écologique réelle de toutes les étapes. Un projet moins cher est un projet qui endommage moins la planète", ajoutent les dirigeants. 

Les ingénieurs de Construire pensent que construire écologique signifie améliorer la rentabilité et donc construire moins cher à qualité constante. Cette vision va à l’encontre des idées reçues, qui prétendent que l’écologie implique un surcoût.
 
Les prestations de Construire
 
Elles vont des études en amont jusqu’au suivi des travaux. Les ingénieurs de Construire interviennent aussi bien en ingénierie générale qu’en ingénierie mono-technique : structure, énergie, électricité, VRD, fluides CVC, économie de la construction, bâtiments connectés, OPC.

Construire souhaite devenir la référence de la réalité augmentée au service des particuliers. Celle-ci permet au client de visualiser sans surcoût le résultat architectural achevé avant même que les travaux n’aient commencé et donc de définir le projet au plus proche des besoins du client.
Elle peut être utilisée par exemple dans le contexte d’une restructuration d’intérieur (agrandissement de salon, création de baies vitrées, …) ou dans le cadre de la construction ou de l’extension d’une maison individuelle.

Construire développe également la réalité augmentée au service des entreprises. Cette technique leur permet d’avoir accès à toutes les données relatives aux projets et aux différents composants à chaque étape de la réalisation sur place pendant la construction. Le maçon visualise chacun des parpaings qu’il doit installer de façon transparente, la réalité étant visible en vue de fond.

Plus besoin de plans 2D en noir et blanc dont l’impression fini par coûter plus que les ingénieurs qui les dessinent ! Construire souhaite par ailleurs développer la réalité augmentée sur les marchés publics encore largement dominé par les plans 2D, 3D ou BIM traditionnels.
 
Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Place à la BMS Académie !
Place à la BMS Académie !
Avec l’arrivée de NFM Engineering en 2020, BMS a renforcé son expertise dans les métiers des fondations spéciales et travaux souterrains. Depuis, le Groupe  complète sa gamme de prestations, en proposant des formations spécialisées en forage, injection, projection béton et tunnelier.
Le congrès de l'IDRRIM se tient les 4 et 5 octobre à Rennes
Le congrès de l'IDRRIM se tient les 4 et 5 octobre à Rennes
Le prochain congrès de l'IDRRIM se tiendra les 4 et 5 octobre au Couvent des Jacobins de Rennes. Le thème : « Citoyens, Professionnels, Décideurs : face aux transitions, quel engagement collectif pour les infrastructures de mobilité ? ».
Les noces d’or du YFW500D
Les noces d’or du YFW500D
Yanmar célèbre cette année le 50e anniversaire du YFW500D qui fut le premier transporteur à chenilles au monde équipé d’un moteur Diesel Yanmar. Retour sur un demi-siècle d’évolution.
RCEA : la configuration de l'échangeur de Montmarault est achevée
RCEA : la configuration de l'échangeur de Montmarault est achevée
Après 20 mois de travaux, les équipes de la direction Sud-Est de Bouygues Travaux Publics Régions France, mandataire d'un groupement avec Colas, Aximum, Perrier TP, achèvent la toute nouvelle configuration de l'échangeur de Montmarault entre l'A71 et la RN79 (RCEA) dans l'Allier.
SabléO, la gamme de sables stabilisés du groupe Pigeon
SabléO, la gamme de sables stabilisés du groupe Pigeon
Le Groupe Pigeon, acteur industriel de l’aménagement du territoire du Grand Ouest, lance sa nouvelle gamme de sables stabilisés, baptisée SabléO. 
Amelia Irion : directrice des Ressources Humaines de Colas
Amelia Irion : directrice des Ressources Humaines de Colas
Amelia Irion est depuis le 1er juin 2021 la nouvelle directrice des Ressources Humaines du groupe Colas. 
Un pneu hiver PL chez Michelin
Un pneu hiver PL chez Michelin
Le X Multi Grip, développé par Michelin, a été conçu pour rouler dans des conditions hivernales particulièrement sévères.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.